Archives de Tag: visite

Rendez-vous aux jardins à Drudas

Par défaut

Dans le cadre des journées « Rendez-vous aux jardins« , nous avons visité aujourd’hui avec l’office de tourisme des Hauts Tolosans, trois jardins de Drudas, toute petite commune de la Haute-Garonne.

Le jardin (et quelques salles du rdc) du château de Drudas tout juste rénové en hotel 4* avec « restaurant d’inspiration », le jardin de la maison d’hôte La Clé des Champs et le jardin de la maison d’hôte La Chartreuse.

Que de vert! Un peu de brique rouge pour terminer, la fontaine dans la charmante cour intérieure de la Chartreuse.

3juin18w_journal

C’était bien joli tout ça, j’ai préféré les maisons d’hôtes à l’hôtel, beaucoup trop chic pour moi. Je ne me sens absolument pas à ma place dans ce genre d’endroits et je ressens  même un léger sentiment d’infériorité. N’importe quoi.

Pour voir plein d’autres jolies photos de ces endroits, vous pouvez lire le blog de ma maman et son article sur le même sujet: https://bbordasilvand.wordpress.com/2018/06/03/rendez-vous-aux-jardins-2/

Enfin, en rentrant, je me suis dépêchée de prendre le pavot qui s’est semé tout seul devant chez moi en photo, car il avait éclos aujourd’hui et ça ne va pas durer longtemps. J’aime beaucoup les fleurs de pavot.

3juin18w_14

Bonne soirée et bonne semaine qui arrive.

 

Publicités

Traditionnel voyage à Paris en décembre

Par défaut

Cela fait maintenant 3 ans que mon amie danseuse Alexia Martin me fait venir à Paris après la mi-décembre pour danser, photographier, ou faire assistante régie comme cette année. C’est mon voyage d’entrée dans l’hiver.

Et donc, je suis partie ce matin du jeudi 14 décembre, en bus depuis Grenade, puis métro, puis train, puis métro. En images.

Cette photo je la mets à part. J’ai pris le paysage avec mon téléphone à travers la fenêtre du train à vitesse normale TGV, et j’ai eu une chance folle car il a déclenché au moment de l’alignement central des arbres. J’aime.

14dec17w_4

Arrivée à Paris, j’ai posé mes valises chez Alexia, puis elle est partie s’occuper des préparatifs du spectacle sur lequel je vais être assistante, alors de mon côté je suis partie en balade à pieds alors que le jour tombait presque déjà vu qu’il était 15h30 voire 16h. Donc les photos sont un peu floues car pour avoir de la lumière, j’ai du mettre une vitesse un peu lente et je ne suis vraiment pas stable comme photographe (!!!).

Je voulais aller à la cité de la mode et du design, vers gare d’Austerlitz, voir une expo de design et de photo d’Estonie. C’était indiqué ouvert jusqu’à minuit sur internet, alors j’ai décidé de descendre en métro à Cité et de longer la Seine à pieds tant qu’il faisait encore jour puisque j’avais le temps… hum… les expos fermaient à 18h, je suis arrivée trop tard… Mais bon, j’ai profité de Paris et j’ai découvert ce quai que je n’avais jamais longé, même dans mes années parisiennes de jeunesse.

 

Autour de Notre Dame

 

Les quais entre Saint-Michel et Austerlitz

Vous avez peut-être reconnu les immeubles de l’île Saint-Louis et l’Institut du Monde Arabe… J’ai essuyé pas mal de pluie, d’où l’autoportrait où j’ai recyclé mon foulard pour le cou en foulard pour la tête…

 

Les lumières de la ville

Déjà la nuit tombe, à peine 17h, alors j’en profite pour faire des essais photo by night!

Des reflets dans l’eau, les fenêtres des immeubles, les phares des voitures, le métro aérien. Il y avait cette portion de quai à fleur d’eau, j’ai adoré faire des essais à cet endroit. Et cet immense saule pleureur dont on ne voit que le bout des branches sur la photo était très séduisant.

Pour terminer, j’ai trouvé le bâtiment de la cité de la mode et du design très chouette, très contemporain, avec belle vue sur la Seine, mais malheureusement, il faisait nuit et il pleuvait beaucoup, alors je ne me suis pas trop attardée, mais il y a un toit panoramique au 2ème étage avec des bars restaurant bariolés forts sympathiques, quand il ne pleut pas, ça doit être vraiment agréable.

Deux graffitis pour terminer. La nuit, ce n’est pas super les photos de graff… Le renard est dans la rue près d’Austerlitz. Le poulpe est au sous sol de la cité de la mode et du design, partie payante, mais la billetterie était fermée, je n’ai donc qu’aperçu le premier…

 

Et maintenant il est temps que je dorme, cela fait 19h que je suis réveillée…

 

Laure des Grottes de Kiev

Par défaut

Je ne sais pas du tout pourquoi on appelle « Laure » ces ensembles d’édifices religieux. La Laure des Grottes de Kiev est composée d’une cathédrale, d’églises, d’un monastère, de catacombes (d’où les grottes) et s’étend sur une belle surface. Aujourd’hui il y a aussi des musées, la plupart consacrés au sacré (ouille) mais aussi d’autres au profane sans aucun lien. Il y a quatre Laures en Ukraine. Celle des Grottes de Kiev date du 11ème siècle, fondée sous Yaroslav le sage. L’ensemble architectural est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.

Photos interdites ou payantes. Je n’ai pas payé donc n’ai eu droit qu’au téléphone quand c’était permis. Pas très satisfaite de mes photos de la journée… Aujourd’hui Ilia m’accompagnait.

Revenons à la Laure. Comme toute architecture d’édifices religieux orthodoxe, ça pète !

Rien que le porche d’entrée est déjà somptueux.

Première visite, une toute petite église du 11ème siècle qui ne paie pas de mine de l’extérieur, mais toute recouverte de fresques à l’intérieur. Le couloir d’accès à l’église également. Le volume particulièrement petit de la partie « église » rend encore plus majestueux le décor. Bon, moi j’adore les fresques de ce style alors je suis aux anges, sans mauvais jeu de mot ^^ 

Après, changement complet de taille, direction la cathédrale. 

C’est la cathédrale de l’Assomption.  Cette cathédrale à été détruite par une bombe pendant la deuxième guerre mondiale. Elle a été entièrement reconstruite à l’identique récemment. Toute neuve donc, moins de cachet, mais qui fait son effet. Entièrement recouverte de fresques à l’intérieur, comme Sainte-Sophie et Saint-Michel, je ne savais plus où donner des yeux. Avec beaucoup beaucoup d’or, de quoi prendre un coup de soleil par beau temps… photos interdites à l’intérieur. Une icône de Marie et l’enfant m’impressionne particulièrement. Je ne suis pas croyante, enfin pas déiste, mais j’apprécie la force et l’harmonie graphique. Et puis avec l’ambiance sombre avec bougies, ça rend bien. C’est mon côté païen! 

Nous traversons une ruelle et vous voilà dans une autre église, oui, il y en a partout, assez grande, attenante au réfectoire (qui n’est plus utilisé comme réfectoire aujourd’hui). 

J’ai vraiment adoré le style des peintures avec beaucoup de végétal et d’animaux. Pas mal pour une salle à manger…

En sortant, comme à plusieurs reprises puisque c’est un monastère en activité, nous croisons des moines. Ou popes… J’avoue que je ne sais pas. Mais je suis toujours attirée par leur look. Ça sera ma photo du jour.

Du reste de la visite, je n’ai aucune photo. Pas dans mon téléphone. C’était interdit, sauf le paysage que j’ai pris au reflex. 

Évidemment, nous sommes allés dans les catacombes. Ambiance garantie, éclairage à la bougie uniquement, de part en part ou portées par les visiteurs. Mais ambiance catacombes pieuses. Très pieuses. Dans la petite église au milieu du « boyau », une messe est dite. Je m’arrête quelques minutes et profite de l’énergie dégagée. C’est assez envoûtant. 

Nous finirons la visite par 3 musées: le musée de l’art iconique unkrainien, le musée du trésor et le musée des microminiatures. Ce dernier n’a rien de sacré, mais est complètement hallucinant. L’artiste a par exemple inséré une rose dans un cheveu. Il a fait plein d’autres choses d’ailleurs, comme champion de plongée et écrivain. Un pluripotentiel! Pour voir son travail: http://microart.kiev.ua/en/

Nous sommes sortis de la Laure et sommes partis à la recherche d’une fresque murale vue sur un site internet et qui devait se trouver juste à côté mais que nous n’avons jamais trouvée… Mais cette recherche nous a permis de tomber sur une immense exposition photo dans un ensemble d’immenses salles au numéro 7 de la rue lavrskaia (rue de la Laure).  Je dirais 200 photos minimum reparties sur 4 salles, deux grandes et deux moyennes. 

Beaucoup de clichés sur la guerre et ses conséquences. Une majorité de photos pas drôles, quelques autres plus gaies. Cette expo est proposée par le journal « день » (jour) chaque année. Et on peut participer, il faut envoyer ses photos en août si j’ai bien compris. Sur l’Ukraine. Ou bien le thème change, je ne sais pas. 

Beaucoup de photos méritaient le détour, certaines séries étaient vraiment interessantes. Ci-dessous l’affiche et trois de mes photos préférées dans les moins tristes… Photos sous verre = reflets, désolée. Le monsieur aux drôles de lunettes est un comique  ukrainien. 

Cette dernière fait partie d’une série sur la vie des gens dans la région de Tchernobyl dont j’ai vraiment aimé l’ambiance et l’esthétique. Il s’agit du travail  de Quintina Valero: https://quintinavalero.photoshelter.com/index 

(Merci à une connaissance sur  facebook qui a su me donner le nom  d’après ma traduction littérale de l’ukrainien!!! J’avais traduit  Quentina Balero mais ça ne donnait rien. Merci beaucoup!)

On a encore essayé un peu de trouver la fresque ensuite, mais en vain, et personne ne connaissait. N’empêche, j’ai bien aimé cette ruelle derrière le bâtiment et qui donne sur la Laure à la tombée de la nuit… Contrastes entre le mur de droite tout rafistolé, le bâtiment non rénové et les coupoles rutilantes en arrière plan.

 J’ai ensuite fait quelques photos depuis la voiture avec le reflex, des jeux de lumière ou de graphisme dans la nuit. On verra. 

Pour terminer la journée, le traditionnel repas du soir, cette fois je montre une photo même si ce n’est pas esthétiquement à mon goût, c’est typique !

Chou et carottes lacto-fermentés, petits concombres en saumure, aubergines marinées, harengs aux oignons, sauce aux noix et aux herbes et pommes de terres sautées… Arroser de vodka si souhaité 😁 

Ça y est, une journée de terminée encore… Ça passe vite. Mais ça déconnecte bien. Surtout que tout mon cerveau est concentré pour comprendre et parler russe. 

Спокойной ночи!