Archives de Tag: Seine

Paris: couleurs ou noir et blanc?

Par défaut

Je ne publierai pas mes photos dans l’ordre de mon week-end dans le nord, où je me suis rendue pour chercher mon expo photo et la rapporter dans le Gers. Je commence ici avec mes photos d’un dimanche à Paris, en couleurs et en noir et blanc surtout.

J’ai retrouvé un ami dans ce lieu près de Denfert-Rochereau, les grands voisins, un lieu comme il en pousse de plus en plus, un lieu qui privilégie des valeurs de partage et de solidarité, d’écologie aussi, de création et gérance collective. Un endroit avec des cafés et repas suspendus, avec des boutiques de créateurs, avec des matériaux de récup pour habiller et meubler les lieux, avec des animations et ateliers… Pour la première fois de ma vie, j’ai brunché officiellement dans un restaurant. C’était bon, bonne qualité des produits et une palette de goûts variées grâce aux herbes et épices. Bon, clairement, il y avait essentiellement des gens avec des moyens financiers certains, oui, des bourgeois bohèmes, quoique moi j’y étais bien, disons que c’est un état d’esprit. J’espère que des populations avec moins de moyens arrivent aussi à s’approprier les lieux, parce que c’est un peu le but. Comme au 104 dans le 18ème où des danseurs de hip-hop viennent s’entrainer dans le grand hall. Bon, c’est vrai, le 18ème c’est plus populaire que le 14ème comme quartier.

Après avoir mangé, nous sommes partis vers la Seine en passant par le jardin du Luxembourg. Au jardin, nous avons croisés des poneys qui promènent les enfants sur leur dos et qui semblaient morts à l’intérieur, des enfants qui louent un bateau à voile pour le regarder faire sa vie sur le bassin et une exposition photo sur le travail accrochée aux grilles côté rue.

Bon, nous y avons aussi trouvé de la nature, et ce seront mes deux seules photos en couleurs, parce que cette palette de verts est vivifiante!

Parterre de jonquilles et arbre flou en arrière plan.
Feuilles de marronnier vues d'en-dessous et éclairées par le soleil

En traversant les petits rues vers la Seine, nous sommes passés devant le Procope, ce très vieux restaurant parisien et il s’est trouvé que nous étions juste bien placés pour un jeu de reflets. Au début je voulais juste faire une composition avec l’enfilade de tables et mon reflet. C’est plus riche et plus rigolo ainsi, tant mieux!

Une vitrine de restaurant avec des tables en enfilade devant qui se reflètent ans la vitrine et de le reflet de la photographe et d'un autre photographe. Photo en noir et blanc.

La suite se passe essentiellement en bord de Seine, du côté du pont des Arts. Il y avait bien du monde dans Paris ce dimanche!

Péniches amarrées sur un quai de Seine, le pont des ats en arrière plan. Photo en noir et blanc.
Photo en noir et blanc d'une barque suspendue en l'air à l'arrière d'une péniche en bors de Seine.
La Seine vue depuis le quai au niveau de l'eau avec un pont en arrière plan. Photo en noir et blanc.

Juste avant de reprendre le métro, j’ai fait un essai de végétation en noir et blanc dans un parterre de la place Denfert-Rochereau. Ca me plait assez.

Photo en noir et blanc de fleurs blanches d'arbuste en gros plan.

J’avais quand même mal aux pieds après cette longue promenade. Pas encore complètement guérie… Mais c’était un chouette moment de partage et une jolie balade. Merci.

Publicités

Traditionnel voyage à Paris en décembre

Par défaut

Cela fait maintenant 3 ans que mon amie danseuse Alexia Martin me fait venir à Paris après la mi-décembre pour danser, photographier, ou faire assistante régie comme cette année. C’est mon voyage d’entrée dans l’hiver.

Et donc, je suis partie ce matin du jeudi 14 décembre, en bus depuis Grenade, puis métro, puis train, puis métro. En images.

Cette photo je la mets à part. J’ai pris le paysage avec mon téléphone à travers la fenêtre du train à vitesse normale TGV, et j’ai eu une chance folle car il a déclenché au moment de l’alignement central des arbres. J’aime.

14dec17w_4

Arrivée à Paris, j’ai posé mes valises chez Alexia, puis elle est partie s’occuper des préparatifs du spectacle sur lequel je vais être assistante, alors de mon côté je suis partie en balade à pieds alors que le jour tombait presque déjà vu qu’il était 15h30 voire 16h. Donc les photos sont un peu floues car pour avoir de la lumière, j’ai du mettre une vitesse un peu lente et je ne suis vraiment pas stable comme photographe (!!!).

Je voulais aller à la cité de la mode et du design, vers gare d’Austerlitz, voir une expo de design et de photo d’Estonie. C’était indiqué ouvert jusqu’à minuit sur internet, alors j’ai décidé de descendre en métro à Cité et de longer la Seine à pieds tant qu’il faisait encore jour puisque j’avais le temps… hum… les expos fermaient à 18h, je suis arrivée trop tard… Mais bon, j’ai profité de Paris et j’ai découvert ce quai que je n’avais jamais longé, même dans mes années parisiennes de jeunesse.

 

Autour de Notre Dame

 

Les quais entre Saint-Michel et Austerlitz

Vous avez peut-être reconnu les immeubles de l’île Saint-Louis et l’Institut du Monde Arabe… J’ai essuyé pas mal de pluie, d’où l’autoportrait où j’ai recyclé mon foulard pour le cou en foulard pour la tête…

 

Les lumières de la ville

Déjà la nuit tombe, à peine 17h, alors j’en profite pour faire des essais photo by night!

Des reflets dans l’eau, les fenêtres des immeubles, les phares des voitures, le métro aérien. Il y avait cette portion de quai à fleur d’eau, j’ai adoré faire des essais à cet endroit. Et cet immense saule pleureur dont on ne voit que le bout des branches sur la photo était très séduisant.

Pour terminer, j’ai trouvé le bâtiment de la cité de la mode et du design très chouette, très contemporain, avec belle vue sur la Seine, mais malheureusement, il faisait nuit et il pleuvait beaucoup, alors je ne me suis pas trop attardée, mais il y a un toit panoramique au 2ème étage avec des bars restaurant bariolés forts sympathiques, quand il ne pleut pas, ça doit être vraiment agréable.

Deux graffitis pour terminer. La nuit, ce n’est pas super les photos de graff… Le renard est dans la rue près d’Austerlitz. Le poulpe est au sous sol de la cité de la mode et du design, partie payante, mais la billetterie était fermée, je n’ai donc qu’aperçu le premier…

 

Et maintenant il est temps que je dorme, cela fait 19h que je suis réveillée…