Archives de Tag: corps

Me regarder en face

Par défaut

Regarder en face mon corps. Parce que si je ne l’aime pas, personne ne pourra l’aimer. Parce que ma représentation mentale n’est pas juste. Parce que je me vois plus souvent habillée que nue. Parce que je veux savoir qui je suis et l’accepter.

Pour participer aussi à rendre visible les corps gros. Qu’ils ne soient plus autant stigmatisés, qu’ils soient banalisés, qu’on puisse enfin voir les personnes au-delà des gabarits et des kilos.

Bien sûr que j’aimerais faire 40kg de moins, mes mouvements seraient plus légers, la vie me serait facilitée (vêtements, chaises et fauteuils…), ma santé serait moins à risques. Mais pour le moment, ce n’est pas le cas. Et ma vie est maintenant, là, pas quand… si… un jour….

Cette séance d’autoportraits en noir et blanc n’a pas été facile, j’avoue. La période est un peu délicate pour moi, ma confiance en moi est plutôt basse en ce moment, et j’en ai un peu rajouté une couche avec ces photos. D’autant que je n’ai pas voulu « cacher mes défauts » (mon ventre est mon nouveau complexe) mais j’ai choisi d’être naturelle. Sans triche, je suis plus vulnérable.

La prochaine étape sera de faire ça en souriant et en étant heureuse de le faire! Peut-être avec l’aide d’un.e complice bienveillant.e!

Au fait, si vous avez envie de vous voir en face vous aussi, au naturel ou en cachant les défauts, je propose des séances photo « boudoir »! Ecoute et bienveillance garanties!

(Il n’y a qu’avec mon corps que j’ai du mal, tous les autres, je les aime.)

Une femme à aimer

Par défaut

Le 22 mai 2014 j’écrivais sur ce blog ce court poème.

Âme à enlacer

Coeur à voler

Corps à explorer

Une femme toute entière à aimer

Ce court poème de 2014 est à nouveau d’actualité…

Entre temps j’ai vécu, aimé, été aimée, j’ai aussi souffert, découvert des choses sur moi, je sais mieux ce qui est important pour moi. Je suis à un moment de bilan/constat pas forcément réjouissant, mais encore instructif.

Déconstruire la grossophobie

Par défaut

Déconstruire encore un peu (ou beaucoup) la grossophobie, c’est possible avec https://www.dixoctobre.com/ et avec Corps Cools https://linktr.ee/corpscools et pas mal de comptes de « fat activism » sur instagram dont il faudra vraiment que je fasse la liste.

Tellement touchée par ce que j’y ai lu, tellement triste aussi, toute cette violence intériorisée contre moi-même. Les gros.ses sont moches, pas désirables, pas aimables. Les gros sont fainéant.e.s. et sans volonté. Les gros.ses doivent mincir.

C’est méconnaître complètement les problèmes des gros.ses. Non, aucun.e gros.se n’est heureux.se de l’être, parce que même s’ielle est en bonne santé, amoureux.se et aimé.e avec un chouette boulot, tout lui rappelle sa condition d’être indésirable: le mobilier inadapté, les soignants méprisants, le culte de la minceur comme canon de beauté et de bonne santé, la mode inexistante en grande taille, les blagues moqueuses ou la peur des les kilos pris pendant (faites votre choix) l’hiver, le confinement, la grossesse, le chagrin d’amour… Un.e bon.ne gros.se se doit d’être invisible pour ne pas déranger, comme les noir.es, les arabes, les handicapé.es, les homos, les trans, les sdf, les punks à chien, les pauvres…

Si on est gros.se, c’est qu’il y a une histoire derrière souvent douloureuse ou un problème de santé ou trop de régimes ou tout ça. Ce n’est pas un choix de mode de vie et ce n’est pas non plus quelque chose de facile à changer comme le pensent les minces. Du tout.

Marre de penser que je ne pourrais être aimée et désirée que par un gros si j’ai de la chance. Marre de me rendre compte que je me mets plus de pression pour être à la hauteur pour prouver que mon poids ne me rend pas moins compétente ni moins aimable. Marre d’entendre les gens s’étonner que je sois si gracieuse et que je danse bien alors que je suis grosse. Marre d’entendre les minces parler devant moi de leur dernier régime et s’extasier de leur kilos perdus pour leur corps d’été. Marre qu’on me demande mon poids pour me prescrire un diaphragme. Marre qu’on me regarde avec degoût en maillot de bain (ou même habillée). Marre de voir comment on dérègle le comportement alimentaire des enfants par peur qu’ils grossissent.

Et encore… je suis blanche, cisgenre hétéro, valide et éduquée. Penser à celleux qui cumulent les facteurs de discriminations me rend malade.

Assumer mon corps

Par défaut

Ça fait presque un an que j’ai fait cet autoportrait et que je n’ose pas le poster.

Voici mon corps, avec des os, des muscles, une peau et une âme qui l’habite. Un corps comme les autres et pourtant unique. Un corps pour vivre ma vie de femme libre si je le décide.

Aujourd’hui, je m’autorise à assumer qui je suis et ce que j’ai envie de faire de ma vie. Des trucs que je trouvais hier encore trop osés, trop new-age, trop bizarres ou pas assez ceci ou cela… comme assumer mon corps gros et en faire profiter les autres. Pourquoi? Non pas pour faire de l’érotique ou de la course aux « j’aime », mais bien parce que moi, ça m’a aidée de voir d’autres femmes s’assumer. Ça m’a tellement aidée!

J’ai une minuscule audience, je ne suis pas une influenceuse, mais si c’est utile à une seule femme, une seule fille, alors c’est réussi.

❤❤❤

Parfaitement imparfaite

Par défaut

Peau du décolleté déjà ridée par l’exposition au soleil pourtant normale (je ne vais jamais exprès au soleil), seins qui tombent, gros ventre tout blanc, bronzage complètement hétérogène.

Et pourtant, j’aime cette photo, je m’aime sur cette photo et je me sentais plutôt à l’aise au moment où je l’ai prise, prête à me regarder en face, quasiment sereine… et une petite flamme de défi au fond de moi.

« Oh, un bouddha »… et bien oui, ça fait beaucoup de peau, beaucoup de rondeurs, beaucoup de plis.

La vie m’a menée à ce point où il m’est impossible de perdre du poids. Mais je peux être aussi douce et indulgente avec moi-même que je le suis avec les autres. Et je peux accepter de laisser passer ma lumière et de la partager avec toute personne pour qui le nombre de kilos n’a aucune importance.

Corps gros

Par défaut

(Je ne sais plus si j’ai déjà posté cette photo ici ou pas)

Hey mon corps, même avec tes bourrelets, même avec ton gras, même avec tes vergetures, tu me fais ressentir la vie avec intensité, sensualité et en dansant.

Ok, ton poids pèse un peu trop sur tes chevilles, ok, ton gras te gêne dans certains mouvements, ok, tu es vite essoufflé, mais c’est le mieux que nous puissions faire tous les deux pour le moment.

Indulgence et bienveillance pour notre histoire et notre présent.

Mon cours de danse en ligne

Par défaut

Puisque mes cours de danse sont annulés, j’ai décidé de faire quelque chose en ligne pour mes élèves et celleux qui voudront.

Filmées hier lundi 16 mars et aujourd’hui, les vidéos « Mon cours de danse » généralistes pour toustes sont en train d’être mises en ligne sur ma chaine youtube: https://www.youtube.com/channel/UC8kuYYczxAEPCQ5tJh3yuUA

Il y a des vidéos qui concernent le bien-être corporel et qui peuvent être utilisées par tout le monde pour se faire du bien, indépendamment de la danse! Respiration et périnée, préparation du corps, détente de la nuque et des épaules, des pieds et étirements… Et il y a des vidéos spécifiques pour les danseur.euses, dans ce qui fait ma spécificité, les danses orientales, indiennes, flamenca et contemporaine: mouvements de bassin, de buste, de bras, déplacements, en détails ou en musique pour me suivre (apprentissage par imitation).

J’ajouterai régulièrement des vidéos, alors abonnez-vous ou bien allez voir régulièrement.

Si vous souhaitez me soutenir financièrement dans cette période où toutes mes activités sont au repos et donc où je ne rentre pas de revenus (comme beaucoup d’autres indépendants, artisans, artistes…), voici l’adresse de mon compte Liberapay. C’est pour des dons récurrents, mais en choisissant le mode de renouvellement manuel, vous pouvez arrêter de donner quand vous voulez. Enfin j’espère ^^! https://liberapay.com/guillemette.silvand/

Pour mettre ces vidéos à disposition, j’ai créé une nouvelle chaîne youtube. Parce que je n’ai plus les accès pour les anciennes et parce que j’ai préféré dernièrement utiliser PeerTube. Néanmoins, même si ces chaînes ne sont plus mises à jour, on peut m’y voir danser ou voir mes élèves, ce sont de bons souvenirs!

Guillemette Danse: https://www.youtube.com/user/GuillemetteDanse
La plus vieille Doumélia Danse: https://www.youtube.com/channel/UCkpnvWj62XTXOJvG9exZAHA
La plus récente Doumélia Danse: https://www.youtube.com/channel/UCgizwBzT6WXuWGm6MoCVATw

Et quelques vidéos aussi sur ma chaine PeerTube: https://peertube.nogafa.org/accounts/guillemette/videos

N’hésitez pas à partager avec moi si vous utilisez ces vidéos, si vous avez des questions, si vous avez un besoin en particulier.

Et diffusez!

Journal photo du 2 juillet 2019

Par défaut

Cou et décolleté d'une femme dans une ambiance un peu sombre

Voir mon corps à nouveau

Voir aussi comme il est beau

Parce qu’il vibre de vie

Parce qu’il vibre d’envie

Maintenant qu’il connait tes caresses

Maintenant qu’il connaît ta tendresse

———————————-

Merci à toutes ces personnes inspirantes qui aiment tous les corps et le revendiquent, merci à celui qui honore mon corps et mon coeur, merci à moi-même de bien vouloir m’accorder aussi ce regard aimant et bienveillant que je porte sur les autres.

Séance photo boudoir

Par défaut

Une séance qui date mais dont je n’avais pas encore publié les photos autorisées par la femme qui m’a accordé sa confiance ce jour là.

Il y en aura peu. Mais c’était un bon moment et merci encore.

DSC_5430_webDSC_5444_webDSC_5512_web

Je veux que la nudité reste naturelle. Quand la modèle a reçu les photos elle m’a dit qu’elle n’avait pas l’impression d’être nue et qu’elle aimait beaucoup ces photos et j’ai pensé que j’avais donc réussi à rester dans les limites que je ne voulais pas dépasser.

Je ne voudrais pas tomber dans la « famapoil », la femme nue juste objectivée et sexualisée comme il y a en a tant.

Ce n’est pas facile car tout cela reste subjectif.