Archives de Tag: féminité

Ralentir et cultiver sa lumière intérieure

Par défaut

Ma lettre d’info de novembre 2018.

6nov18w_1
C’est avec cette tarte aux pommes faite maison que j’illustre le retour au foyer proposé par cette saison un peu chaotique qu’est l’automne. Avec la baisse de la luminosité et des températures, la nature se met au repos et nous invite à en faire autant. Ralentir, moins sortir, prendre le temps de se (re)poser, voilà mes projets pour passer en douceur cette descente vers l’hiver. Car pour passer en douceur, il faut suivre le mouvement.

De plus, alors que nous perdons chaque jour un peu plus de lumière, cette tarte me fait l’effet d’un soleil qui réchauffe les coeurs (à défaut des pieds) et illumine la table de sa couleur chaleureuse. Accompagnée d’une bougie, me voilà comblée, presque réconfortée. Ah tiens, il se trouve que j’ai aussi envie de porter de l’ambre en ce moment, aux couleurs chaudes du jaune clair au brun foncé en passant par l’orangé.

En cette saison de l’enchanteresse, celle qui prend le chemin vers son obscurité intérieure, celle qui sait, qui expérimente, qui crée mais aussi l’intransigeante qui peut détruire si on l’empêche de suivre le mouvement, je vous souhaite de beaux moments avec vous-même, avec votre sauvage et surtout à votre rythme.

Je vous fais quand même quelques propositions ^^

Retrouvez toutes mes propositions sur la page Agenda de mon site internet.

 

Séance photo famille, portrait,…

pub shooting-2

La saison des séances photo automne lumineux est ouverte!

Pour votre famille, vos enfants, vos parents, votre couple, pour vous-même, n’hésitez pas à me contacter pour une séance photo. En intérieur façon studio ou en extérieur dans l’environnement qui vous correspond.

Contactez-moi pour prendre rendez-vous, exclusivement en journée (semaine ou week-end) car je travaille en lumière naturelle.

En savoir plus sur les séances photo.

 

Atelier « pour grandir » ados et adultes

25aout18w_3

Je vous propose un atelier pour apprivoiser vos états d’âme qui font des hauts et des bas et faire des liens en utilisant les outils d’écoute du corps et du dessin libre et spontané (aucun niveau requis).

Cet atelier est ouvert à tous, hommes et femmes, à partir de l’adolescence.

Samedi 17 novembre de 14h30 à 16h30.

Infos pratiques:
– à Galembrun (31330) au nord-ouest de Toulouse
– participation financière libre mais nécessaire
– inscription indispensable par mail ou téléphone

En savoir plus sur les ateliers de créativité personnelle.

 

Cercle de femmes de pleine lune

21fev16w_19

Pour la pleine lune de novembre, retrouvons-nous pour une soirée de partage avec sans doute une méditation, un rituel, un soin, une danse, des mots et des rires…

Vendredi 23 novembre à 19h30.

Infos pratiques:
– à Galembrun (31330) au nord-ouest de Toulouse
– participation financière libre
– inscription indispensable par mail ou téléphone

En savoir plus sur les cercles de femmes.

 

Expo photo


La série  » Reflets » est encore exposée à Toulouse au café Les Gourmands de St Sernin jusqu’au 29 novembre! Le café salon de thé est ouvert tous les jours de 10h à 19h et le week-end vous pouvez y bruncher de 11h30 à 15h avec vue sur la basilique St Sernin (ok y a des travaux, mais vous ferez abstraction).

La série sera exposée à Launac du lundi 3 au dimanche 23 décembre 2018, au restaurant La Table de Launac, ouvert le midi du dimanche au vendredi. Je vous invite à un vernissage café-thé-croissants le dimanche 9 décembre à 10h30.

En savoir plus sur la série photo Reflets

Au plaisir!

 

Publicités

Atelier sur les énergies du cycle féminin

Par défaut
Il ne me reste qu’à allumer le feu pour recevoir les femmes qui viendront parler avec moi ce soir des énergies du cycle féminin.
Au programme: méditations, informations théoriques et pratiques, partage et un mini soin avant de partir pour celles qui le souhaiteront.
 
30oct18w_2

Le cycle féminin se décompose en 4 phases, souvent en lien avec la lune, qui traversent 4 archétypes: la jeune fille, la mère, l’enchanteresse, la vieille femme.

Lors de cet atelier, nous verrons comment reconnaitre ces 4 phases ainsi que leurs caractéristiques en terme d’humeur, de dispositions par rapport à l’extérieur et de compétences.

Ainsi, chaque femme pourra repartir avec des outils pour mieux se comprendre et optimiser au mieux toutes les opportunités offertes par la variabilité de son cycle, pour un équilibre plus harmonieux en elle, dans la famille et au travail.

Tarifs : 9€

Inscriptions indispensable par mail ou téléphone:
– contact@guillemettesilvand.fr
– 06.76.74.42.97

Voir aussi http://gsilvand.wixsite.com/aporteedemain

Mais… je suis déjà coach!

Par défaut

Quand on est comme moi à un tournant de sa vie professionnelle et qu’on regarde ce qu’on a accompli jusque là pour voir sur quoi on peut s’appuyer pour rebondir, on a parfois des surprises.

J’ai fait mon CV « généraliste » et il en ressort que depuis 2003 j’anime des groupes d’information, de soutien et de partage sur différents sujets. J’ai commencé par des sujets sur la parentalité, en tant qu’animatrice à La Leche League et dans l’association Un bébé au naturel que j’ai co-fondée. Pendant 6 ans j’ai animé des réunions et des ateliers, jusqu’à plusieurs par semaines sur des sujets très variés qui touchent à tous les aspects de la vie de parents: grossesse, allaitement, portage des bébés, couches lavables, hygiène naturelle infantile, communication bienveillante, instruction en famille, simplicité volontaire, alimentation familiale, sommeil de l’enfant, le couple dans la famille, ateliers créatifs parents-enfants, comptines et jeux d’éveil, massages en famille… J’ai également co-fondé en 2006 l’Association Française de Portage des Bébés pour laquelle j’ai fait de la formation professionnelle pendant 3 ans auprès des particuliers mais aussi auprès des élèves auxiliaires de puériculture à l’IFRASS à Toulouse.

Je crois qu’on peut dire que j’étais accompagnante à la parentalité vu tout ce que j’ai fait, coach comme on dit maintenant.

affiche3

Suite à mon déménagement à la campagne, j’ai arrêté les groupes sur la parentalité. Si je me suis surtout consacrée à l’association Les Arts au Soleil, j’ai néanmoins proposé des cercles de femmes depuis 2010. J’ai retrouvé l’affichette de présentation au moment du lancement, avec mes dessins à la main incrustés ^^ Les thèmes abordés étaient aussi variés: sexualité, couple, travail, enfants, maternité, développement personnel,…

IMG_20181019_084449034

Avec mon travail de professeur de danse, cette activité d’animatrice de groupes de paroles a été moins présente, mais j’ai continué à proposer des cercles de femmes et des ateliers sur la féminité.

ateliers_femmes

Et surtout, j’ai continué à proposer un espace-temps bienveillant et soutenant dans mes cours de danse. Nous dansions plus que nous parlions, mais nous parlions aussi et des liens forts se sont tissés. C’était un bon moment de la semaine pour certaines, la bulle d’oxygène même pour d’autres. C’est l’une de mes forces, créer cet espace temps où l’on peut être soi, authentique, où l’on peut avoir confiance et se trouver.

Et des séances de photothérapie et des ateliers bien-être corporel et des soins énergétiques spécifiques aux femmes…

Voilà pour ce qui concerne mon activité d’accompagnante à la parentalité et à la féminité.

 
Cela fait donc 15 ans que je fais ce boulot, en bénévole la plupart du temps. Peut-être qu’il y a là une solide base sur laquelle m’appuyer pour officialiser mon métier de coach (pour employer le mot le plus couramment utilisé aujourd’hui)? Je sais gérer un groupe de paroles, je sais animer des réunions d’information, je sais former les gens, je suis une très bonne (n’ayons pas peur des mots) animatrice et pédagogue. Et je suis également très appréciée pour mes qualités humaines. Alors, y a plus qu’à appliquer tout cela dans un nouveau domaine qui me tient à cœur, comme par exemple le développement personnel, au hasard… Quelque chose mêlant thérapie, art et spiritualité me plairait beaucoup et j’ai déjà quelques outils!

(bon c’est vrai, j’assure aussi un max en tant qu’organisatrice d’évènements genre festival d’une semaine et spectacles :-D)

Alors si vous avez des idées de formation certifiante qui cadrerait un peu tout ça ou carrément, déjà du boulot pour moi, contactez-moi!

Alternatiba Toulouse 2017

Par défaut

Village des alternatives en tout genre (alimentation, santé, économie, technologie, habitat…), c’était le week-end dernier à Toulouse, entrée libre à la prairie des filtres et il a fait super beau!

alternatiba1

Il y en a un peu partout en France et en Europe, à des dates différentes: https://alternatiba.eu/

J’y suis allée pour voir des copains qui y participaient et pour faire des photos pour le collectif Monnaie Libre Occitanie. C’était vraiment chouette comme rassemblement. Parce que les alternatives étaient très variées et vraiment alternatives, parce qu’on pouvait aussi y danser et écouter de la musique, parce que ça fait du bien de rencontrer autant de gens en un seul endroit qui ont les mêmes préoccupations, parce que j’ai pu mettre un visage et une voix sur des contacts virtuels (quand l’outil réseau social joue son rôle jusque dans la vie physique).

Je n’ai malheureusement pas pu y passer trop longtemps, alors j’ai surtout fait des photos pour le collectif MLO.

 

Et quelques autres en bonus… Dont des photos du collectif Slow Sex Love Live, des alternatives sur son rapport à sa sexualité qui présentait la roue du consentement, avec un clitoris taille réelle en pâte fimo qui venait du stand de Self Help Toulouse, des personnes qui oeuvrent pour plus d’autonomie en matière connaissances et de premiers soins gynécologiques, avec un quizz sur les poils et l’épilation sur un autre collectif… Bon, j’ai pas mal traîné du côté du village alternatives santé…

 

Un énorme travail d’organisation, merci à tous les bénévoles et j’espère retrouver ce genre d’initiatives prochainement!

 

Être une femme sauvage

Par défaut

Bon alors, c’est quoi la femme sauvage qui fait si peur, à tous, aux hommes mais aussi aux femmes? qui en fait rire d’autres: « encore un délire hippie! », « c’est quoi ça, tu fais ta crise de féminisme? »…

Non, ce n’est pas une femme qui met des plumes dans ses cheveux et qui pose dans son jardin avec son chat façon déesse de pacotille. Un peu de dérision, oui, faut pas toujours me prendre au premier degré ;-). Une femme sauvage, ça se ressent et ça se vit.

C’est une femme qui est pleinement elle, une femme qui n’a pas besoin d’un(e) partenaire, même si elle peut en avoir envie, pour se sentir complète, une femme qui est bien en sa propre compagnie, qui s’assume et qui ose surtout vivre toutes ses facettes. Qui ose notamment vivre son énergie de légèreté et de liberté, son énergie de plénitude et d’amour, son énergie de sensualité et de sexualité, son énergie de force, de sagesse. Qui connait et reconnait sa part d’ombre, le monstre, l’animal et qui n’a pas peur de s’allier à lui pour être puissante. Puissante et complète. Mais aussi vulnérable et sensible. Une femme qui accepte son féminin et son masculin.

Combien de femmes freinent leurs désirs, leurs envies, leurs souhaits, brident leurs rêves, leurs aspirations, pour convenir à l’image de la femme qu’on attend qu’elles soient. Combien se cantonnent aux qualités acceptables pour une femme: douce, gentille, réservée, serviable, généreuse… Combien attendent que leurs désirs soient pris en charge et n’osent pas l’action. Un cliché? Mais 68 passé par là? Malheureusement, non, le sexisme décomplexé actuel montre bien que les femmes ne peuvent pas être sauvages sans se faire mal voir ou agresser. Un peu difficile semble-t-il de sortir de la dualité madone/putain. C’est l’enjeu des femmes d’aujourd’hui qui veulent être elles-mêmes en totalité: trouver l’équilibre entre toutes ces facettes et prouver par leur existence assumée qu’il y a un autre chemin que cette dualité.

7juil17w_2Sans vouloir choquer qui que ce soit, je veux pouvoir être une femme d’action comme une femme d’accueil, une meneuse et une battante, comme une timide et pudique, une femme généreuse mais aussi parfois ferme sur ses limites, pleine d’entrain et souriante ou fatiguée et au bord des larmes. Tout cela sans être traitée de folle ou d’hystérique.

Et puis au passage, si les gars pouvaient aussi un peu plus ressentir et exprimer… laisser exprimer eux-aussi leur femme sauvage 🙂 Comment ça, j’en demande un peu trop?

En attendant de trouver l’équilibre, femmes et hommes, sortez respirer et contempler la lune qui prépare sa plénitude pour la nuit de samedi à dimanche, peut-être vous chuchotera-t-elle quelques secrets pour reprendre un peu de votre liberté.

Quoi que l’intérêt en ce moment, serait peut-être plutôt d’apprendre du soleil, rayonnant, brillant, dans sa pleine capacité d’action. Votre choix: le feu destructeur ou le feu élévateur et porteur? Être sauvage n’est pas incompatible avec être gentil(le).

30juil16w_1

Sauvagement,

Guillemette