Archives de Tag: libre

C’est quoi un réseau social libre et décentralisé?

Par défaut

Puisque je parle des réseaux sociaux libres et décentralisés sur lesquels je rencontre plein de gens sympas, à force, on me pose des questions sur ce que c’est et comment ça fonctionne. Notamment, est-ce que c’est plus facile pour protéger ses données?

Un réseau libre, cela veut dire que le code source du logiciel qui permet d’utiliser le réseau est libre. N’importe qui peut l’utiliser, le copier, l’étudier et le modifier (les 4 libertés fondamentales du logiciel libre) et le faire fonctionner sur son serveur.

Un réseau décentralisé signifie qu’il n’y a pas une seule entité qui le gère et qui centralise tous les comptes, toutes les données, ce sont des individus ou des associations qui ont un serveur et veulent en faire bénéficier les autres qui l’installent chez eux.

Ainsi, au lieu d’avoir un immeuble dédié au réseau avec centralisation de tout, on a plusieurs maisons, appartements, qui ont installé le logiciel et ont ouvert leur réseau au public pour qu’il puisse s’inscrire et utiliser le logiciel en question. Ces serveurs individuels ou associatifs sont reliés entre eux.

Le fait que ça soit décentralisé a plusieurs conséquences:

  • certaines choses auxquelles nous sommes habitués sur les gros réseaux commerciaux ne sont pas possibles, par exemple, modifier un post après sa publication pose des problèmes de propagation de la modification à tout le réseau. Il faut donc effacer et recommencer.
  • pour s’inscrire à mastodon (genre twitter) ou à diaspora (plus genre facebook ou blog) ou à pixelfed (genre instagram) ou à peertube (genre youtube) il faut donc trouver où s’inscire, auprès de quel particulier ou quelle association
  • pour choisir se posent les questions: est-ce qu’on lui fait confiance pour ne pas lire, stocker et vendre nos données? et aussi est-ce que cette personne ou cette asso est capable de porter le service sans coupures ou pertes?

Dans le monde du libre, je pars du principe que les personnes qui mettent gratuitement du temps, de l’espace sur leur serveur et tout ce qui va avec (sauvegardes, entretien du matériel…) le font par conviction. En général se sont des personnes qui défendent l’internet libre, éthique et non marchand. Oui, cela peut paraitre bizarre, des personnes bénévoles et éthiques et serviables existeraient donc? Depuis maintenant 3 ans que je fréquente ces personnes là sur ces réseaux là et dans la vraie vie, je peux assurer que oui. D’ailleurs, dans le milieu associatif de n’importe quel domaine, ne trouve-t-on pas également des personnes bénévoles, dévouées et éthiques, genre moi même? Cela dit, la meilleure façon de protéger complètement ses données est d’installer le logiciel soi-même sur son propre serveur.

Alors si vous voulez vous inscrire à l’un de ces réseaux ou à tout autre service (et ils sont trèèèès nombreux) développés en libre et en décentralisé, vous allez vous poser la question de savoir où s’inscrire, chez qui?

Personnellement, selon les réseaux utilisés, je suis inscrite soit auprès de particuliers que j’ai rencontrés dans la vraie vie ou sur ces réseaux, soit auprès d’une asso nationale qui promeut le logiciel libre et qui ne fonctionne que grâce à des dons, je suis inscrite auprès de l’asso pour mastodon, mais auprès de particuliers pour diaspora, pixelfed et peertube. . Je connais quelques personnes qui bossent pour cette asso nationale et elles ont ma confiance. C’est framasoft. Alors, c’est une super asso et c’est facile de renvoyer vers elle pour s’inscrire aux réseaux ou utiliser tout un tas de services, mais l’idée n’est pas qu’une grosse asso devienne le principal fournisseur. D’abord, elle n’a pas forcément l’envergure pour accueillir toutes les demandes, mais aussi, ce n’est pas dans l’esprit du truc de tout centraliser. Alors il y a eu une campagne pour développer les CHATON*S*, faire connaitre d’autres fournisseurs de ces services. CHATON c’est Collectif des Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires et on peut trouver une présentation sur cette page: https://chatons.org/fr/pr%C3%A9sentation. Ce sont donc les individuels et des assos peut-être qui se sont rendus visibles pour accueillir les gens qui voudraient utiliser tel réseau social ou tel service. Sur le site chatons.org il y a une page « Trouver un chaton ».

Et voici une liste proposée par framasoft des alternatives à tout un tas de choses que nous utilisons quotidiennement, sous le nom « dégooglisons internet », je crois bien que c’était le nom de l’une de leurs campagnes pour expliquer en quoi les GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft) ne sont pas bons pour nous et nos données (et même notre santé) et quelles alternatives existent à tous les services proposés: https://degooglisons-internet.org/fr/alternatives/

A propos de Mastodon, l’équivalent de Twitter, assez actif et interactif, vous pouvez visiter ce site de présentation: https://joinmastodon.org/

A propos de Diaspora, équivalent des murs de facebook, vous pouvez visiter la page de présentation du projet: https://diasporafoundation.org/

A propos de PeerTube, l’équivalent de Youtube mais en mieux, vous pouvez visiter ce site: https://joinpeertube.org/fr/

Pour côtoyer depuis quelques temps maintenant des personnes qui œuvrent pour un internet libre et éthique, je peux dire que je suis admirative du temps, de l’énergie et même de l’investissement financier que ces personnes offrent pour que des gens comme moi qui n’ont pas de serveur et n’y connaissent rien puisse utiliser tous ces services. Un immense merci à eux!

Si quelque chose n’est pas clair ou si vous avez une question, n’hésitez pas à me laisser un commentaire! J’espère que l’article sera ainsi de plus en plus clair et précis pour les personnes qui découvrent le sujet.

PS: depuis le premier jet j’ai modifié et complété grâce aux suggestions des gens sur Diaspora et Mastodon. Merci ❤

Publicités

Coloriages détente

Par défaut

Après les cartes kitsch, voici d’autres cadeaux bonus que vous pouvez utiliser et diffuser comme vous voulez, les coloriages que j’ai dessinés à la main direct à l’encre. D’où les imperfections 🙂

Je pose ici les 5 premiers dessins, dans une résolution suffisante pour imprimer en A4, et le lien vers tous les cadeaux bonus de mon site: http://www.guillemettesilvand.fr/index.php/bonus-gratuits/

Pour récupérer l’image dans votre ordinateur: clic droit sur l’image puis choisir « enregistrer l’image sous ».

coloriage1_2wcoloriage2wcoloriage3wcoloriage4wcoloriage5w

 

Quitter facebook

Par défaut

ob_da7fa3_keep-calm-and-stop-using-facebook-3

Je m’apprête à quitter Facebook (et Instagram et WhatsApp et Messenger par conséquent) pour continuer à vivre en accord avec mes choix de vie et mes convictions.

Vous pourrez toujours me joindre par mail ou téléphone et même passer me voir

Je suis également sur des réseaux sociaux libres et décentralisés: Diaspora et Mastodon.

Ça faisait un moment que j’y pensais et je n’ai pas aimé le chantage de facebook: acceptez nos conditions (qui enfreignent la nouvelle réglementation européenne de protection de la vie privée) ou fermez votre compte. Je savais que Facebook utilisait mes données en « paiement » du service, qui n’est pas réellement gratuit évidemment. Mais là c’est se ficher de nous encore plus. Ce fut le déclencheur.
Si vous avez la curiosité de savoir de quoi je parle, c’est dans cet article et voir notamment le lien vers l’action de la quadrature du net!

Pour s’inscrire sur Diaspora (équivalent de facebook) et Mastodon (équivalent de twitter), des réseaux sociaux libres, il faut choisir auprès de quel fournisseur du service on s’inscrit, cela s’appelle un pod pour Diaspora et une instance pour Mastodon. C’est le principe de la décentralisation. Certains fournisseurs sont des particuliers, des libristes convaincus et passionnés et généreux, il y a aussi des associations, des associations de libristes convaincus, passionnés et généreux ^^
La plus connue en France est framasoft, une association qui oeuvre pour le développement du libre en France: https://framasoft.org/
 
Je connais cette association depuis plusieurs années car elle recense notamment toutes les alternatives libres aux logiciels courants non libres.
 
Pour Diaspora, on peut s’inscrire chez https://framasphere.org/
Pour Mastodon, on peut s’inscrire chez https://framapiaf.org/
 
Et vous me trouverez sur ces deux réseaux à « Guillemette ».
 
Pour ces deux réseaux il existe des applications pour smartphone que vous pourrez trouver sur le catalogue de l’appli elle aussi libre, F-droid: https://f-droid.org/fr/ (équivalent du playstore ou googlestore)
 
Je vous mâche le travail là! Et oui, il existe une vie en dehors de facebook, même si ce n’est pas facile tant c’est devenu incontournable, même professionnellement, ce qui me gêne terriblement, qu’une entreprise commerciale non philanthrope soit devenue incontournable.
On en discute et on partage nos expériences?

Monnaie Libre Ğ1, un nouveau paradigme

Par défaut

Contrairement aux autres monnaies libres, indexées sur les monnaies officielles, la monnaie libre Ğ1 est totalement séparée du système bancaire et économique dans lequel nous vivons. Nous percevons un dividende juste car nous existons. C’est un vrai changement de point de vue par rapport au travail. Je ne maitrise pas assez le sujet pour en dire plus, je vous invite à vous rendre à l’un des apéro d’information et d’installation.

De l’intérêt d’une monnaie libre : Vous n’y connaissez rien à la monnaie ? Ou alors, vous connaissez un peu le sujet mais vous ne connaissez pas la monnaie libre ou ne voyez pas encore son intérêt ? Dans ce cas, imaginez … Un nouvel avoine https://blog.cgeek.fr/de-linteret-dune-monnaie-libre.html

aperoG1aout17

Apéro Monnaie Libre à Toulouse
Mercredi 30 août à 19h30
au bar à chocolat Les Farfadets en pays Cathare
19 bis Faubourg Bonnefoy, 31500 Toulouse

Les Apéros Monnaie Libre sont l’occasion de nous rencontrer entre membres et futurs membres de la monnaie libre Ğ1.
Que vous soyez totalement débutant ou utilisateur confirmé, tout le monde est bienvenue aux apéros monnaie libre.

Un apéro est composé de temps en groupes pour répondre aux besoins différents de chacun,
les groupes sont dépendants du nombre d’intervenants disponibles mais les groupes 1 et 2 sont toujours assurés :

(~ 20min) Introduction tous ensemble.
(~ 1h) Séparation en groupes. Vous pouvez naviguer librement d’un groupe à l’autre au cours de l’apéro (sauf pour les animateurs héhé).
groupe 1 : Présentation de ce que sont les monnaies libres (pour ceux qui ne connaissent pas ou peu).
groupe 2 : Assistance création/utilisation de porte-feuille Ğ1 sous Cesium.
groupe 3 : Offres et demandes de biens et services en Ğ1.
groupe 4 : Accompagnement à l’installation d’un nœud Duniter*,
et approfondissements théoriques et techniques pour ceux qui veulent « voir le dessous du capot ».
(durée inconnue) échanges libres jusqu’à la fermeture de la salle _

Si vous souhaitez de l’assistance pour créer ou utiliser votre compte Ğ1, nous vous recommandons d’apporter votre appareil (téléphone, tablette, pc portable). Nous disposerons de prises électriques sur le lieu pour brancher vos appareils si nécessaire ainsi que du wi-fi.

Ces apéros sont aussi un moment privilégié pour demander ou proposer des biens et services en Ğ1 🙂

Entrée gratuite mais prévoir une consommation 😉


https://www.monnaielibreoccitanie.org/

La page facebook avec les évènements: https://www.facebook.com/monnaie.libre.occitanie/

 

Être une femme sauvage

Par défaut

Bon alors, c’est quoi la femme sauvage qui fait si peur, à tous, aux hommes mais aussi aux femmes? qui en fait rire d’autres: « encore un délire hippie! », « c’est quoi ça, tu fais ta crise de féminisme? »…

Non, ce n’est pas une femme qui met des plumes dans ses cheveux et qui pose dans son jardin avec son chat façon déesse de pacotille. Un peu de dérision, oui, faut pas toujours me prendre au premier degré ;-). Une femme sauvage, ça se ressent et ça se vit.

C’est une femme qui est pleinement elle, une femme qui n’a pas besoin d’un(e) partenaire, même si elle peut en avoir envie, pour se sentir complète, une femme qui est bien en sa propre compagnie, qui s’assume et qui ose surtout vivre toutes ses facettes. Qui ose notamment vivre son énergie de légèreté et de liberté, son énergie de plénitude et d’amour, son énergie de sensualité et de sexualité, son énergie de force, de sagesse. Qui connait et reconnait sa part d’ombre, le monstre, l’animal et qui n’a pas peur de s’allier à lui pour être puissante. Puissante et complète. Mais aussi vulnérable et sensible. Une femme qui accepte son féminin et son masculin.

Combien de femmes freinent leurs désirs, leurs envies, leurs souhaits, brident leurs rêves, leurs aspirations, pour convenir à l’image de la femme qu’on attend qu’elles soient. Combien se cantonnent aux qualités acceptables pour une femme: douce, gentille, réservée, serviable, généreuse… Combien attendent que leurs désirs soient pris en charge et n’osent pas l’action. Un cliché? Mais 68 passé par là? Malheureusement, non, le sexisme décomplexé actuel montre bien que les femmes ne peuvent pas être sauvages sans se faire mal voir ou agresser. Un peu difficile semble-t-il de sortir de la dualité madone/putain. C’est l’enjeu des femmes d’aujourd’hui qui veulent être elles-mêmes en totalité: trouver l’équilibre entre toutes ces facettes et prouver par leur existence assumée qu’il y a un autre chemin que cette dualité.

7juil17w_2Sans vouloir choquer qui que ce soit, je veux pouvoir être une femme d’action comme une femme d’accueil, une meneuse et une battante, comme une timide et pudique, une femme généreuse mais aussi parfois ferme sur ses limites, pleine d’entrain et souriante ou fatiguée et au bord des larmes. Tout cela sans être traitée de folle ou d’hystérique.

Et puis au passage, si les gars pouvaient aussi un peu plus ressentir et exprimer… laisser exprimer eux-aussi leur femme sauvage 🙂 Comment ça, j’en demande un peu trop?

En attendant de trouver l’équilibre, femmes et hommes, sortez respirer et contempler la lune qui prépare sa plénitude pour la nuit de samedi à dimanche, peut-être vous chuchotera-t-elle quelques secrets pour reprendre un peu de votre liberté.

Quoi que l’intérêt en ce moment, serait peut-être plutôt d’apprendre du soleil, rayonnant, brillant, dans sa pleine capacité d’action. Votre choix: le feu destructeur ou le feu élévateur et porteur? Être sauvage n’est pas incompatible avec être gentil(le).

30juil16w_1

Sauvagement,

Guillemette