Archives de Tag: quais

Dimanche 3 mars 2019 à Venise

Par défaut

Programme de la journée: le musée dell’ Accademia et les quais « Zattere » au sud du quartier Dorsoduro, puis le vaporetto par l’extérieur ouest de la ville et le ghetto et les ruelles du quartier Cannaregio au nord.

Au musée dell’ Accademia, de belles peintures, parfois étonnantes, et cette scène insolite, un ange devant un ange.

Nous rejoignons assez rapidement les quais au sud du quartier, face à la Guidecca. Il fait beau, il n’y a pas que les touristes qui sont de sortie.

Après promenade, pizza et glace, nous prenons le bateau-bus pour rejoindre le quartier du ghetto.

J’aime bien sur cette photo le rappel du jaune de l’embarcadère et du bateau au loin.

En passant par l’ouest, on croise de nouveaux « paysages ». Ce ne sont plus les palais et belles maisons typiques, mais des entrepôts, le chemin de fer, les parkings à bateau, la gare… Je ne sais pas si ces peintures sont officielles pour de la pub, mais cet aspect artisanal m’interroge…

Le bateau tourne sur le grand canal pour entrer à nouveau dans la Venise de carte postale.

Une nouvelle bifurcation et nous quittons cette avenue pour les petits canaux du Cannaregio.

Nous descendons pour le tour à pieds vers le ghetto. Impressionnant de voir comment ce quartier était bien plus haut et tout fermé. C’est toujours triste de genre de ségrégation. L’entrée du ghetto est à gauche du pont sur la photo ci-dessous. On note bien la différence de bâtiment…

Dernières heures du jour dans le Cannaregio animé, avec la lumière dorée du soleil couchant.

La seule photo touriste sur un pont que j’aurai du séjour… tout se perd…

Au-delà des grands quais animés, les plus petits canaux changent d’ambiance.

La nuit tombe, les lumières s’allument, les fantômes réapparaissent.

Bonne nuit!

Paris: couleurs ou noir et blanc?

Par défaut

Je ne publierai pas mes photos dans l’ordre de mon week-end dans le nord, où je me suis rendue pour chercher mon expo photo et la rapporter dans le Gers. Je commence ici avec mes photos d’un dimanche à Paris, en couleurs et en noir et blanc surtout.

J’ai retrouvé un ami dans ce lieu près de Denfert-Rochereau, les grands voisins, un lieu comme il en pousse de plus en plus, un lieu qui privilégie des valeurs de partage et de solidarité, d’écologie aussi, de création et gérance collective. Un endroit avec des cafés et repas suspendus, avec des boutiques de créateurs, avec des matériaux de récup pour habiller et meubler les lieux, avec des animations et ateliers… Pour la première fois de ma vie, j’ai brunché officiellement dans un restaurant. C’était bon, bonne qualité des produits et une palette de goûts variées grâce aux herbes et épices. Bon, clairement, il y avait essentiellement des gens avec des moyens financiers certains, oui, des bourgeois bohèmes, quoique moi j’y étais bien, disons que c’est un état d’esprit. J’espère que des populations avec moins de moyens arrivent aussi à s’approprier les lieux, parce que c’est un peu le but. Comme au 104 dans le 18ème où des danseurs de hip-hop viennent s’entrainer dans le grand hall. Bon, c’est vrai, le 18ème c’est plus populaire que le 14ème comme quartier.

Après avoir mangé, nous sommes partis vers la Seine en passant par le jardin du Luxembourg. Au jardin, nous avons croisés des poneys qui promènent les enfants sur leur dos et qui semblaient morts à l’intérieur, des enfants qui louent un bateau à voile pour le regarder faire sa vie sur le bassin et une exposition photo sur le travail accrochée aux grilles côté rue.

Bon, nous y avons aussi trouvé de la nature, et ce seront mes deux seules photos en couleurs, parce que cette palette de verts est vivifiante!

Parterre de jonquilles et arbre flou en arrière plan.
Feuilles de marronnier vues d'en-dessous et éclairées par le soleil

En traversant les petits rues vers la Seine, nous sommes passés devant le Procope, ce très vieux restaurant parisien et il s’est trouvé que nous étions juste bien placés pour un jeu de reflets. Au début je voulais juste faire une composition avec l’enfilade de tables et mon reflet. C’est plus riche et plus rigolo ainsi, tant mieux!

Une vitrine de restaurant avec des tables en enfilade devant qui se reflètent ans la vitrine et de le reflet de la photographe et d'un autre photographe. Photo en noir et blanc.

La suite se passe essentiellement en bord de Seine, du côté du pont des Arts. Il y avait bien du monde dans Paris ce dimanche!

Péniches amarrées sur un quai de Seine, le pont des ats en arrière plan. Photo en noir et blanc.
Photo en noir et blanc d'une barque suspendue en l'air à l'arrière d'une péniche en bors de Seine.
La Seine vue depuis le quai au niveau de l'eau avec un pont en arrière plan. Photo en noir et blanc.

Juste avant de reprendre le métro, j’ai fait un essai de végétation en noir et blanc dans un parterre de la place Denfert-Rochereau. Ca me plait assez.

Photo en noir et blanc de fleurs blanches d'arbuste en gros plan.

J’avais quand même mal aux pieds après cette longue promenade. Pas encore complètement guérie… Mais c’était un chouette moment de partage et une jolie balade. Merci.