Archives de Catégorie: Lecture

Journal photo du 7 janvier 2018

Par défaut

J’ai l’impression de n’avoir rien fait aujourd’hui… il y a comme un blanc, alors que j’ai du travail pour demain et mardi et toute la semaine… Etrange, je ne sais même pas ce que j’ai fait de ma journée… ah oui, je me suis occupée des enfants… Et ces BD sur la photo du jour, c’est pour ce soir éventuellement… je les ai juste sorties des sacs, première étape… je vais bien arriver à y consacrer une petite heure un de ces jours…

7janv18w_journal

J’ai fait la photo dehors sur la terrasse, à temps, car après, il y a eu un orage! En janvier, oui… Y a plus de saison ma bonne dame!

 

 

Pause avec la tout juste 14 ans…

Par défaut

Un petit moment mère fille sur la terrasse du jardin.

Où on se prend un fou-rire parce qu’elle a trouvé un super jeu avec un bout de bois tordu…

 

Où j’ai pu bouquiner un peu le tome 3 de La passe-miroir, enfin paru en juin!!! en buvant un thé, comme il se doit.

 

Pendant que ma tout juste 14 ans prépare les patates pour le repas du soir, parce qu’elle le veut bien. Oui, ça c’est de la super photo!!!

 

Parfois, le monde va bien aussi. En tout cas le mien 🙂

 

Working Girl, par Maliki

Par défaut

Auteur découvert en 2011, j’ai trouvé ça super sympa, drôle souvent, grinçant aussi.

L’auteur publie chaque mardi un « strip » sur son site, on les retrouve tous en ligne.

J’ai envie de partager le strip du 28 mars 2007, vous le trouverez là:

http://www.maliki.com/strip.php?strip=127

070328_robot

Cela rejoint une réflexion récurrente chez moi sur la vie de pas mal de mes concitoyens. Et je me demande toujours comment on peut accepter ça et comment ça a pu devenir la norme. Toute utilisation du programme « vivre » faisant immanquablement passer l’utilisateur du côté des « marginaux », « parasites de la société » au pire ou « gros chanceux » au mieux.

Ça fait peur.

 

Stella et le cercle de femmes, de Maïtie Trélaün

Par défaut

stella

Maïtie Trélaün raconte ici, sous forme de roman, le passage initiatique d’une jeune fille au statut de jeune femme.

Peut-être que le style parfois « new-age » ne plaira pas à tout le monde, il n’en reste pas moins que le fond, l’accompagnement et l’ouverture à la jeune femme, devraient pouvoir être vécu aussi positivement par toutes les jeunes filles à ce moment charnière de leur vie.

Je recommande vivement ce livre aux jeunes filles et aussi aux mères de jeunes filles car nous n’avons pas forcément l’inspiration pour évoquer ce sujet avec nos filles de façon autre que celle juste lié à la reproduction, or, c’est bien plus que cela!

Il est édité par Le Souffle D’or et je me permets de copier ici la présentation de ce livre sur le site des éditions:

Alliant avec simplicité poésie, apports théoriques, conseils pratiques et histoire romancée, ce livre s’adresse à toutes les adolescentes et à leur mère, ainsi qu’à tous ceux qui accompagnent des adolescentes.

Stella vient d’avoir ses règles et se rend dans la yourte des femmes. Accueillie par Mawani, elle va écouter l’histoire des femmes et découvrir la face cachée des cycles féminins. Elle va être guidée par trois femmes dans l’antre de la Terre pour y vivre une véritable initiation dont elle sortira métamorphosée.

Ce roman initiatique apporte un autre éclairage sur le cycle féminin : il invite à célébrer ce passage afin de le vivre et non de le subir. Il vise à ramener de l’importance et du sacré dans ce passage si délicat dans la vie d’une femme.
Il s’agit également de proposer aux mères de considérer à sa juste valeur l’arrivée des premières règles.

Maïtie Trélaün a également écrit l’excellent livre « Les trésors du cycle de la femme, s’épanouir avec ses énergies » qui permet de mieux comprendre son cycle mensuel pour mieux le vivre. A mettre entre toutes les mains, même celles des hommes, car de nombreuses informations sont utiles, voire nécessaires, pour l’entourage.

Histoire d’une mouette et du chat qui lui apprit à voler, Luis Sepulveda

Par défaut

mouette

A l’été 2011, nous avons commencé un club de lectures enfants-parents afin de partager de nouvelles choses entre parents et enfants. Nous étions au départ deux familles et cela concernait nos enfants de 10 à 12 ans. Nous avons été jusqu’à 4 familles avec une bonne dizaine de participants de 7 à 15 ans. J’ai vraiment beaucoup aimé partager toutes ces lectures de tous niveaux et entendre les enfants exprimer leur avis.

Le principe, chacun apportait le jour de la rencontre du club un livre, BD, manga qui lui avait plu, le présentait au groupe et le passait à qui voulait le lire. Ainsi, la fois d’après, on avait un avis de plus sur le livre et il passait encore à quelqu’un d’autre. Nous nous réunissions environ toutes les 6 semaines.

Nous avons eu de très bons moments et j’ai fait de vraiment belles découvertes en littérature jeunesse sur les 2-3 ans de cette aventure de club de lecture parents-enfants. Jean-Claude Mourlevat, Pauline Alphen, Timothée de Fombelle, Christelle Dabos pour ne citer que les auteurs francophones qui m’ont le plus marquée.

 

Et en voici un que j’ai particulièrement aimé: « Histoire d’une mouette et du chat qui lui apprit à voler », de Luis Sepulveda dont j’avais déjà bien apprécié « Le vieux qui lisait des romans d’amour ».

Ce roman est accessible à tous, enfants (on peut le lire aux plus jeunes qui le lisent pas eux mêmes), ados et adultes, tant il est bien écrit, simple et en même temps magnifique, et drôle. Bien sûr, on peut aussi y lire le respect de la différence, la recherche de la confiance en soi et la joie d’arriver à savoir qui on est vraiment et de le vivre.

Je remercie mon amie du club de lecture qui m’a proposé ce livre, car je ne suis pas sûre que je l’aurais choisi dans un autre contexte. Ca aurait été bien dommage.

 

« La passe-miroir », de Christelle Dabos

Par défaut

Premier tome « les fiancés de l’hiver », lu en juillet 2013.

Deuxième tome « les disparus du Clairdelune », lu en décembre 2015.

Le site officiel: www.passe-miroir.com

J’ai été transportée par ce livre… Un univers fantastique, une intrigue à suspens et une héroïne attachante.

C’est censé être un roman jeunesse, à partir de 12 ans, et c’est super pour les ados d’avoir la chance de lire un si bon roman, mais franchement, j’ai passé un excellent moment. Tellement que je dois maintenant gérer ma frustration de ne pouvoir lire la suite…

Je ne sais pas si ça se dit ni si l’auteure apprécierait, mais en lisant ce livre, ça m’a fait penser à d’autres livres jeunesse que j’ai aussi vraiment beaucoup aimés: « A la croisée des mondes » de Philip Pullman et « Les éveilleurs » de Pauline Alphen . De ma part, c’est un compliment!

Je souhaite beaucoup de plaisir à l’écriture de la suite à cette auteure qui a gagné le concours du premier roman jeunesse organisé par Gallimard jeunesse, RTL et Télérama.