Archives de Tag: café

Attente

Par défaut

J’ai déposé ce matin miss n°1 aux portes du lycée Saint-Sernin, celui où j’allais, pour sa deuxième épreuve écrite (sciences pour les séries L).

Je l’attends à la terrasse d’un café, derrière le lycée, au mobilier scolaire… Solidarité!

J’observe la faune depuis 7h45. Immersion dans le monde réel. Parfois ça fait mal.

Café et chocolatine en terrasse

Chaise de lycée et table à la terrasse d'un café

Je suis devenue une vraie fille de la campagne. Il me tarde d’y retourner.

Publicités

Il est temps

Par défaut

Hier soir j’étais un peu inquiète, un peu irritée et lasse. Alors j’ai écrit ces quelques lignes.

La déco « tâches de café » était plus jolie sans le texte, mais c’était un essai, fallait que je voie.

Et maintenant il faut que je dorme.

Café gourmand du 14 avril 2018

Par défaut

Pour cette après-midi « maman taxi » qui inaugure mes vacances, je me suis posée au restaurant salon de thé bio « Le bonheur est dans le pot » place Saint-Pierre, qui a toujours de délicieuses pâtisseries. Ils vendent les légumes cuisinés « Jeff et Karine » (qui s’appelaient avant « Le bonheur est dans le pot »… tout s’explique), les plats du restaurant se vendent au kilo, on compose son assiette au « buffet » et on pèse. Et l’équipe est adorable.

J’ai pris la demie-part du cheesecake coco qui restait (un incontournable chez eux à mon avis) et un carré caramel (biscuit sablé, caramel au beurre salé et chocolat, argh). D’habitude je teste l’un de leurs 3648 thés, mais aujourd’hui j’ai pris un café et il était très bon, c’est rare que je dise ça. J’assume complètement mon côté bobo sur ce coup là. Mon petit luxe de début de vacances.

14avr18w_journal

Il y a des fauteuils devant la baie vitrée qui donne sur le pont St Pierre et j’ai pu regarder passer les gens et aussi observer que les arbres sont commencé à verdir. Encore timidement, mais le printemps est bien là.

Un petit mais chouette moment.

 

Au revoir Signe – journal du 6 janvier 2018

Par défaut

Ce sera ma photo du jour, un souvenir de l’été 2016, alors que tout était encore possible.

Format spécial pour occasion spéciale, te dire au revoir, mon amie.

6janv18w_journal

 

Nous nous connaissions depuis 15 ans. Nous avions grandi ensemble en tant que parents « autrement » jusqu’à devenir amies. Nous ne voyons pas si souvent, mais le lien, le plaisir de se retrouver étaient intacts à chacune de nos retrouvailles. Nous avons même un peu travaillé ensemble sur le portage et les articles de puériculture alternatifs.

Je ne partagerai plus maintenant que des souvenirs avec toi, comme celui-ci, ton café à la turque dans le jardin. Je me souviendrai toujours de ton accueil chaleureux, ta bonne humeur communicative, ta force de vie. Qui n’aura pas suffit malheureusement.

La vie est fragile, profitons en chaque instant.

Au revoir Signe, merci pour tout 💛💚💜

 

De tout et un peu de blasphème

Par défaut

Mercredi taxi de cette semaine, pendant les deux heures d’attente à Toulouse, nous nous sommes promenées, Amandine et moi, et notamment nous sommes allées aux Jacobins. J’aime beaucoup cette église. Elle a une ambiance chaude qu’on ne trouve pas tout le temps. 

Même si le « palmier » est un classique du tourisme à Toulouse et que cette photo a été faite et refaite, j’ai quand même pris cette vue… Avec ma petite touche de retouche couleurs.

Et Amandine a pris le making off…

Le problème est que j’étais malade depuis quelques jours et  fatiguée donc et que ça  peut parfois me donner des idées incongrues… Ceux qui me connaissent savent que je respecte toutes les croyances et surtout la foi de chacun. Mais ils savent aussi que j’aime la dérision (et l’autodérision). Alors, désolée, j’ai un peu blasphémé. 

D’abord en singeant ce religieux (mais qui écrit ainsi???)

Puis de façon tout à fait involontaire, en découvrant cette statuette que j’ai imaginé être Marie (je suis nulle en référence catholiques) et qui était tellement petite… Petite Marie… Alors si je n’ai pas de référence religieuses, j’en ai un peu plus en chanson française… Ça m’a fait rire et c’était parti pour 2h de Francis Cabrel dans ma tête…

Le temps qu’Amandine fasse son tour photo, je me suis posée sur un banc (où j’ai fait ma photo du jour du 20 décembre). J’étais tellement fatiguée, j’avais juste envie de m’allonger et dormir. Mais non, je n’ai pas poussé le blasphème jusque là. 

Nous sommes passées par la rue de la librairie anglophone The Bookshop et le Brolenda café en reprenant le chemin du retour. Amandine a fait son tour en librairie, moi j’ai pris un roibos vanille au café. C’était dur de repartir ensuite… 

La prochaine fois ça serait bien que j’attende les vacances pour être malade et fatiguée, ça m’évitera de faire et dire des bêtises…