Archives de Tag: famille

Notre danse de la joie familiale

Par défaut

C’était aux vacances de printemps. Rien que de nous revoir, j’ai le sourire aux lèvres.

Parce qu’on adore partager des moments en famille, parce que Never give you up est une chanson intergénérationnelle, parce qu’on ne se prend pas au sérieux, parce qu’on aime danser n’importe comment, voici notre danse improvisée (on se suivait les unes après les autres, même si à droite y a un électron libre).

Les filles et moi an pleine danse

Cliquer sur l’image ou sur https://peertube.nogafa.org/videos/watch/80d8a41e-3aa8-4390-8f93-a4756b774186

 

Publicités

Seven Nation Army – reprise familiale

Par défaut

Reprise de Seven Nation Army artisanale parce qu’on s’amuse dans la famille…

Quatuor familial et improbable

Le lien ici aussi, puisque je n’arrive pas à intégrer une vidéo depuis Peertube…

https://peertube.nogafa.org/videos/embed/9d5c9ed5-cfb2-49bc-b7d6-a37c6a69d5e1

 

 

Un dimanche dans l’Aude

Par défaut

Une petite virée avec mes parents dans l’Aude pour rendre visite à une amie de la famille depuis 37 ans, celle du sourire 2 et ce n’est pas moi qui conduisais! Repos!

 

Les plaisirs de la table en discutant politique et tourisme

 

Ce qui a même donné la photo du jour.

25mars18w_journal

 

Dans la rue

 

Dans l’atelier du charron

Celui qui forge notamment les roues. Meule à cercler, forge, soufflet immense, scie à rubans, impressionnant! et vestiges d’un autre temps…

 

Retour sur Toulouse, passage sur le canal du Midi

25mars18w_16

Une bien belle journée, merci ❤

 

1er janvier 2018

Par défaut

Et voilà, nous y sommes, le premier jour d’une nouvelle année.

Ce qui ne veut pas forcément dire grand chose vu que selon les civilisations, l’année ne commence pas le même jour, mais bon, mettons…

Alors, voilà, ce fut une journée détente et amusement, repos aussi car la nuit fut courte…

Un peu de cuisine d’abord, dont la photo du jour…

1janv18w_1

Petits flanc coco, que j’ai faits. Rapide et facile: 20cl de lait de coco, une pincée de sel, une cc de vanille liquide, 40g de sucre en poudre et 3 œufs. Cuire 20mn à 180° dans un grand plat ou des ramequins. Attention, ne pas trop remplir, car ça gonfle pendant la cuisson.

1janv18_journal

Non, ce n’est pas une crêpe à la grenouille, mais c’est bien une crêpe verte. J’ai dit journée amusement, surtout quand les enfants font la cuisine ^^

Et puis le temps a alterné, du beau et nous avons fait la photo du groupe d’amis de mes parents dehors presque au soleil, au moins beau.

1janv18w_5

Et cette année, nous avons fait la « traditionnelle » photo familiale du 1er janvier à l’intérieur. Parce que j’en avais marre d’avoir toujours le décor du mur en brique et que j’ai eu envie de donner un décor d’ambiance de saison qui soit aussi le reflet de notre mode de vie. Alors nous avons posé devant la bibliothèque bondée et un peu bordélique, sur notre canapé adoré près du poêle, avec quelques lumières de noël pour le côté « ambiance ambiance ».

1janv18w_4

Pour finir, je vous souhaite une fois encore une très bonne année 2018 à tous. Après vous avoir souhaité une bonne année le 1er novembre (cycle paien) et avant de vous souhaiter une bonne année chinoise en février. Tant qu’on peut faire la fête!

 

Le chemin des chèvres

Par défaut

Après notre descente sur la Garonne le dimanche matin et un repas bien mérité à St Bertrand de Comminges, nous sommes parties pour une petite randonnée en montagne au-dessus de Luchon. Elle était indiquée facile, c’était presque la première rando en montagne, on n’avait que la fin d’après-midi, donc, cela semblait parfait.

Il s’agit de la randonnée 21, le chemin des chèvres, entre L’Hospice de France et la cabane de Campsaure. Niveau de difficulté le plus bas, 1 sur 4. Le lac d’Oô que j’avais fait la semaine précédente est niveau 2 sur 4. J’avoue, je ne comprends pas trop comment ça fonctionne pour les niveaux de difficulté. D’accord, le chemin des chèvres est vraiment une randonnée plus courte, mais par contre elle est plus raide et le chemin est très étroit et poussiéreux, donc glissant. Tu glisses, tu peux tomber dans la pente direct. De mon point de vue, ces éléments rendent la balade plus difficile bien que plus courte. Heureusement pour nous, il a plu, le chemin a été mouillé et donc nous glissions un peu moins dans la poussière à la descente. Il y a eu quelques chutes quand même et quelques tensions musculaires le soir et le lendemain.

 

 

Sinon, et bien c’était encore une fois très beau. Comme nous ne sommes pas des habituées, nous ne sommes pas du tout blasées, peut-être ça facilite l’émerveillement. En haut nous avons trouvé des chevaux près de la cabane de Campsaure, pas farouches du tout, et aussi un vent bien frais qui ne nous a pas laissé nous attarder…

 

La route du retour fut assez silencieuse, je crois que la journée avait été riche en émotion et en grand air et en eaux diverses, nous avons été purifiées ^^

Je ne sais pas si les demoiselles voudront remettre ça, moi j’aimerais bien, sinon sans elles…