Archives de Tag: campagne

Un petit bout de Creuse

Par défaut

Première journée de balade samedi en Creuse, une grosse boucle sur les toutes petites routes. Très dépaysant car je n’ai vu à peu près que des maisons typiques en pierre et toit d’ardoise, parfois vraiment petites, parfois imposantes à la limite du château. Beaucoup d’étangs, beaucoup de vaches, beaucoup d’arbres, nature préservée, architecture adaptée, pas un supermarché ni de zone commerciale à la ronde, c’est fort joli!

Voilà, typique… montagne, vache, étang, forêt…

Je suis montée tout en haut de Sermur pour la vue sur les volcans et le plateau de Millevaches. Petit village en haut duquel trône une tour médiévale sur un site a priori oppidum gaulois auparavant. Même si les arbres n’y ont pas 1500 ans, l’atmosphère prêtait bien au vagabondage de l’imaginaire.

A peine plus bas et offrant déjà une belle vue, l’esplanade devant l’église, et juste à côté « la hutte », restauration légère de galettes et crêpes sur un terrain arboré. On peut y manger ou se désaltérer sur de grandes tables en bois massif proposées par un scieur local, elles sont aussi à vendre…

N’hésitez pas à demander une tisane, ce sera verveine citronnée ou romarin directement du jardin!

J’ai ensuite pris la direction d’un dolmen indiqué sur la carte Michelin. Le guide du routard du Limousin ne propose à peu près rien pour cette partie de la Creuse, alors je vadrouille un peu au hasard des sigles de la carte departementale…

Le bois était tellement bourdonnant, c’était tellement fort ce bruit, que j’ai trouvé ça rendait l’atmosphère inquiétante et je ne me suis pas attardée.

En repartant, la forme de ce lierre sur cet arbre m’a interpellée.

La suite de la balade fut surtout les petites routes, les paysages, l’architecture… et je suis tombée sur cette pépite d’un autre temps…

Pour terminer, je suis allée m’installer au bord de l’étang de la Chancelade (c’est peut-être déjà le Puy de Dôme) pour y admirer le coucher du soleil, méditer un peu, jouer un peu… pas de baignade ce soir là, la fraîcheur tombe vite à 600m d’altitude.

J’ai beaucoup apprécié cette campagne si belle et si peu peuplée et donc « civilisée ». Ça repose beaucoup.

Mon dimanche fut aussi fructueux en balade et paysages nouveaux et exceptionnels. A suivre…

C’est donc ça le printemps!

Par défaut

J’avoue que grâce au confinement j’ai pu faire des promenades en nature que je n’aurais pas eu le temps de faire sinon.

Photo par Amandine Baffert

Le printemps est souvent très très rempli, dernière ligne droite avant les spectacles de fin d’année, accompagner les enfants pour les examens le cas échéant, ou pour tous les,événements de fin d’année scolaire, préparer le festival de juillet, bref… un rythme intense qui me laisse épuisée en juillet. Et je passe complétement à côté de l’explosion du renouveau de la nature.

Cette année, exceptionnellement, je peux en profiter et j’adore ça! Cette connexion me dynamise et je ressens enfin ce que la signification de Beltane veut dire: fertilité, fécondité, énergie montante tonifiante, retour de la sève, retour du désir, création, créativité, vitalité. Car cette année, je ne passe pas à côté à cause  d’un emploi du temps plein à craquer.

Avoir dû attendre un confinement officiel pour enfin me relier à cette énergie… le rythme de vie habituel n’est vraiment pas respectueux. Au printemps, je suis d’habitude fatiguée et déprimée, n’ayant pas pu hiberner et me ressourcer et ayant beaucoup de dates limites pour mon travail. Devoir assurer dans les temps en étant déconnectée et déjà sur les nerfs.

Une leçon à retenir pour l’an prochain.

C’est donc ça le printemps!

Par défaut

J’avoue que grâce au confinement j’ai pu faire des promenades en nature que je n’aurais pas eu le temps de faire sinon.

Photo par Amandine Baffert

Le printemps est souvent très très rempli, dernière ligne droite avant les spectacles de fin d’année, accompagner les enfants pour les examens le cas échéant, ou pour tous les,événements de fin d’année scolaire, préparer le festival de juillet, bref… un rythme intense qui me laisse épuisée en juillet. Et je passe complétement à côté de l’explosion du renouveau de la nature.

Cette année, exceptionnellement, je peux en profiter et j’adore ça! Cette connexion me dynamise et je ressens enfin ce que la signification de Beltane veut dire: fertilité, fécondité, énergie montante tonifiante, retour de la sève, retour du désir, création, créativité, vitalité. Car cette année, je ne passe pas à côté à cause  d’un emploi du temps plein à craquer.

Avoir dû attendre un confinement officiel pour enfin me relier à cette énergie… le rythme de vie habituel n’est vraiment pas respectueux. Au printemps, je suis d’habitude fatiguée et déprimée, n’ayant pas pu hiberner et me ressourcer et ayant beaucoup de dates limites pour mon travail. Devoir assurer dans les temps en étant déconnectée et déjà sur les nerfs.

Une leçon à retenir pour l’an prochain.

C’est donc ça le printemps!

Par défaut

J’avoue que grâce au confinement j’ai pu faire des promenades en nature que je n’aurais pas eu le temps de faire sinon.

Photo par Amandine Baffert

Le printemps est souvent très très rempli, dernière ligne droite avant les spectacles de fin d’année, accompagner les enfants pour les examens le cas échéant, ou pour tous les,événements de fin d’année scolaire, préparer le festival de juillet, bref… un rythme intense qui me laisse épuisée en juillet. Et je passe complétement à côté de l’explosion du renouveau de la nature.

Cette année, exceptionnellement, je peux en profiter et j’adore ça! Cette connexion me dynamise et je ressens enfin ce que la signification de Beltane veut dire: fertilité, fécondité, énergie montante tonifiante, retour de la sève, retour du désir, création, créativité, vitalité. Car cette année, je ne passe pas à côté à cause  d’un emploi du temps plein à craquer.

Avoir dû attendre un confinement officiel pour enfin me relier à cette énergie… le rythme de vie habituel n’est vraiment pas respectueux. Au printemps, je suis d’habitude fatiguée et déprimée, n’ayant pas pu hiberner et me ressourcer et ayant beaucoup de dates limites pour mon travail. Devoir assurer dans les temps en étant déconnectée et déjà sur les nerfs.

Une leçon à retenir pour l’an prochain.

Du vert!!!

Par défaut

Mais qu’est-ce que ça fait du bien tout ce vert!

Je n’avais pas posté les pâquerettes d’il y a 10 jours déjà et le chêne centenaire qui a enfin sorti ses feuilles! J’adore, c’est tout velu comme un cocon qui se défait…

Ces photos ont été prises devant chez moi et dans mon jardin. Mais aujourd’hui je suis partie me promener sur le chemin que j’aime tant qui longe les champs et la forêt. Et là, j’ai eu du vert, du vert et encore du vert! Ca m’a fait beaucoup de bien!

Pour un minimum d’encombrement, je n’avais pris que mon objectif en focale fixe de 50mm.

Le sous bois n’est plus aussi accessible que cet hiver, les herbes sont bien hautes.

Avec une pointe de jaune? Boutons d’or et genêts sont en fleurs!

J’en ai profité pour faire quelques autoportraits. En jaune et en vert…

Et une touche de rouge maintenant…

Voilà voilà, dans le vent et avec la lumière du soleil déclinant, j’ai pris un grand bol d’air et de nature qui fait du bien au moral.

La dernière photo, celle qui rappelle qu’il y a toujours de la place, même petite, pour une touche de poésie et de beauté dans un monde parfois très gris.

Bonne fin de semaine, prenez soin de vous!

Promenade du vendredi

Par défaut

Titre pas vraiment original, certes, mais il faut dire que cette promenade de printemps ressemble tellement à d’autres promenades de printemps!

En attendant que la miss soit prête, j’ai trainé dans l’herbe au jardin. Près du bouquet de pâquerettes que mon père a épargné quand il a passé la tondeuse. Merci! Le pissenlit était une fleur jaune il y a peu. Je n’ai remarqué qu’aujourd’hui sa transformation. J’aurais aimé être plus attentive et voir le passage de la fleur à … heu … ça.

En traversant le village pour prendre le chemin du commandeur, nous sommes passées devant cet arbre et ses drôles de fleurs, enfin j’imagine? Si quelqu’un connait, je veux bien le nom!

Nous avons fait la boucle qui passe 5mn dans un bout de forêt puis qui longe les champs d’un côté, la forêt de l’autre. On n’y croise jamais personne et ça n’a pas changé. J’adore ce petit chemin le long de la forêt. Je m’émerveille toujours! C’était le même chemin lors de cette précédente balade sur mon blog (tiens, l’article s’appelle Promenade du samedi…) et sur celui de ma mère. La nature a bien bien changé! Ce n’est plus possible d’aller dans les sous bois, les plantes sauvages hautes de 50cm ont remplacé le tapis de feuilles mortes…

Pause dans les hautes herbes au bord du champ de blé en herbe pour la séance photo de la miss et de moi aussi tiens!

(la photo est prise par Amandine)

J’ai bien aimé cette trouée dans les arbres avec vue emmêlée sur la colline en face. Avec la faible profondeur de champ, on ne voit pas la colline, mais j’aime bien l’effet avec le sentier dessiné dans l’herbe.

J’ai eu envie de faire des photos de Fleur dans les fleurs, un peu pour rigoler, un peu sérieusement… Un autoportrait puis une photo prise par Amandine.

De là où j’étais, le soleil était voilé derrière des arbres, avec cet effet de bokeh si joli.

Voilà, notre promenade s’est terminée, je suis allée boire ma tisane sous le micocoulier de la terrasse. Et j’ai remarqué qu’il avait sorti ses premières feuilles! Ca m’a rendue joyeuse!

Je termine avec cette photo de la lune à travers les branches de ce même micocoulier. Peut-être y verrez-vous, comme moi, le coeur formé par les branches naturellement. Je n’ai pas pu résister!

Bonne nuit et bon week-end!

Jeu d’enfant

Par défaut

Mardi, petite promenade avec Amandine autour du village. Pas plus d’un kilomètre, pas plus d’une heure.

Suffisamment longtemps pour aller voir que les figuiers ont sorti leurs feuilles! Je me réjouis d’avance de la récolte de fruits dans quelques mois.

Et puis trouver des pissenlits en fleurs et ne pas résister à ce jeu d’enfant…

Au bord des fossés, les fleurs de printemps.

Juste avant de rentrer, une photo dans le miroir. Oui, parce que dans notre village, il y a un miroir dans la rue, depuis… des années… Avec un traitement un peu spécial…

Prenez soin de vous!

Promenade du samedi

Par défaut

Après le bois de Galembrun le 8 (voir l’article de ma maman sur son blog Rêver d’ailleurs), le bois de Launac le 10 et le 11, c’était ce samedi 15 un petit tour vers… heu… un autre bois près du village dont je ne connais pas le nom s’il en a un.

L’occasion de faire quelques portraits et de découvrir que les jonquilles ont fleuri le long du chemin et que les premiers chatons sont sortis. Photos au 50mm, mon appareil est plus léger ainsi.

Photo prise par Amandine, éditée par moi.

J’ai aussi sorti trois photos en noir et blanc de cette promenade.

Un reflet de ma maman dans la flaque et Amandine sur le chemin.

La balade vue par ma maman sur son blog: https://bborda-silvand.blog/2020/02/16/une-balade/

J’aime ma campagne!!!! J’ai beaucoup de chance d’habiter là.

Journal photo du 28 juillet 2019

Par défaut

Mini sortie du jour pour la journée des traditions paysannes à Larra.

Hum… concours de labour, je ne sais qu’en penser, je suis un peu nulle en agriculture, mais je me demande quelle est la tradition paysanne dont on parle, celle du respect de la terre ou celle de la rentabilité de l’industrie agro-alimentaire.

Bon, mais sinon, c’est beau un tracteur rouge pétard!

Canapé du 8 juillet 2019

Par défaut

Séance photo pour une grande famille aujourd’hui, ils voulaient en extérieur avec des tournesols et au milieu d’un champ de blé fauché. J’ai proposé mon canapé pour un petit côté insolite et arriver à caser tout le monde.

C’était drôle et je pense que le résultat sera intéressant!

Un canapé en velours bleu canard devant un champ de tournesols.

Si ça vous tente aussi, c’est maintenant!!!

Heureusement que j’ai un grand coffre et des voisins prêts à m’aider pour déménager 😉

Toutes les photos du jour sur PixelFed.