La présentation officielle

 

« Reflets »

Guillemette Silvand a grandi en milieu artistique pluri-disciplinaire et notamment dans les coulisses du théâtre du Capitole. Passionnée par la danse elle s’est adonnée à cette activité pendant sa jeunesse. De 2006 à 2010 elle a occupé le poste de Présidente de l’association Un bébé au naturel, animant diverses réunions d’information auprès de familles et parents, privilégiant l’humain et la relation à l’autre. C’est à cette même période qu’elle a exploré plus avant la pratique photographique. En 2010, elle a entrepris une activité professionnelle de la danse et a continué ses recherches photographiques. Son sujet de prédilection est le portrait sensible au rapport à l’autre.

La série « Reflets » que je propose est un travail de recherche photographique proposant un cadre nouveau éloigné du portrait classique, de la photographie d’identité, sociologique et ethnographique. Je brouille les pistes en m’intéressant au reflet, nouveau terrain d’exploration. Intéressée par l’humain, je tente d’en saisir sa beauté.

 

 

Une présentation moins officielle

 

Cette exposition « reflets » part d’un jeu, un jeu sur l’image pour la sortir d’un contexte officiel ou réel. J’aime photographier les gens, j’aime qu’ils soient beaux de l’intérieur ou drôles sur mes photos. Utiliser le reflet pour prendre une personne en photo c’est ajouter une composante fragile, éphémère, magique au portrait de la personne. Un peu comme dans un rêve. Un peu comme un rayon de soleil qui perce le ciel nuageux ou fait danser l’air. Les images de cette exposition sont les reflets de mes coups de cœur, mes éclats de rire, mon imaginaire fantastique et naïf.

Il n’y a pas à chercher pourquoi, il y a juste à ouvrir ses yeux, son cœur, son âme, ressentir, sourire j’espère, rêver peut-être, et repartir de bonne humeur et, qui sait, inspiré.

Publicités