Archives de Tag: rupture

Rompre des liens toxiques

Par défaut

Avec la méthodes des bonshommes allumettes.

C’est un rituel très simple qui a été créé par Jacques Martel, thérapeute et auteur.

On peut l’utiliser pour défaire des liens toxiques entre nous-même et une autre personne ou entre nous et une situation par exemple. On ne peut utiliser cette méthode qu’à partir de soi. On ne peut pas l’utiliser pour deux autres personnes par exemple.

Il y a un article très bien fait et plus complet sur https://www.mademoiselle-bien-etre.fr/les-bonhommes-allumettes/

Pour mon cas, il s’agit de liens entre moi et une personne, liens qui continuent de me bloquer et m’empêchent d’avancer. Et comme nous sommes au cœur de l’automne, c’est vraiment le meilleur moment pour se délester de tout ce qui nous encombre et le laisser partir dans la terre pour pouvoir semer le nouveau pour le printemps prochain.

Alors il me fallait vraiment faire quelque chose pour défaire ces liens. J’ai repensé à cette technique que m’avait proposée Marilor, une super accompagnante.

Comment procéder en pratique ?

1° On prend une feuille de papier et un stylo, si on veut, des crayons de couleur, et des ciseaux.

2° Dessiner en bonhomme allumette soi même et à côté la personne en lien. Écrire sous le bonhomme de chacun le prénom et le nom.

3° Entourer chacun d’un cercle de lumière, chacun étant individuellement parfait (même si on n’est pas parfait l’un pour l’autre). Attention à ce que les rayons de lumière ne se touchent pas, ne s’imbriquent pas entre les deux.

4° Entourer l’ensemble d’un grand cercle de lumière, pour symboliser que l’on souhaite le meilleur pour tout le monde.

5° Relier les 7 chakras entre les deux bonshommes. En couleurs ou pas, cela n’a pas d’importance.

6° Tracer un trait de séparation entre les deux bonshommes qui ne passe pas sur le cercle de lumière d’aucun et couper sur ce trait aux ciseaux en affirmant que « les liens toxiques sont rompus » ou autre phrase qui symbolise ceci.

7° Je ne suis pas super certaine de la fin de la procédure selon Jacques Martel, mais l’idée est de ne plus garder cela, donc on peut jeter ou brûler ou se débarrasser de ces bonshommes. Moi je les ai brûlés en affirmant à nouveau que les liens toxiques étaient rompus.

Ultra simple mais la symbolique plus l’intention sont normalement efficaces. On peut recommencer plus tard si on sent que c’est nécessaire.

Jacques Martel a écrit un livre pour présenter cette méthode si vous voulez en savoir plus, La technique des petits bonhommes allumettes.

C’était la deuxième fois que le faisais pour cette relation, la première je n’étais pas convaincue. Là je le suis.

À suivre.

Publicités