Archives de Tag: Musique

Tambour et chant

Par défaut

On a chanté et joué du tambour ensemble, ma grande et moi, on a eu beaucoup de plaisir à partager ce moment ensemble.

Puis on a écouté ce morceau, et on s’est dit qu’elle pourrait chanter ça quand Myrkur part dans les aïgus, elle qui a la voix pour… On va s’entrainer à faire les sons qui partent en l’air!

Mais je t’aime

Par défaut

Camille Lellouche et Grand corps malade – Mais je t’aime

Les larmes aux yeux. Heureusement, tout le monde est très occupé et personne ne se préoccupe de moi, je peux vivre mon émotion…

Premier extrait de l’album M E S D A M E S si j’ai bien compris, en duo avec des femmes.

Naissance de mon tambour de rituel

Par défaut

Il y a quelques semaines, j’ai senti que j’avais envie de jouer du tambour, du tambour de rituel ou tambour chamanique. Même si je croise cet instrument depuis des années dans les milieux alternatifs et spirituels que je fréquente, cela me laissait indifférente. Voire méfiante, car de voir pulluler les femmes au tambour dans mon réseau autour du féminin sacré me faisait l’effet d’un engouement légèrement forcé, comme un effet de mode. Je me demandais où finissaient tous ces tambours… au coeur de la vie ou sur le mur pour la déco? Une projection personnelle.

Et j’ai vécu trois expériences réjouissantes sur les dix derniers mois qui ont changé la donne. Il y a eu ce cercle de femmes chez moi à l’été 2019 où Laetitia (sophrologie, reiki, moon mother) est venue avec son tambour et où nous avons dansé sur le chant de la peau et le chant de la femme. Ce jour là, je me suis dit que je voulais savoir faire ça. Jouer du tambour et chanter en même temps. C’était magique! et c’était aussi super pratique… Oui, l’accompagnante que je suis apprécie de pouvoir agir en direct sur le tempo et la longueur de la musique pour l’adapter instantanément à ce que vit le groupe. Les musiques enregistrées que j’utilise habituellement ne me permettent pas cette adaptabilité. Mais j’ai pensé que cela serait long et difficile d’apprendre à jouer, à chanter et d’oser ensuite me lancer. Sortir ma voix chantée, c’est un peu beaucoup difficile pour moi. C’est reparti enfoui loin en moi alors que mon émotion avait été intense.

Puis il y a eu les deux après-midis de chant vibratoire avec Marina et Frédéric-Raphaël en décembre 2019 et février 2020 et j’ai adoré la séquence finale accompagnée aux tambours. Être entourée et portée par la résonance des tambours fut une expérience magnifique, magique. Il faut dire que Marina et Frédéric-Raphaël sont magnifiques eux-mêmes et franchement inspirants. J’étais convaincue. Pour tout dire, j’aimerais vivre ça un jour moi aussi, accompagner un groupe non pas seule avec mon tambour, mais en duo avec un homme, nos tambours en complémentarité. Arf, ça y est, j’ai un nouveau rêve à réaliser ^^

Pour passer à la pratique, quand j’ai voulu avoir un contact pour des cercles de tambour, ça a été trop facile, il m’a été donné direct. Alors depuis, il y a eu le confinement et donc c’est resté en suspend, mais le confinement m’a aussi permis de murir mon projet d’acquisition. J’ai demandé sur le gros rezo où acheter un tambour, j’ai reçu beaucoup de réponses mais une a particulièrement retenu mon attention: « et si tu le fabriquais ton tambour plutôt que de l’acheter? ». Ah… alors j’ai demandé où fabriquer un tambour et j’ai à nouveau eu beaucoup de réponses. J’ai eu un moment de flottement, de doute, comment allais-je faire pour choisir? Je n’avais pas 36 solutions. Écouter la certitude au fond de moi, l’intuition qui sait. Ça m’a pris à peine une seconde. Et c’est ainsi que je me suis retrouvée ce jeudi 25 juin en pays minervois dans l’atelier des tambours by Brenn, où j’ai monté et donné naissance à mon tambour en très bonne compagnie. Tout s’était parfaitement mis en place.

Je ne savais pas à quoi m’attendre, je ne projetais rien et j’ai été surprise de ressentir autant de plaisir à choisir la peau puis faire sortir de mes mains cet instrument. Il y a quelque chose qui s’est passé de magique, le lien s’est créé dès le début, je n’ai pas eu à chercher le sacré, il s’est imposé naturellement. Même si tout s’y prêtait, l’énergie du lieu, de l’accompagnant et des autres participantes, cela m’a étonnée.

Cette nuit, après la tempête et l’orage qui ont nettoyé en très grand, j’ai consacré mon tambour officiellement, bien qu’il fut déjà sacré pour moi depuis le premier contact.

Ce qui m’est venu est que ce tambour accompagnera la guérison, le soutien et la joie. J’ai demandé aux 4 éléments d’apporter leur contribution à cette intention à leur façon selon leurs qualités. L’inspiration pour l’air à l’est, la croissance pour le feu au sud, la fluidité pour l’eau à l’ouest et la force pour la terre au nord. J’ai aussi demandé la connexion et la reliance verticale à la Terre et au Ciel.

Je ne l’ai pas encore fait sonner, je n’ai pas encore fait chanter la peau, mais demain j’ai une journée un peu plus tranquille (oh… heu… bon, légèrement quand même) et j’espère bien commencer à dialoguer à haute voix maintenant que notre engagement est officialisé!

Je vais devoir sortir de ma zone de confort les prochaines semaines… Quelques traces de peur s’accrochent encore, mais j’ai également confiance. Alors j’y vais. Une nouvelle aventure commence!

Vidéo musique et danse spéciale confinement

Par défaut

Jouez, dansez, chantez!

Vidéo spéciale du 24 Robbers Swing Band (dans lequel joue mon frère) ❤️

Titre: Please Don’t Talk About Me

« We have challenged our listeners to film themselves dancing to the song from our upcoming album « Stealing Swing » during the coronavirus quarentine. And these are the results! An explosion of joy and good mood! « 

« Nous avons lancé le défi à notre public de se filmer dansant sur le morceau de notre prochain album « Stealing Swing » pendant le confinement du au coronavirus. Et voici ce que ça a donné! Une explosion de joie et de bonne humeur! »

The Band – 24 Robbers Swing Band
Voice: Kristina Žurauskaitė
Trumpet: Julien Silvand
Saxophone: Màxim Colls
Guitar: João Pedro Lobo
Double Bass: Heriberto Rojas
Drums: Hugo Esteves
Special guest on the Trombone: Iris Ceulemans

Audio mixing and mastering: João Pedro Lobo

24 robbers swing band: https://24robbers.com/

Julien Silvand: http://soi-meme-productions.fr/

Soutenez les artistes, faites un don, achetez leur album…!

Coup de téléphone du 21 juillet 2019

Par défaut

Celui que Frédérick passe à Pedro de la Girafe pendant sont spectacle jeune et tout public.

un homme debout tenant un combiné de téléphone jaune sur uns scène avec micro, instruments de musique, sur fond de rideau noir

Il s’agissait ici de « La symphonie de la valise 2, la tactique de la girafe ». Frédérick mêle humour, musique, magie pour le plus grand plaisir des petits et des grands. Allez voir son travail sur https://frederickbede.fr/

Toutes mes photos du jour son aussi sur mon compte PixelFed dédié.

Soirée espagnole du 20 juillet 2019

Par défaut

Bon, nous avons proposé la traditionnelle paëlla, peut-être faudra-t-il que nous nous renouvelions un jour… Plus de 90 personnes ont partagé ce repas sur la place du village juste avant le spectacle de flamenco qui a une fois de plus enflammé Galembrun.

une très grande poêle de paëlla en coin de la photo.

La toute jeune danseuse Marina Pomarès nous a bien fait vibrer, accompagnée de Laura Issanchou (à la danse aussi), de Leny Creff, Mariano Zamora Diaz et Paco Ruiz.

J’ai surtout profité du spectacle et même dansé une sévillanes avec ma maman.

Mais en fin de soirée, alors que tous s’attardaient dans la fraicheur de la nuit et le calme revenu, j’ai fait cette photo de Marina.

Tête de femme de dos, cheveux bruns avec deux fleurs en tissu blanches attachées.

Cazalis le 12 juillet 2019

Par défaut

Un peu plus de vingt-quatre heures de vacances juste avant le festival. Une virée du côté des Landes, sur une proposition de et avec Nico, pour aller écouter Salvador Paterna et Claire Menguy dans leur duo « Media luna & nacimento », guitare flamenca/oud et violoncelle.

Un concert donné dans l’église de Cazalis, sud Gironde, aux portes des Landes, dans le cadre du festival Les Nuits Atypiques.

C’était un magnifique voyage musical que j’ai vécu avec beaucoup d’émotion.

J’ai très envie de découvrir leurs autres formations à l’un comme à l’autre.

Merci Nico pour cette très belle découverte ❤

Préparatifs du 11 juillet 2019

Par défaut

Et oui, c’est tout bientôt le Festival Danses et Musiques Pour Tous! C’est déjà dimanche dans 3 jours en fait! Alors ce matin, c’était montage des tentes sur la place du village.

un tracteur devant des tentes blanches avec des gens partout

Retrouvez le programme du festival en ligne: http://www.festivaldansespourtous.fr/

Une sorcière comme les autres

Par défaut

Laetitia Isembert et Nathalie Doummar chantent “Une sorcière comme les autres” d’Anne Sylvestre.

“Qu’on nous adore, autrement qu’à genoux. Qu’on nous regarde et qu’on ne nous invente plus. Qu’on ne soit plus celle qui attend, et qu’on nous laisse marcher devant.”

J’ai été très émue. Par le texte, par leurs voix, par l’émotion dégagée.