Archives de Catégorie: Créations

Pourquoi venir voir mon expo?

Par défaut

12mars17_autoportrait

Hier j’ai été interviewé par une correspondante du Petit Journal à propos de mon expo photo. Il m’a fallu répondre à certaines questions et je me suis rendu compte que je n’étais pas très claire. Alors comme ça risque de se reproduire, je tente ici l’exercice d’être claire.

Trois mots pour répondre à la question « pourquoi venir voir mon exposition? »:

RESSENTIR

SOURIRE

REVER

 

C’est simple, intuitif, spontané. Comme un enfant, comme un naïf.

 

Je me suis rendu compte ces dernières années où j’ai feuilleté plus de magazines photo et visité plus d’expositions photographiques et artistiques de tous genres que ce qui est exposé est souvent violent, sombre, torturé et/ou conceptuel. J’ai même posé la question à une photographe contemporaine: « si l’on n’est pas torturé, on ne peut pas être connu? » et la réponse était plutôt « en effet ». J’ajouterais que si l’on n’est pas un.e intellectuel.le qui conceptualise et cite beaucoup de références dans un langage de préférence spécialisé, on n’est pas crédible. J’ai posé la question à quelques amies issues d’écoles d’art comme les beaux arts si je ne noircissais pas le tableau. Et apparemment pas trop, non.

Je ne ferai jamais partie de cette élite intellectuelle. Je ne serai jamais (re)connue par les décideurs de ce milieu.

Je ne nie pas que conceptualiser le monde et montrer la part d’ombre de nous, de tout, soit intéressant et même utile. Mais ce n’est pas mon propos. Ce n’est pas à moi de partager cela.

 

Ce qui m’intéresse sur terre, c’est de ressentir, d’appréhender la vie avec tous mes sens. De rire, de sourire, de pleurer de joie. De voir le beau en tout. Et enfin, de partager tout cela, ce qui me fait vibrer, ce qui m’émeut au premier regard, ce qui m’apaise, ce qui est doux, ce qui est harmonieux et peut-être un peu magique.

Voir le monde avec des yeux naïfs, émerveillés et partager ce regard.

Les gens me renvoient souvent que j’ai un beau sourire, un sourire qui rend heureux. Que j’ai de beaux yeux, des yeux qui révèle la beauté des choses, notamment du quotidien, mon sujet de prédilection. Alors voilà l’essence de ce que je veux partager avec qui voudra: oui, le monde est beau, aussi, et on peut sourire aux gens et à la vie.

Cette exposition « reflets » part d’un jeu, un jeu sur l’image pour la sortir d’un contexte officiel ou réel. J’aime photographier les gens, j’aime qu’ils soient beaux de l’intérieur ou drôles sur mes photos. Utiliser le reflet pour prendre une personne en photo c’est ajouter une composante fragile, éphémère, magique au portrait de la personne. Un peu comme dans un rêve. Un peu comme un rayon de soleil qui perce le ciel nuageux ou fait danser l’air. Les images de cette exposition sont les reflets de mes coups de coeur, mes éclats de rire, mon imaginaire fantastique et naïf.

Il n’y a pas à chercher pourquoi, il y a juste à ouvrir ses yeux, son coeur, son âme, ressentir, sourire j’espère, rêver peut-être, et repartir de bonne humeur et, qui sait, inspiré.

 

Publicités

Agenda 2018 fait main

Par défaut

Le début de cette nouvelle aventure. Enfin nouvelle, j’ai toujours aimé, depuis petite, créer des carnets, des livres, des faux parchemins, écrire de belles lettres… Bref, le papier, le dessin, l’écriture et la mise en forme, j’adore ça. C’est fou comme je ne me suis plus autorisé certaines choses en devenant adulte.


La première double-page n’est pas de moi, mais reste indispensable dans mon agenda.


Seconde double page selon l’inspiration du moment, là maintenant (limite mystique, non?).


Puis j’ai commencé les semaines, je montre une double page en exemple, mais pas n’importe laquelle, celle du 21 janvier. Avec la double page qui suit pour celles et ceux qui voudront me laisser un petit mot pour l’occasion.


Bon, je fais encore des essais pour les pages semaines… 


Et j’ai terminé ce midi par la semaine à cheval sur janvier et février et une double page sur Imbolc (2 février).


Bon, j’ai aussi des photos en attente, une exposition en attente, alors je continuerai plus tard… Quitte à laisser des pages d’expression artistique pour plus tard. Je ferai au moins les semaines de façon sobre. 

Journal photo du 27 décembre 2017

Par défaut

On pourrait presque dire que Inktober me manque… Dessiner me manque un peu, c’est fou!

On m’a passé une commande spéciale en décembre: réaliser un album personnalisé avec les photos que j’ai prises d’un couple agrémentées de mes dessins. Le monsieur avait été impressionné par mes dessins, moi qui trouve que je ne sais pas dessiner. Comme ce sont des amis, j’ai accepté, ils seront indulgents 🙂

Et voilà qu’une autre amie me suggère de me lancer dans l’illustration, l’enluminure. Par exemple pour des agendas. Ca tombe bien, je n’avais pas encore acquis d’agenda pour 2018, je vais donc faire un essai pour voir ce que ça pourrait donner. Ca me donne d’autres idées, à suivre…

27dec17w_journal

Je montrerai au fur et à mesure ce que ça donne.

(j’ai aussi mon expo à finaliser, plein d’idées mais pas forcément les moyens à la hauteur de mon imagination)

 

Inktober 31

Par défaut

Et nous voilà au dernier jour d’octobre…

#inktober du mardi 31 octobre 2017 #mask #masque

Pour finir sur une touche à la fois inquiétante et pétillante.

Merci pour l’émulation, l’inspiration et les commentaires encourageants. 

Bonne nuit de l’invisible à tous.te.s!
#inktober2017 #inktober2017day31

Inktober 30

Par défaut

#inktober du lundi 30 octobre 2017 #found #trouvé

« nous l’avons trouvé » pensent les chats, « dans tes rêves » répondent les papillons, « vole » incite l’escargot… 

Des chats anglais, un escargot français et des papillons russes dans un étrange jardin.

#inktober2017 #inktober2017day30