Archives de Tag: noiretblanc

Répétition du 16 mai 2019

Par défaut

Ce matin, j’étais à mon travail de chorégraphe avec les comédiens de la troupe de théâtre « Le Filamo », pour un accompagnement sur leurs passages dansés de la pièce « Tant bien que mal ». Pièce primée au festival de théâtre amateur Les Eclusiales de Castanet Tolosan. Pièce qui me réconcilie avec le théâtre. Pièce engagée, pertinente et cynique sur nos vie d’humains aujourd’hui.

un homme et une femme debout en veste de costume, photo en noir et blanc

Cette troupe est gérée par l’association La Compagnie des Mots à Coulisses. Sandrine (sourire n°3) est la professeure et metteuse en scène. Pascal (sourire n°11) est comédien. Ils sont aussi tout un tas de choses de la régie à la logistique et à la communication, comme dans les petites associations. Ils font vraiment un travail remarquable sur le choix des textes, le jeu d’acteur, la mise en scène et je vous invite à venir les voir jouer pendant le Festiv’Halles ce samedi 18 mai à Launac et les 24, 25 et 26 mai à Grenade, sous les halles, ainsi que les troupes ados vraiment au top!

Ils joueront aussi « Tant bien que mal » au festival de rue d’Art d’Art organisé par l’association Happy Culture de Verdun sur Garonne, le dimanche 9 juin 2019. Et dans plusieurs autres endroits en France en 2019 et 2020. A suivre!

Publicités

J’aimerais

Par défaut

J’aimerais bien que tu sois là, que je me cale contre toi, près du feu, pour regarder un film en caressant ta main, en m’emplissant de ton odeur et ta chaleur, en m’émouvant avec toi.

autoportrait en noir et blanc

Sourire 55

Par défaut

Maurane, une jeune femme charmante et pétillante avec qui j’ai partagé quelques cours de reliure et quelques conversations. Elle a de suite accepté de participer à cette série « Sourires », même si elle sortait d’un mois de ciné latino avec beaucoup de travail et n’était pas au mieux de sa forme. Merci pour cette confiance!

portrait d'une jeune femme souriante en noir et banc

Très bonne continuation pour la suite de ta vie et au plaisir de te recroiser!

Tous les sourires sur mon site et sur PixelFed.

Sourire 54

Par défaut

Phigger, un pote de Mastodon que j’ai pu rencontrer aujourd’hui en chair et en os à Toulouse et ça m’a fait bien plaisir après toutes nos discussions en ligne! Une personne à l’écoute et attentionnée, un joueur qui garde la pêche même quand il perd, un pouète au grand sourire.

Portrait en noir et blanc d'un jeune homme souriant

Merci pour ce chouette moment cette après-midi et au plaisir de se croiser ici et là.

Tous les sourires sur mon site et sur PixelFed.

Paris: couleurs ou noir et blanc?

Par défaut

Je ne publierai pas mes photos dans l’ordre de mon week-end dans le nord, où je me suis rendue pour chercher mon expo photo et la rapporter dans le Gers. Je commence ici avec mes photos d’un dimanche à Paris, en couleurs et en noir et blanc surtout.

J’ai retrouvé un ami dans ce lieu près de Denfert-Rochereau, les grands voisins, un lieu comme il en pousse de plus en plus, un lieu qui privilégie des valeurs de partage et de solidarité, d’écologie aussi, de création et gérance collective. Un endroit avec des cafés et repas suspendus, avec des boutiques de créateurs, avec des matériaux de récup pour habiller et meubler les lieux, avec des animations et ateliers… Pour la première fois de ma vie, j’ai brunché officiellement dans un restaurant. C’était bon, bonne qualité des produits et une palette de goûts variées grâce aux herbes et épices. Bon, clairement, il y avait essentiellement des gens avec des moyens financiers certains, oui, des bourgeois bohèmes, quoique moi j’y étais bien, disons que c’est un état d’esprit. J’espère que des populations avec moins de moyens arrivent aussi à s’approprier les lieux, parce que c’est un peu le but. Comme au 104 dans le 18ème où des danseurs de hip-hop viennent s’entrainer dans le grand hall. Bon, c’est vrai, le 18ème c’est plus populaire que le 14ème comme quartier.

Après avoir mangé, nous sommes partis vers la Seine en passant par le jardin du Luxembourg. Au jardin, nous avons croisés des poneys qui promènent les enfants sur leur dos et qui semblaient morts à l’intérieur, des enfants qui louent un bateau à voile pour le regarder faire sa vie sur le bassin et une exposition photo sur le travail accrochée aux grilles côté rue.

Bon, nous y avons aussi trouvé de la nature, et ce seront mes deux seules photos en couleurs, parce que cette palette de verts est vivifiante!

Parterre de jonquilles et arbre flou en arrière plan.
Feuilles de marronnier vues d'en-dessous et éclairées par le soleil

En traversant les petits rues vers la Seine, nous sommes passés devant le Procope, ce très vieux restaurant parisien et il s’est trouvé que nous étions juste bien placés pour un jeu de reflets. Au début je voulais juste faire une composition avec l’enfilade de tables et mon reflet. C’est plus riche et plus rigolo ainsi, tant mieux!

Une vitrine de restaurant avec des tables en enfilade devant qui se reflètent ans la vitrine et de le reflet de la photographe et d'un autre photographe. Photo en noir et blanc.

La suite se passe essentiellement en bord de Seine, du côté du pont des Arts. Il y avait bien du monde dans Paris ce dimanche!

Péniches amarrées sur un quai de Seine, le pont des ats en arrière plan. Photo en noir et blanc.
Photo en noir et blanc d'une barque suspendue en l'air à l'arrière d'une péniche en bors de Seine.
La Seine vue depuis le quai au niveau de l'eau avec un pont en arrière plan. Photo en noir et blanc.

Juste avant de reprendre le métro, j’ai fait un essai de végétation en noir et blanc dans un parterre de la place Denfert-Rochereau. Ca me plait assez.

Photo en noir et blanc de fleurs blanches d'arbuste en gros plan.

J’avais quand même mal aux pieds après cette longue promenade. Pas encore complètement guérie… Mais c’était un chouette moment de partage et une jolie balade. Merci.