Archives de Tag: sexualité

Cette femme « trop »

Par défaut

Elle est là, elle prend beaucoup trop d’espace, avec son rire, ses courbes, son honnêteté et sa sexualité. Sa présence est aussi grande qu’un arbre et aussi large qu’une montagne. Son énergie occupe chaque anfractuosité de la pièce. Elle prend trop de place.

Elle est là. . . cette Femme «Trop». Celle qui aime trop fort, celle qui ressent trop profondément, celle qui demande trop souvent et celle qui désire trop.

Elle est là, elle gêne par ses envies persistantes, elle a trop d’envie. Elle désire beaucoup. Elle veut tout, trop de bonheur, trop de temps seule, trop de plaisir. Elle traversera le soufre, la rivière trouble et le feu de l’enfer pour l’obtenir. Elle risquera tout pour étouffer les angoisses de son cœur et de son corps. Cela la rend dangereuse.

Elle est dangereuse.

Ensuite, cette Femme «Trop» fait trop réfléchir les gens, ressent trop, se pâme trop. À travers sa posture, on découvre sa confiance en soi et sa prose authentique. Elle a un rire franc qui vient du cœur, un appétit insatiable et une propension à la passion ardente. Tous les yeux sont rivés sur elle, pensant qu’elle pète plus haut que son derrière.

Oh, cette Femme «Trop». . . Trop forte, trop vibrante, trop honnête, trop émotive, trop intelligente, trop intense, trop jolie, trop grosse ou trop mince, trop difficile, trop sensible, trop sauvage, trop intimidante, trop réussie, trop joyeuse, trop indigente; trop quoi.

Elle devrait se calmer un peu, baisser le ton quelque peu. Quelqu’un devrait la remettre dans le droit. Quelqu’un devrait lui dire.

Je suis là. . . La Femme «Trop», avec mon cœur trop tendre et mes émotions de trop.
En tant qu’empathique et hédoniste en constante recherche de plaisir, je veux une profusion de justice, de sincérité, d’espace, de facilité, d’intimité, de respect, d’être vue, d’être comprise, de votre attention complète et que toutes vos promesses soient tenues.

J’ai été appelée très exigeante parfois parce que je veux ce que je veux, et aussi, intimidante à cause de la place que j’occupais. J’ai été appelée égoïste parce que je m’aime moi-même. J’ai été appelée une sorcière parce que je sais comment me guérir.

Mais encore et encore. . . Je me relève. Encore et toujours, je veux, je ressens, je demande, je risque et je prends de la place.

C’est nécessaire.

Trop de femmes ont été confrontées à l’extermination depuis des siècles. Nous avons tellement peur d’elles. Nous sommes terrifiées par leur grande présence, par leur manière de commander le respect et de brandir la vérité de leurs sentiments. Nous avons essayé d’étouffer la Femme «Trop» depuis trop longtemps, chez nos sœurs, chez nos compagnes et chez nos filles. Et même maintenant, même aujourd’hui, dans un certain sens, nous continuons à couvrir de honte cette Femme «Trop» pour sa grandeur, son désir et sa nature passionnée.

Et encore… elle relève le défi.

La femme, dans sa pleine puissance, se déplace à travers le monde avec grâce et confiance. Dorénavant, sa sagesse tempère son esprit fougueux. Calmement mais fermement, elle dit la vérité sans aucun doute ni hésitation et la vie qu’elle mène est enfin sa propre création.

Dans mon propre monde et sous mes yeux, je suis témoin de l’ascension et de la remise en valeur de la Femme «Trop». Cette Femme «Trop» est également connue de certains comme la femme sauvage ou le divin féminin. Dans tous les cas, elle est moi, elle est toi et elle adore avoir enfin la place de s’exprimer librement.

Si vous avez déjà été appelée «trop» ou «trop émotive» ou «trop garce» ou encore «trop coincée», vous êtes probablement une vrai Femme «Trop».

Et si vous l’êtes. . . Je vous implore d’embrasser tout ce que vous êtes, toute votre profondeur, toute votre immensité; de ne pas vous retenir et de ne jamais abandonner votre grandeur ou votre éclat brillant.

Oubliez tout ce que vous avez entendu! Votre côté «Trop» est un don. Oh oui, un don qui peut guérir, inciter, libérer et transpercer directement au cœur des choses.

N’ayez pas peur de ce don, et ne laissez personne vous en détourner. Votre coté «Trop» est magique, c’est une médecine. Il peut changer le monde.

Vous ne me croyez pas ? Vérifiez ceci: Toutes vos femmes préférées, celles qui ont faites l’histoire, celles qui ont prêtées leur voix pour le changement et celle qui se sont courageusement autorisées à être exactement qui elles sont. Quelques exemples: Oprah, Ronda Rousey, Beyoncé, Kali, Misty Copeland, Janet Mock, Marie-Madeleine . . . Elles sont toutes des Femmes «Trop» !

Alors je t’en prie Femme «Trop»: Demande, Cherche , Désire, Grandis, Bouge, Ressens, Sois.
Fais des vagues, attise tes flammes et donne-nous des frissons.

Je t’en prie, lève-toi.
Nous avons besoin de toi.

~ Ev’Yan Whitney
(Traduction Barbara Gardénia)

https://evyanwhitney.com/

Publicités

Ecolo jusqu’au bout

Par défaut

Et pas n’importe quel bout 😀

19dec16w_13

J’ai opté pour éliminer le plus de plastique et de produits chimiques de ce qui entre en contact avec mon corps ou celui de mes enfants, tant pour ma santé que pour éviter de polluer encore plus la planète. J’ai utilisé des couches lavables en coton, voire j’ai appris à ne pas les utiliser (hygiène naturelle). J’utilise des articles d’hygiène féminine lavables également et apprends également à en utiliser le moins possible (flux instinctif).

Après 18 ans de mariage et un divorce, la question du préservatif s’est à nouveau posée pour moi. Et là, je suis tombée par hasard, en 2013, sur un article sur leur fabrication. Les préservatifs classiques que nous trouvons partout sont en plastique (polyuréthane), dérivés du pétrole ou en latex synthétique, auxquels on ajoute des conservateurs, arômes et autres stabilisants chimiques. Il m’a semblé logique et cohérent d’éviter autant que possible le pétrole et les produits chimiques vu leur contact avec des muqueuses! Et que dire de leur impact environnemental après utilisation (comme les couches classiques, les serviettes hygiéniques, contenant également plastique et produits chimiques et finissant dans les décharges)?

Pourquoi n’en avais-je pas entendu parler plus tôt? C’est sûr, il est plus facile de parler de la contamination possible par les contenants alimentaires en plastique, les biberons, boites repas, etc… que de parler de préservatifs, sujet intime encore délicat à aborder malgré l’hypersexualisation ambiante. L’enjeu n’est peut-être pas le même non plus, va-t-on me répondre. Accepter de faire entrer pétrole et produit chimique pour éviter une Infection Sexuellement Transmissible, le choix est vite fait, même pour moi.

Cependant, la bonne nouvelle, c’est qu’il existe des alternatives tout aussi efficaces puisque la certification est la même pour tous les préservatifs sur le marché.

Il s’agit de préservatifs en latex naturel, qui ne contiennent pas de parabens, notamment, même s’ils contiennent encore des produits pas terribles pour garantir leur durée de vie avec efficacité. Les préservatifs produits en latex naturel proviennent en général de plantations gérées de façon écologique et/ou durable. Même si je n’ai pas pu aller vérifier par moi-même. Certes, il ne faut pas être allergique au latex.

A l’utilisation, le plus gros avantage de ces préservatifs est qu’ ils ne puent pas le plastique! Et sur les retours masculins que j’ai pu avoir, ils sont plus agréables à porter que les classiques. Quand on sait le nombre de personnes qui ne se protègent pas car ils « n’aiment » pas les préservatifs, ça a son importance… (même si franchement, ne pas « aimer » dans ce cas ne devrait pas être un obstacle à l’utilisation, je n’aime pas faire la vaisselle ni le ménage ni ma déclaration d’impôts, et pourtant…)

On peut assez facilement trouver les préservatifs de la marque Fair Squared ou RFSU en France en magasin bio ou sur internet, sur les sites qui vendent des produits bio écolos (brindilles, la ferme les peupliers, greenweez, etc…) ou sur les sites qui vendent des préservatifs (le roi de la capote, condozone, etc…).

Green Condom, entreprise Suisse, propose une livraison partout dans le monde, de préservatifs certifiés vegan (pas de caséïne) et même un abonnement mensuel avec différentes formules selon les besoins. Ils en proposent même sans lubrifiant, ce qui permet d’utiliser un lubrifiant que vous aurez vous-même choisi! A base d’eau pour la compatibilité.

Un lien vers un article récent (décembre 2016) qui parle de tout ça et propose d’autres marques (en page 2): https://www.consoglobe.com/preservatifs-penetrent-ecologie-3350-cg

Alors, plus d’excuse pour ne plus être amoureux écolos 🙂