Archives de Tag: introspection

06h06

Par défaut

Je tombe tout le temps sur des heures miroir depuis deux-trois semaines…

Lever de soleil derrière un arbre et un toit de grange en contre jour

Journée difficile émotionnellement hier, je me suis couchée vidée et comme blasée. Quelques heures de sommeil seulement, sommeil agité en plus, et mon cerveau qui cogite à nouveau lors d’un micro-réveil où j’aurais dû plutôt me rendormir. Je vais le faire, mais ça ne sera pas facile.

C’est ainsi depuis des mois, je n’arrive pas à récupérer. Ça n’aide pas pour la gestion des émotions ni la santé physique. Une bronchite ou un gros rhume par mois, y a un truc qui cloche.

Pas du tout remise de l’épuisement de l’été dernier, bien incapable de reprendre une activité sur le même rythme qu’avant. J’ai l’impression de me traîner encore et encore.

On m’avait prévenue que ce serait long. Ça l’est, surtout que je ne peux pas complètement me reposer, faut que je travaille un peu pour les sous et parce que je culpabilise sinon. Ça ralentit peut-être la remise sur pieds…

Cette phase de transition est inconfortable.

La peur ou l’amour?

Par défaut

Je fais le tri dans mes armoires, paniers, tables de chevet, et j’ai retrouvé ces cartes de Joanne Gregory, illustrées par Eleanor Carter, avec des propositions de petites actions et réflexions sur soi pour avancer vers plus de… liberté d’être déjà?

Alors je me suis dit que j’allais partager ces cartes ici, on ne sait jamais, si ça arrivait aux bonnes oreilles, aux bons yeux et au bon moment pour certains, ça serait déjà ça!

7juil17w_1

Aujourd’hui, il m’a été proposé de regarder la peur en face.

La peur? Les peurs plutôt devrais-je dire. Pas rigolo, mais très utile de faire ce point sur mes peurs. Et surtout, de les démonter une par une. D’accord, j’ai peur de le pas y arriver, mais je regarde en arrière, j’y suis toujours arrivé, et si je n’y arrive pas cette fois, je me relèverai et en tirerai les leçons. Par exemple.

La peur n’existe que dans notre mental et elle est le contraire de l’amour. Personnellement, cela fait déjà un petit moment que je ne souhaite plus nourrir mes peurs, mais au contraire, toucher à toujours plus d’amour, le sentir me traverser et ma rassurer si besoin, me porter vers mes projets.

Alors, quel choix aujourd’hui? La peur ou l’amour? 🙂