Archives de Tag: photography

Expo privée en plein air

Par défaut

Une amie de la famille de longue date voulait voir mes photos de l’exposition « reflets » pour en acquérir une.

J’ai donc sorti l’expo dans le jardin et les quelques amis présents ont pu visiter en plein air.

Ça m’a fait plaisir de ressortir cette exposition. Je ne l’ai pas ressortie depuis novembre 2019. A ce moment là, j’en ai eu marre de payer pour être exposée, de payer pour faire mon travail. C’est un peu le monde à l’envers pour les petits artistes…

Ça m’a touchée de la voir ainsi dans le jardin familial, je me sens un peu triste. Parce que j’aime énormément ces photos, parce que le papier est magnifique et que c’est bien plus intéressant à voir dans la matière que sur internet, parce que l’expo entière avec les textes et la scénographie qui exprime tout ce que je veux dire n’a été exposée qu’une fois depuis 2018, parce que je ne me donne pas les moyens d’aller plus loin, parce que je ne sais même pas si je suis légitime à vouloir aller plus loin…

Me regarder en face

Par défaut

Regarder en face mon corps. Parce que si je ne l’aime pas, personne ne pourra l’aimer. Parce que ma représentation mentale n’est pas juste. Parce que je me vois plus souvent habillée que nue. Parce que je veux savoir qui je suis et l’accepter.

Pour participer aussi à rendre visible les corps gros. Qu’ils ne soient plus autant stigmatisés, qu’ils soient banalisés, qu’on puisse enfin voir les personnes au-delà des gabarits et des kilos.

Bien sûr que j’aimerais faire 40kg de moins, mes mouvements seraient plus légers, la vie me serait facilitée (vêtements, chaises et fauteuils…), ma santé serait moins à risques. Mais pour le moment, ce n’est pas le cas. Et ma vie est maintenant, là, pas quand… si… un jour….

Cette séance d’autoportraits en noir et blanc n’a pas été facile, j’avoue. La période est un peu délicate pour moi, ma confiance en moi est plutôt basse en ce moment, et j’en ai un peu rajouté une couche avec ces photos. D’autant que je n’ai pas voulu « cacher mes défauts » (mon ventre est mon nouveau complexe) mais j’ai choisi d’être naturelle. Sans triche, je suis plus vulnérable.

La prochaine étape sera de faire ça en souriant et en étant heureuse de le faire! Peut-être avec l’aide d’un.e complice bienveillant.e!

Au fait, si vous avez envie de vous voir en face vous aussi, au naturel ou en cachant les défauts, je propose des séances photo « boudoir »! Ecoute et bienveillance garanties!

(Il n’y a qu’avec mon corps que j’ai du mal, tous les autres, je les aime.)

Sourire 66

Par défaut

Dominique, la patronne de Chez Albert, le café à Bergerac où j’ai fait une pause en rentrant de Bretagne. Une femme chaleureuse et sympathique, ce qui rend son café si agréable, à son image. Un café où il se passe plein de choses: ateliers de conversation en langues étrangères, dont langue des signes, ateliers d’écriture, de méditation, expositions… Dominique propose des boissons variées, locales, une carte des thés bio originale, des pâtisseries savoureuses… Le genre de café où j’aime passer du temps. Le genre de personne engagée pour le lien social, pour la qualité des produits et des services, pour l’art aussi.

Portrait en noir et blanc d'une femme souriante.

Dominique m’a mise assez à l’aise par son sourire et sa facilité de contact, par ce qu’elle dégage qui invite à se sentir en confiance. Je lui ai proposé de faire partie de la série Sourires alors que j’avais juste pris un thé et que nous n’avions pas encore tant échangé que ça. Ce qui a donné ensuite lieu à discussions. Sur tout ce qu’elle propose dans son café, sur la façon dont elle travaille, sur qui est Albert…

Une statue d'orignal habillé et assis sur une chaise, de dos.

Elle m’a parlé aussi parlé de ce projet magnifique, « Humans of Chez Albert », des portraits des clients de Chez Albert, photographiés par une amie de Dominique, Marie Seillery. Un portrait en photo et en mots des clients de passage ou habitués, que Marie a compilé en livre que l’on peut feuilleter, comme d’autres, au café. Mais toutes les photos et les textes sont sur le site de Marie: https://titesou.zenfolio.com/p266482056.

Intérieur du café Chez Albert à Bergerac
Intérieur du café Chez Albert à Bergerac

On a évoqué l’idée que je vienne exposer Chez Albert. Ça me ferait super plaisir de participer à la vie de ce café…

En attendant, si vous passez par Bergerac, ou si cet article vous a donné envie d’y aller faire un tour, allez donc faire une pause Chez Albert!

93 rue Neuve d’Argenson – 24100 Bergerac – 05 53 27 88 16

https://www.facebook.com/ChezAlbert24/

Merci à la librairie indépendante La colline aux livres de m’avoir donné cette adresse alors que je cherchais un café un peu différent pour prendre un thé! Encore une autre belle adresse à Bergerac!

Toutes les photos de sourires sont aussi sur mon site et sur mon compte PixelFed dédié.

Expo Reflets et Sourires dans le Lot en novembre

Par défaut

Une première, mes deux séries de photos, Reflets et Sourires, seront exposées ensemble. Ce sera du 31 octobre au 30 novembre 2019 au café associatif Le Tympan à Goujounac dans le Lot (46250).

Vernissage le jeudi 31 octobre 2019 à partir de 18h j’imagine, j’y serai donc et il parait qu’on peut avoir des pizzas le jeudi soir.

Page facebook du café: www.facebook.com/Letympan/

C’est ouvert le jeudi de 18h à 22h et le samedi de 10h à 13h.

Au plaisir de vous y voir!

Les « sourires » en exposition!

Par défaut

Et voilà, c’est parti pour exposer aussi la série des Sourires!

Les dates:

– à Galembrun (31330) du 14 au 21 juillet pour le Festival Danses et Musiques Pour Tous

– à Cologne (32430) le 5 octobre pour la journée Octobre Rose organisée par le centre social Arcolan à la Maison Familiale et Rurale

flyer avec 4 photos en noir et blanc de personnes souriantes, le titre "sourires" et le nom de la photographe, Guillemette Silvand

Retrouvez les infos sur mon site: http://www.guillemettesilvand.fr/

Sourire 57

Par défaut

Lawa Aboubacar, que la plupart connaissent comme employé municipal plus de polyvalent et comme organisateur du très beau festival Wassa’n Africa qui a lieu le premier week-end de juillet dans le parc de Launac.

portrait d'un homme souriant en gros plan, photo en noir et blanc

Et je reconnais ses qualités et ses compétences d’organisateur et gestionnaire, c’est un énorme boulot au service de la commune et le festival qu’il a créé et gère est vraiment de grande qualité. Mais il y a autre chose que j’aime beaucoup chez Lawa, c’est le danseur et le griot du Niger. Surtout le danseur pour ma part, tellement gracieux et trop rarement en spectacle à mon goût. Restent ses cours de danse africaine et ses stages, notamment au foyer rural de Launac, et peut-être le spectacle de fin d’année?

Merci pour tout ce que tu apportes aux autres!

Retrouvez tous les sourires sur mon site et sur le compte PixelFed dédié:

http://www.guillemettesilvand.fr/index.php/serie-sourires/

https://pix.diaspodon.fr/Sourires

Vernissage au Club Alpin de Toulouse ce mercredi 5 juin

Par défaut

Oh mais oui, c’est déjà aujourd’hui, mercredi 5 juin 2019 à 19h, le vernissage de mon expo photo « Reflets » au Club Alpin de Toulouse!

C’est 3 rue de l’Orient, près de la gare. Venez donc boire un verre avec moi, y a de la place, on pourra même danser ou jouer ou… bref, passer un bon moment!

Au plaisir de vous y voir!

L’exposition sera en place jusqu’à fin juillet en fait.

Sourire 55

Par défaut

Maurane, une jeune femme charmante et pétillante avec qui j’ai partagé quelques cours de reliure et quelques conversations. Elle a de suite accepté de participer à cette série « Sourires », même si elle sortait d’un mois de ciné latino avec beaucoup de travail et n’était pas au mieux de sa forme. Merci pour cette confiance!

portrait d'une jeune femme souriante en noir et banc

Très bonne continuation pour la suite de ta vie et au plaisir de te recroiser!

Tous les sourires sur mon site et sur PixelFed.

Journal photo du 18 avril 2019

Par défaut

Encore du streetart pour la photo du jour, du côté d’Empalot à Toulouse, en allant passer notre contrôle annuel pour l’instruction en famille au rectorat . Si seulement toutes ces couleurs pouvaient déborder partout dans ce quartier de tours grises.

graffiti d'entrelacs en jaune, bleu, rose et violet