Archives de Tag: photo

Promenade du vendredi

Par défaut

Titre pas vraiment original, certes, mais il faut dire que cette promenade de printemps ressemble tellement à d’autres promenades de printemps!

En attendant que la miss soit prête, j’ai trainé dans l’herbe au jardin. Près du bouquet de pâquerettes que mon père a épargné quand il a passé la tondeuse. Merci! Le pissenlit était une fleur jaune il y a peu. Je n’ai remarqué qu’aujourd’hui sa transformation. J’aurais aimé être plus attentive et voir le passage de la fleur à … heu … ça.

En traversant le village pour prendre le chemin du commandeur, nous sommes passées devant cet arbre et ses drôles de fleurs, enfin j’imagine? Si quelqu’un connait, je veux bien le nom!

Nous avons fait la boucle qui passe 5mn dans un bout de forêt puis qui longe les champs d’un côté, la forêt de l’autre. On n’y croise jamais personne et ça n’a pas changé. J’adore ce petit chemin le long de la forêt. Je m’émerveille toujours! C’était le même chemin lors de cette précédente balade sur mon blog (tiens, l’article s’appelle Promenade du samedi…) et sur celui de ma mère. La nature a bien bien changé! Ce n’est plus possible d’aller dans les sous bois, les plantes sauvages hautes de 50cm ont remplacé le tapis de feuilles mortes…

Pause dans les hautes herbes au bord du champ de blé en herbe pour la séance photo de la miss et de moi aussi tiens!

(la photo est prise par Amandine)

J’ai bien aimé cette trouée dans les arbres avec vue emmêlée sur la colline en face. Avec la faible profondeur de champ, on ne voit pas la colline, mais j’aime bien l’effet avec le sentier dessiné dans l’herbe.

J’ai eu envie de faire des photos de Fleur dans les fleurs, un peu pour rigoler, un peu sérieusement… Un autoportrait puis une photo prise par Amandine.

De là où j’étais, le soleil était voilé derrière des arbres, avec cet effet de bokeh si joli.

Voilà, notre promenade s’est terminée, je suis allée boire ma tisane sous le micocoulier de la terrasse. Et j’ai remarqué qu’il avait sorti ses premières feuilles! Ca m’a rendue joyeuse!

Je termine avec cette photo de la lune à travers les branches de ce même micocoulier. Peut-être y verrez-vous, comme moi, le coeur formé par les branches naturellement. Je n’ai pas pu résister!

Bonne nuit et bon week-end!

Jeu d’enfant

Par défaut

Mardi, petite promenade avec Amandine autour du village. Pas plus d’un kilomètre, pas plus d’une heure.

Suffisamment longtemps pour aller voir que les figuiers ont sorti leurs feuilles! Je me réjouis d’avance de la récolte de fruits dans quelques mois.

Et puis trouver des pissenlits en fleurs et ne pas résister à ce jeu d’enfant…

Au bord des fossés, les fleurs de printemps.

Juste avant de rentrer, une photo dans le miroir. Oui, parce que dans notre village, il y a un miroir dans la rue, depuis… des années… Avec un traitement un peu spécial…

Prenez soin de vous!

Dimanche silencieux

Par défaut

Ce dimanche est tellement silencieux!

12 jours de confinement ont eu raison des tondeuses, tronçonneuses et autres engins bruyants semble-t-il. C’est vrai que ça n’a pas arrêté autour de moi. Jusqu’à aujourd’hui.

Je savoure ce café gourmand en terrasse, le temps se couvre, peut-être que la pluie n’est pas loin.

Le temps se couvre, le silence s’installe, est-ce une histoire qui finit mal?

Promenade du samedi

Par défaut

Après le bois de Galembrun le 8 (voir l’article de ma maman sur son blog Rêver d’ailleurs), le bois de Launac le 10 et le 11, c’était ce samedi 15 un petit tour vers… heu… un autre bois près du village dont je ne connais pas le nom s’il en a un.

L’occasion de faire quelques portraits et de découvrir que les jonquilles ont fleuri le long du chemin et que les premiers chatons sont sortis. Photos au 50mm, mon appareil est plus léger ainsi.

Photo prise par Amandine, éditée par moi.

J’ai aussi sorti trois photos en noir et blanc de cette promenade.

Un reflet de ma maman dans la flaque et Amandine sur le chemin.

La balade vue par ma maman sur son blog: https://bborda-silvand.blog/2020/02/16/une-balade/

J’aime ma campagne!!!! J’ai beaucoup de chance d’habiter là.

Journée à Murano et Burano

Par défaut

C’était le 1er mars 2019, j’ai mis un peu de temps à trier et traiter les photos…

Nous avons commencé par Murano, l’île du verre soufflé, avec la visite des ateliers de Simone Cenedese, verrier haut de gamme je dois dire. J’ai bien aimé la présence de deux gros lustres dans l’atelier…

Puis balade dans l’île au bord des canaux, du côté touristique et du côté moins touristique où nous avons mangé dans un restaurant fréquenté par des locaux (il en reste!).

Visite de la charmante basilique Santa Maria e Donato, extérieur et intérieur valent le coup d’oeil!

Nous repartons ensuite reprendre le bateau pour Burano.

Nous sommes descendus avant Burano, sur l’île de Mazzorbo qui est reliée à Burano par un pont. Peu de maisons, la nature, très tranquille! Burano est l’île de la dentelle, mais aussi des maisons de toutes les couleurs. Et ça commence dès Mazzorbo…

La promenade est longue. Nous arrivons en vue du pont qui relie Mazzorbo à Burano en fin d’après-midi. Vue sur Burano depuis Mazzorbo.

Les tours penchent partout… Entrainement pour les courses de gondole.

Nous arrivons enfin à Burano, la nuit commence à tomber. Comme il fait nuageux, la lumière ne met pas toutes ces maisons colorées à leur avantage, mais tout de même, c’est bien surprenant!

Nous terminerons par le coin à photo le plus prisé de l’île au coucher du soleil, il y avait foule de photographes avec leur pied sur le tout petit pont sur ce petit canal. Bon, moi j’ai fait à main levée, mais je n’ai pas attendu l’heure bleue.

Carte postale d’un côté, carte postale de l’autre, on ne sait plus où donner des yeux. Et il y a des gens qui habitent là. Comment le vivent-ils?

Nous reprenons le bateau pour Venise. La nuit tombe. Dans la rue je me remets en vitesse lente pour photographier tout en marchant mes parents qui marchent devant moi. J’aime bien ce flou lumineux.

Peut-être la suite avant noël? hi hi hi…

Sourires 67 et 68

Par défaut

Mes chers amis Squeeek et Maëlle, et je n’emploie pas « chers » à la légère, mes amis câlins, mes amis qui ont la porte, leur table et le cœur toujours ouverts pour m’accueillir si je me sens seule ou si j’ai envie de les voir, même à l’improviste. Mes chers amis qui viennent en transport en commun dans ma campagne pour me soutenir pour un vernissage ou créer pour le projet Khaganat. Les amis qui viennent jusqu’à chez moi sont les plus motivés, si en plus ils viennent en transport en commun, je sais qu’ils m’aiment vraiment beaucoup beaucoup ^^ Gratitude.

J’ai d’abord rencontré Squeeek par le réseau de la monnaie libre, il a été très pédagogue et patient. Squeeek a le sens du jeu de mot et de l’humour de référence dont je ne saisis sans doute pas la moitié. Un gars vraiment super, généreux, attentionné.

Portrait en noir et blanc d'un homme blanc souriant.

Et assez vite il m’a présenté Maëlle, une femme pétillante, inspirante par la confiance qu’elle transmet, généreuse aussi et tellement souriante que c’est un grand plaisir de passer du temps en sa compagnie.

Portrait en noir et blanc d'une femme souriante

Continuez à être ces magnifiques personnes qui rayonnent! Je vous aime!

Toutes les photos de Sourires sont aussi sur mon site et sur PixelFed.