Archives de Tag: culture

Kathy Boyé et les Soulidarity Gospel Singers

Par défaut

Pour le concert de clôture du festival Danses et Musiques pour Tous à Galembrun (31), nous avions invité Kathy Boyé, chanteuse de blues, et le choeur qu’elle dirige, les Soulidarity Gospel Singers.

Elle était accompagnée de Jimmy G James, ténor, Daniel « TBone Stec » aux claviers et de Fabien « Wrainst » Tournier à la batterie. Et à son habitude, elle a envoyé du lourd. Quelle énergie!

chanteuse, chanteur et choeur en noir et or sur un podium
chanteuse, chanteur et choeur en noir et or sur un podium
chanteuse et choeur en noir et or sur un podium
chanteur et choeur en noir et or sur un podium
chanteur et choeur en noir et or sur un podium
chanteuse et choeur en noir et or sur un podium
batteur en noir et or sur un podium avec casquette et lunettes de soleil
chanteuse et choeur en noir et or sur un podium
choeur en noir et or sur un podium

Et elle a invité Amandine à chanter « I say a little prayer » d’Aretha Franklin, accompagnée par le choeur. Merci de lui avoir offert cette occasion, j’étais bien heureuse de l’entendre!

chanteuse de face, chanteuse de dos et choeur en noir et or sur un podium
chanteuse et choeur en noir et or sur un podium
chanteuse et choeur en noir et or sur un podium
chanteuse de face, chanteuse de dos et choeur en noir et or sur un podium

Encore un concert qui a donné la pêche au public, j’ai même bien dansé et me suis époumonée (heureusement que l’on ne m’entendait pas), pour clôturer en joie cette 10ème édition du festival.

Il parait qu’on recommence l’an prochain 🙂

Publicités

Nord et Pas de Calais

Par défaut

Vendredi 22 février, je me suis réveillée en Flandre et dans le brouillard…

Mon hôte m’a gentiment proposé de me conduire à Cassel, un village du Nord cossu et pavé, vieux de deux mille ans environ. Bien qu’il soit en hauteur, le brouillard ne m’a pas permis d’admirer le panorama sur la campagne flamande environnante, mais j’ai pu tester la photo dans le brouillard. Ça a un petit côté mystérieux plutôt sympa aussi.

Je ne suis pas arrivée à faire une photo qui me plaise de la grande place avec l’enfilade de façades toutes différentes. Tant pis. Ambiance.

Nous sommes rentrées à Hazebrouck puis j’ai pris la route pour Bailleul.

Cette fois-ci je tente la photo des façades… Sur la grande place.

Derrière l’église je suis tombée sur la rue des Foulons, une rue qui a été complètement dévastée pendant la première guerre mondiale, comme beaucoup de villes ou villages par ici. En voyant les photos sur le panneau touristique, je me suis demandé comment les gens avaient fait pour survivre et recommencer à vivre.

J’ai ensuite repris la route pour Béthune. je voulais y refaire un tour en ville et me poser un peu au Nautilus (avec boisson chaude et wifi) avant le vernissage. Cette fois-ci, j’ai été plus inspirée, la lumière était moins franche aussi, comme un arrière-goût du brouillard matinal. Loïc du Nautilus m’a dit que la ville s’était réveillée complètement dans le brouillard, j’aurais bien aimé voir ça. Je ne crois pas avoir jamais été en ville dans le brouillard.

D’abord j’ai trouvé ce mur rose et j’ai eu envie de faire des portraits avec ce mur en fond, étant seule, j’ai fait des selfies, mais avec mon téléphone, ça n’a pas rendu la couleur. Donc, la prochaine fois, il me faut un modèle!!!

A nouveau sur la grande place, cette fois j’ai gardé quelques photos de mes essais… pas évident avec l’ombre et la lumière, ben oui, il faisait encore beau, pffff… ^^

Je me suis autorisé une pause au soleil en terrasse.

J’ai exploré ensuite les rues du côté Est de la place (si je ne me trompe pas) et j’y ai trouvé des détails, des vieilles rues pavées et une belle lumière.

Le Nautilus est dans la rue Frédéric Boutleux… Je m’y suis installée avec une tisane et j’ai pris quelques photos du lieu et de Loïc, l’un des deux patrons (c’est ça le mot pour désigner ceux qui tiennent le bar?).

Oui, évidemment, il y aura un sourire pour la série des sourires en noir et blanc avec Loïc…

Le vernissage s’est bien passé, j’y ai retrouvé une covoitureuse prise la veille sur Paris-Béthune, la personne qui m’avait donné le contact du bar et que je ne connaissais qu’en virtuel jusque là et il y a eu aussi un visiteur qui m’a posé pas mal de questions et m’a suggéré de laisser à disposition des visiteurs une « feuille de visite » expliquant les conditions de prise de vue pour chaque photo. Il m’a dit que tout ce que je leur disait en répondant aux questions serait intéressant pour quand je ne serais pas là pour l’expliquer. Je vais donc y réfléchir. Pour celleux qui aiment savoir où, pourquoi et comment.

Retour sur la région parisienne dans la nuit pour rentrer sur Toulouse le lendemain. J’accuse un peu le coup côté fatigue de tant de route, plus de 2000km, en 5 jours. Mais c’était chouette! Merci pour l’occasion, les belles rencontres, la découverte!

Au printemps dans le Nord

Par défaut

Une nouvelle confirmation pour exposition de la série Reflets, au Nautilus, bar culturel à Béthune, dans le Nord. Je vais voyager, chouette alors 🙂 Je pousserai peut-être bien jusqu’à la Belgique, tiens!

On s’y retrouve en mars 2019!

(pour illustrer, une photo de moi au vernissage en février 2018 à Grenade par Bernadette Silvand)

vernissage_BS_1

 

Sourire 25

Par défaut

Canard, un des piliers de l’équipe de bénévoles du café du Burgaud, ce café associatif de la campagne toulousaine, qui propose chaque week-end une programmation musicale ou théâtrale ou culturelle dans la partie salle de spectacle et restauration-bar dans la partie bar justement, et ce depuis de nombreuses années. Canard s’occupe de la programmation et du service, de l’accueil, de la caisse, de la technique, là où on a besoin, en plus de son boulot, de ses voyages, de sa musique… Toujours prêt à rendre service, enthousiaste, souriant, une anecdote ou une longue histoire à raconter, Canard est une personne investie, engagée et généreuse que je suis bien contente de connaitre.

025_canard_web

Il fallait que je vole une photo, il ne savait ou ne voulait pas poser. Ce qui a donné lieu à quelques fous rires et pas mal de flous, des photos sérieuses et puis bon, j’ai choisi celle-ci pour le sourire du jour. Merci, pour tout le travail au café, pour ta gentillesse et pour la photo!

 

Couleurs d’été, soja et tournesols

Par défaut

Petit tour à Toulouse pour faire des courses qui s’est révélé un chouette moment de découverte de lieux sympathiques pour se poser, déguster et même lire un bout de la BD La tectonique des plaques de Margaux Motin au resto et rire toute seule…

Restaurant et salon de thé sans gluten La Reine Margot, 13 rue Peyrolière à Toulouse, avec un accueil souriant, de la bonne et belle nourriture, mais aussi des livres, magazines, BD…

La Guiguette, sur la rive droite de la Garonne en amont du pont Neuf, en face de la prairie des filtres. Pour les couleurs acidulées et le bercement de l’eau.

 

Puis direction le Gers pour une séance photo de couple dont je mettrai quelques photos plus tard. J’ai croisé aussi des tournesols secs et des champs de soja…