Archives de Tag: coeur

Né pour aimer

Par défaut

Du brouillard plein la tête,
Recroquevillé, les larmes aux yeux,
Le coeur en vrac,
Énergie nulle.

La petite flamme au creux de ton ventre
Vacille un peu, brille à nouveau,
De rage et de colère peut-être,
Un goût amer.

Debout malgré tout,
Hurlant au ciel, frappant le sol,
Te souviens tu de la puissance,
De la beauté de l’homme que tu es?

Enfant des étoiles, gardien de la terre,
Né pour aimer.

———

Guillemette, le 21 août 2020

Voyager pendant l’amour

Par défaut

Titre bizarre…? Voici un sujet que je n’ai jamais encore abordé avec mes amies lors de nos discussions sur la sexualité et sur lequel je n’ai rien lu encore. Alors je partage mon expérience et peut-être que d’autres personnes témoigneront en ce sens.

Il m’arrive, pendant les relations sexuelles, lorsque je suis vraiment en confiance totale avec mon partenaire, que j’ai le coeur grand ouvert et que je peux alors m’abandonner complètement, quand il y a une grande intimité et complicité donc, de « voyager ». J’ai des images de paysages dessinés qui se succèdent dans ma tête si je ferme les yeux, beaucoup de nature, des fleurs et des feuilles surtout, comme des « tableaux » ou des « ambiances visuelles » enveloppantes et chaleureuses. Parfois j’ai aussi vu des oiseaux, mais c’est plus rare. C’est très riche et les sensations sont fortes mais en ouvrant les yeux ou en reportant mon attention sur mon partenaire, cela disparaît aussitôt. C’est très agréable de voyager ainsi. Cela apporte une dimension supplémentaire très douce à la limite de la méditation ou du rêve. Dans cette grande détente, je vis les moments les plus intenses.

Une artiste dessine des univers qui peuvent se rapprocher un peu de ce que je vis. Alphachanneling: https://alphachanneling.com/https://alphachanneling.com/. Je mets ici deux de ses dessins partagés sur instagram. Le premier est tellement semblable à ce que je vis.

Y a-t-il une explication à ces « voyages »? Y a-t-il d’autres personnes qui en vivent et combien?

Encore plus bizarre, dans certains moments très en lien avec mon partenaire, il m’arrive aussi de changer d’univers, comme si nous étions téléportés dans un autre espace-temps. Oui, c’est vraiment bizarre. Mais c’est aussi une bonne expérience, étonnante, mais signe d’une forte connexion, paradoxalement puisque je quitte un peu la réalité matérielle dans ces moments là, comme si elle n’était plus « stable » et que seul le lien entre nous, impalpable mais bien réel, importait.

Curieuse d’avoir d’autres témoignages. Je ne m’inquiète pas pour ma santé mentale, je sais que j’ai beaucoup de facilités pour la visualisation, mais si en méditation guidée c’est courant, pendant l’amour, je ne sais pas…

Une femme à aimer

Par défaut

Le 22 mai 2014 j’écrivais sur ce blog ce court poème.

Âme à enlacer

Coeur à voler

Corps à explorer

Une femme toute entière à aimer

Ce court poème de 2014 est à nouveau d’actualité…

Entre temps j’ai vécu, aimé, été aimée, j’ai aussi souffert, découvert des choses sur moi, je sais mieux ce qui est important pour moi. Je suis à un moment de bilan/constat pas forcément réjouissant, mais encore instructif.

Un coeur dans la vague

Par défaut

Mon coeur, où en es-tu dans ce printemps mouvementé?

J’ai reçu des nouvelles et des messages bouleversants, négativement et positivement, j’ai expérimenté les deux côtés de la pièce: j’ai senti que tu te refermais, j’ai senti que tu remettais ta carapace, je ne t’ai pas abandonné, j’ai continué à aller chercher l’amour que tu sais si bien rayonner la plupart du temps, même si ce n’était plus qu’un filet et j’ai reçu de l’aide, inattendue mais vraiment bienvenue (merci aux belles personnes qui m’ont permis de retrouver la lumière).

Je suis heureuse aujourd’hui d’entendre à nouveau ta douce mélodie, de ressentir à nouveau ta chaleur.

Je goûte ce moment avant la vague suivante. Je goûte ce moment grâce à cette vague qui vient de nous emporter. Suivre le mouvement, en haut et en bas, apprendre tout le temps et vivre, vivre, vivre!

Coeur mandala

Par défaut

Méditation créative du soir après une heure de danse énergétique avec Les femmes de Gaïa

J’ai écouté mon coeur, il était plein de gratitude et aussi un peu triste. Vivre ces émotions contradictoires dans la même seconde est étonnant.

Allez voir, cette association Les femmes de Gaïa propose chaque jour un atelier gratuit en ligne jusqu’à la date en juin où devaient avoir lieu les Rencontres du Féminin Sacré, annulées pour 2020. Au programme: méditations, conférences, danse, clown…

Il pleure dans mon cœur

Par défaut

Ce poème de Paul Verlaine m’est venu spontanément aujourd’hui. Reflet de ce que je ressens.

Il pleure dans mon cœur
Comme il pleut sur la ville ;
Quelle est cette langueur
Qui pénètre mon cœur ?

Ô bruit doux de la pluie
Par terre et sur les toits !
Pour un cœur qui s’ennuie,
Ô le chant de la pluie !

Il pleure sans raison
Dans ce cœur qui s’écœure.
Quoi ! nulle trahison ?…
Ce deuil est sans raison.

C’est bien la pire peine
De ne savoir pourquoi
Sans amour et sans haine
Mon cœur a tant de peine !

Paul Verlaine
Romances sans paroles (1874)