Archives de Tag: nu

Assumer mon corps

Par défaut

Ça fait presque un an que j’ai fait cet autoportrait et que je n’ose pas le poster.

Voici mon corps, avec des os, des muscles, une peau et une âme qui l’habite. Un corps comme les autres et pourtant unique. Un corps pour vivre ma vie de femme libre si je le décide.

Aujourd’hui, je m’autorise à assumer qui je suis et ce que j’ai envie de faire de ma vie. Des trucs que je trouvais hier encore trop osés, trop new-age, trop bizarres ou pas assez ceci ou cela… comme assumer mon corps gros et en faire profiter les autres. Pourquoi? Non pas pour faire de l’érotique ou de la course aux « j’aime », mais bien parce que moi, ça m’a aidée de voir d’autres femmes s’assumer. Ça m’a tellement aidée!

J’ai une minuscule audience, je ne suis pas une influenceuse, mais si c’est utile à une seule femme, une seule fille, alors c’est réussi.

❤❤❤

Parfaitement imparfaite

Par défaut

Peau du décolleté déjà ridée par l’exposition au soleil pourtant normale (je ne vais jamais exprès au soleil), seins qui tombent, gros ventre tout blanc, bronzage complètement hétérogène.

Et pourtant, j’aime cette photo, je m’aime sur cette photo et je me sentais plutôt à l’aise au moment où je l’ai prise, prête à me regarder en face, quasiment sereine… et une petite flamme de défi au fond de moi.

« Oh, un bouddha »… et bien oui, ça fait beaucoup de peau, beaucoup de rondeurs, beaucoup de plis.

La vie m’a menée à ce point où il m’est impossible de perdre du poids. Mais je peux être aussi douce et indulgente avec moi-même que je le suis avec les autres. Et je peux accepter de laisser passer ma lumière et de la partager avec toute personne pour qui le nombre de kilos n’a aucune importance.

Corps gros

Par défaut

(Je ne sais plus si j’ai déjà posté cette photo ici ou pas)

Hey mon corps, même avec tes bourrelets, même avec ton gras, même avec tes vergetures, tu me fais ressentir la vie avec intensité, sensualité et en dansant.

Ok, ton poids pèse un peu trop sur tes chevilles, ok, ton gras te gêne dans certains mouvements, ok, tu es vite essoufflé, mais c’est le mieux que nous puissions faire tous les deux pour le moment.

Indulgence et bienveillance pour notre histoire et notre présent.

Séance photo boudoir

Par défaut

Une séance qui date mais dont je n’avais pas encore publié les photos autorisées par la femme qui m’a accordé sa confiance ce jour là.

Il y en aura peu. Mais c’était un bon moment et merci encore.

DSC_5430_webDSC_5444_webDSC_5512_web

Je veux que la nudité reste naturelle. Quand la modèle a reçu les photos elle m’a dit qu’elle n’avait pas l’impression d’être nue et qu’elle aimait beaucoup ces photos et j’ai pensé que j’avais donc réussi à rester dans les limites que je ne voulais pas dépasser.

Je ne voudrais pas tomber dans la « famapoil », la femme nue juste objectivée et sexualisée comme il y a en a tant.

Ce n’est pas facile car tout cela reste subjectif.

 

Fin de séance

Par défaut

À la fin de la séance photo avec Miss Aly Poppins, on a échangé nos rôles. J’aime bien faire ça. 

La prise de vue est de Miss Aly Poppins: www.facebook.com/revesdalyaran/

 Le traitement photo est de moi. 

Le rapport à mon image, l’acceptation de mon corps, le regard bienveillant (le mien, le vôtre), tout cela est en cours. Me faire prendre en photo et m’habituer à me voir telle que je suis, c’est l’intérêt de la photothérapie. 

Séance photo boudoir avec Miss Aly Poppins

Par défaut

Depuis le temps que j’en parlais, j’ai enfin sauté le pas et envoyé une invitation officielle à des amies pour leur proposer de venir se faire prendre en photo dans leur plus simple appareil (ou petite tenue). L’idée était d’expérimenter un regard extérieur bienveillant sur son corps sans connotation érotique. Dans mon regard au moins. Après, les réactions des personnes qui vont voir ces photos, je ne les maîtrise pas, et vu l’hypersexualisation du corps de la femme, à fortiori nu, dans notre société, il y a du sexy ou érotique qui va resortir de l’interprétation du public…

Le déclic m’est venu après avoir vu les magnifiques photos de la photographe américaine Cheyenne Gil et notamment sa séance avec Dana Falsetti. Une révélation tant la photographe et le modèle ont participé à ces photos superbes: www.cheyennegil.com/blog/danafalsetti

Trois femmes sont venues pour cette première journée. Les photos étaient pour elles,  mais deux ont accepté d’en divulguer quelques unes. Je les en remercie énormément. En espérant que cela soit inspirant pour toutes les femmes qui ont un peu de mal avec leur corps et leur image.

Miss Aly Poppins sera la première que je publierai. Elle n’avait pas forcément besoin de photo-thérapie pour aimer son corps, elle souhaitait surtout faire une nouvelle expérience, notamment en tant que modèle photo. Nous étions toutes les deux novices mais nous avons réussi à nous en sortir pas trop mal.

Avec les moyens du bord, à savoir que je n’avais pas de studio et donc, le fond et les éclairages sont ce qu’ils sont.

Toutes les femmes qui sont venues ce premier jour m’ont étonnée par leur facilité à se dénuder, se laisser approcher, me faire confiance, cette expérience était très émouvante pour moi. Elles ont été formidables et elles étaient toutes magnifiques. Une belle occasion d’inspiration pour savoir s’aimer.

Si ce projet vous intéresse en tant que femme, contactez-moi pour être tenue au courant de la prochaine journée. Je ne publie évidemment que celles qui acceptent, sinon, c’est juste pour vous, pas d’inquiétude.