Archives d’Auteur: allegresse31

À propos de allegresse31

Femme, bénévole, artiste danseuse et photographe, maman, lectrice, cinéphile, citoyenne, campagnarde et voyageuse.

6 ans

Par défaut

Hier, wordpress me disait que cela faisait 6 ans que j’avais créé ce blog.

Cela fait donc 6 ans que j’ai laissé le blog familial de côté suite à la séparation d’avec le père de mes enfants et à la déstructuration de notre tribu.

Depuis 6 ans nous évoluons autrement et il s’est passé plein de choses pour chacun.e de nous de notre côté ou avec les enfants.

Portrait du 27 décembre 2013, le jour où j’ai créé ce blog

Depuis 6 ans, je fais mon chemin de femme un peu plus consciente de qui je suis, un peu plus affirmée chaque jour. J’apprends à me respecter, à savoir ce qui me fait vibrer dans la vie, à me délester de ce dont je n’ai plus besoin et j’apprends à ne pas perpétuer les schémas de fonctionnement qui ne m’ont pas réussi. Et là, le constat est mitigé. Je recommence encore et encore. Je ne sais même pas si cela s’espace ou si j’arrive à avoir plus de recul. Il y a toujours un truc qui bloque avec ma part masculine et avec le masculin en général. Avec la valeur que je m’accorde aussi.

Mes prises de conscience féministes et politiques de cette dernière année grâce à mes lectures sur Mastodon et Diaspora ne me facilitent pas la tâche, je ne peux plus accepter certaines choses habituellement banalisées et je refuse encore plus de ne pas vivre selon mes convictions et dans le respect de soi et l’attention à l’autre.

J’ai pris des engagements envers moi-même pour sortir du schéma « j’ai tort, j’ai raison » qui imprègne la société et toute personne qui a grandi dedans. Arrêter de tourner en rond entre les rôles de chef, victime, sauveur, juge, dealer, dépendant… et être libre. Vu le niveau d’imprégnation, ça va être long… très long…

J’aimerais aussi vivre une relation amoureuse vivante et joyeuse, en dehors des clous mais avec bienveillance et attention, en déconstruisant et le sexisme ordinaire et les fonctionnements induits par les peurs et les jeux de rôles. C’est énorme. Parce que les peurs sont partout. Parce que communiquer c’est difficile. Parce que l’ouverture à l’autre et l’acceptation de l’autre sans se sentir menacé ou se sentir mis en cause, ça ne se fait pas comme ça juste parce qu’on l’a décidé. Et parce que, comme dirait ma fille, trouver une personne qu’on aime et qui nous aime, c’est un truc de fou. Et si on veut plus que l’amour, si on veut aussi une relation qui nous corresponde à tous les deux, des centres d’intérêts communs, des activités communes, des moments de solitude aussi, une fréquence pour se voir qui aille bien aux deux et l’acceptation de l’autre entière, l’autorisation à être qui il est, l’attention à donner et recevoir, l’ouverture du coeur, de l’esprit et la curiosité… là ça relève du miracle.. et ce n’est pas gagné non plus. En tout cas tant qu’on n’est pas libre, des peurs, des rôles qu’on joue, des préjugés…

Depuis 6 ans ma vie professionnelle a aussi beaucoup évolué. Deux épuisements généraux sont passés par là, une blessure sous les pieds également, nécessitant une grosse remise en question et des bronchites chroniques épuisantes. Mon corps a besoin de repos. Mais je n’en ai pas les moyens. Il faut composer et s’adapter. Ma vie professionnelle est encore en cours d’évolution, avec des périodes inconfortables, il faut le dire, à la fois parce que je suis dans le brouillard quant à la voie à suivre et à la fois car mes revenus sont faibles (d’après les chiffres, je suis en dessous du seuil de pauvreté, une chance que ma vie d’avant m’ait permis d’avoir un toit et de bons équipements qui tiennent le coup, une chance d’avoir mes parents pour m’aider). Comme je peux de moins en moins accepter de faire des compromis pour ce qui est de participer à la société capitaliste qui ne tient pas compte de l’humain et de mes valeurs, je persiste à vouloir vivre d’un travail en accord avec qui je suis et ce n’est pas le chemin le plus facile. D’autant que j’ai un problème avec ma valeur et donc avec le fait de me faire payer correctement.

Pas très joyeux ce petit bilan a priori. Et pourtant, il y a eu beaucoup de prises de conscience, un gros déblayage déjà et de très bons moments en famille et de très belles rencontres amicales et professionnelles. Je suis bien entourée, j’ai des personnes ressources pour quand je me pose 10.000 questions sur ma vie, pour passer une soirée à rire aussi ou pour prendre un gros bain d’énergie. J’avance et même s’il y a encore énormément à faire, je sais que c’est un bon chemin pour moi. Je me sens de plus en plus proche de la justesse, de ma juste place, de ma reconnaissance, celle de moi par moi, la seule qui compte.

Autoportrait de ce vendredi 27 décembre 2019

Merci à toustes mes ami.e.s et personnes ressources. Merci.

Solstice d'hiver 2019

Par défaut

La terre est dépouillée, la vie est au repos, le chaos déploie toute son obscurité jusqu’à la nuit la plus longue de l’année. Au plus profond de la période sombre, nous sommes appelés à revenir à l’intérieur de nous, à approcher notre obscurité même, à revenir également à l’intérieur de nos foyers, à nous arrêter, une pause dans la course de la vie, indispensable pour se ressourcer et reprendre des forces.

Lors de cette nuit la plus longue, nous célèbrerons aussi la lumière, car elle va revenir petit à petit prendre sa place. Pour le moment, elle n’est qu’une petite flamme, mais elle va grandir pendant l’obscurité froide de l’hiver, comme vont germer nos idées, nos projets, nos intentions posées cet automne. Cette lumière qui a toujours continué de briller dans l’obscurité, nous pouvons nous y fier pour nous guider vers le chemin nouveau de la prochaine saison claire.

Cette année, le solstice d’hiver tombe le 22 décembre.

La période de chaos encore en cours m’a apporté pas mal de prises de conscience car j’ai accepté de plonger dans mon obscurité. Je me suis sentie un peu malmenée, avec plus de moments où je me sentais plus mal que d’habitude. Mais c’était mon choix et faire face à tout cela a été et est encore très instructif. Néanmoins, je remercie mes amis et mon ami de leur indulgence.

J’ai officiellement célébré le solstice deux fois et j’en ai encore parlé ce soir lors du cercle de femmes de nouvelle lune qui entrait en résonance.

J’ai posé l’intention de guérison de mes blessures et schémas de fonctionnement désagréables (voire pourris) et celle de développer mon intuition, l’écoute subtile de ce qui vibre autour sans que je ne puisse le voir ou l’entendre physiquement. Je m’engage à travailler dans ce but ce nouveau cycle et sollicite tout le soutien, l’aide et l’accompagnement dont je pourrai bénéficier.

J’ai remercié pour tout le chemin déjà parcouru, notamment avec mes amis de la clairière La Sente de l’Awen. C’est un chemin initiatique formidable. L’un des chemins que j’emprunte, ils sont nombreux et complémentaires.

Que cette fin d’année vous soit douce et propice à trouver votre lumière intérieure.

Journée à Murano et Burano

Par défaut

C’était le 1er mars 2019, j’ai mis un peu de temps à trier et traiter les photos…

Nous avons commencé par Murano, l’île du verre soufflé, avec la visite des ateliers de Simone Cenedese, verrier haut de gamme je dois dire. J’ai bien aimé la présence de deux gros lustres dans l’atelier…

Puis balade dans l’île au bord des canaux, du côté touristique et du côté moins touristique où nous avons mangé dans un restaurant fréquenté par des locaux (il en reste!).

Visite de la charmante basilique Santa Maria e Donato, extérieur et intérieur valent le coup d’oeil!

Nous repartons ensuite reprendre le bateau pour Burano.

Nous sommes descendus avant Burano, sur l’île de Mazzorbo qui est reliée à Burano par un pont. Peu de maisons, la nature, très tranquille! Burano est l’île de la dentelle, mais aussi des maisons de toutes les couleurs. Et ça commence dès Mazzorbo…

La promenade est longue. Nous arrivons en vue du pont qui relie Mazzorbo à Burano en fin d’après-midi. Vue sur Burano depuis Mazzorbo.

Les tours penchent partout… Entrainement pour les courses de gondole.

Nous arrivons enfin à Burano, la nuit commence à tomber. Comme il fait nuageux, la lumière ne met pas toutes ces maisons colorées à leur avantage, mais tout de même, c’est bien surprenant!

Nous terminerons par le coin à photo le plus prisé de l’île au coucher du soleil, il y avait foule de photographes avec leur pied sur le tout petit pont sur ce petit canal. Bon, moi j’ai fait à main levée, mais je n’ai pas attendu l’heure bleue.

Carte postale d’un côté, carte postale de l’autre, on ne sait plus où donner des yeux. Et il y a des gens qui habitent là. Comment le vivent-ils?

Nous reprenons le bateau pour Venise. La nuit tombe. Dans la rue je me remets en vitesse lente pour photographier tout en marchant mes parents qui marchent devant moi. J’aime bien ce flou lumineux.

Peut-être la suite avant noël? hi hi hi…

Initiation au tarot de Marseille à Galembrun (31330)

Par défaut
Cartes de tarot de Marseille, trois visibles et un tas en éventail à l'envers
Crédit photo: Rirriz sur Pixabay

Samedi 23 novembre et dimanche 22 décembre 2019
De 14h à 17h à Galembrun (31330)

Avec Agathe/Ottavia, thérapeute et enseignante spirituelle
https://leseclaireusesholistiques.com/

Contenu:
– détail des cartes une à une (arcanes majeurs et mineurs), symboles et personnages, sous l’angle psychologique, historique et spirituel
– mise en place et règles d’or
– différents tirages
– secrets des jeux
– partie pratique et découverte
– tirage personnel
– reliance des thèmes (problématiques ou questions posées) aux rythmes lunaires
– forces d’aide des planètes en fonction du thème natal (expliquer pour chaque participant.e)

Chaque participant.e doit venir avec son tarot de Marseille (original ou celui des Visconti).
Nombre de place limité à 8 participant.e.s.
60€ pour les deux demies-journées

Inscription auprès de Guillemette : 06 76 74 42 97 ou contact@guillemettesilvand.fr

Sortie de l’oracle des chats

Par défaut

Mon amie chère Noono lance son oracle des chats! Elle a réalisé les dessins et les textes et la présentation.

Je suis tellement contente pour elle que ce beau projet ait pris forme.

Pour participer au financement et à la pré-commande et voir la présentation complète, c’est sur https://fr.ulule.com/loracle-des-chats/ et c’est MAINTENANT!

Pour suivre les nouvelles c’est sur son blog: https://atelierdenoono.wordpress.com/, sur sa page facebook et sur son compte instagram.

Utiliser des oracles ou tarots

Par défaut
Cartes de l'oracle des druides représentant des animaux étalées dans l'herbe
L’oracle des druides

Je me souviens de mon scepticisme mêlé de curiosité lorsque l’une de mes amies m’a proposé de « tirer une carte » d’un de ses oracles la première fois. J’avais comme seule représentation des tarots et oracles celle des diseuses de bonne aventure que l’on croise parfois dans les films et dont la moitié s’avèrent être des charlatans. J’avais bien testé dans ma jeunesse des tirages de cartes d’un magazine pour ado, mais pour m’amuser. Là, mon amie était très sérieuse.

Elle ne me proposait pas de prédire mon avenir, pas du tout. Elle me proposait d’apporter un éclairage sur une situation que je vivais, pour trouver des pistes de réflexion susceptibles de me conduire à des solutions. C’est ainsi que j’ai commencé à regarder d’un œil nouveau cet outil.

Carte de la force et livret du tarot des druides
Le tarot des druides

En m’intéressant à la spiritualité, en me formant au reiki, en entrant dans un groupe de célébration païenne, en méditant dans mon jardin, en dansant, j’ai commencé à expérimenter ce que peut être une communication avec l’invisible (que chacun nommera comme il veut). Je ne sais pas trop comment me définir, vu que je m’intéresse à tout et que je teste beaucoup de choses et que je ne suis pas une seule et unique voie. Cela n’a pas d’importance à mes yeux. L’important est que cela me permet de me sentir vivante, de me centrer, de me sentir en lien avec la nature, la terre, le ciel, les autres êtres vivants, que cela me permet de ressentir un amour profond, une énergie rayonnante, dont je bénéficie (gratuitement et en abondance) et dont je peux aussi faire bénéficier ceux qui le souhaitent (toujours avec leur accord).

Ce lien avec l’invisible que je découvre, cultive, expérimente sous plusieurs formes est un lien exclusivement positif, un lien d’amour et de lumière. J’imagine que ces mots peuvent paraitre très « new-age » avec connotation péjorative à certains, mais c’est vraiment ce que je vis. Et c’est beau et ça fait du bien. Et je suis en autonomie maintenant pour vivre cela. Pas dans une religion, pas dans un dogme, pas dans une secte non plus. Libre. Je remercie au passage toutes les personnes qui m’ont permis de m’éveiller à tout cela, qui m’ont accompagnée, des facilitateurs, des « artisans de lumière ».

Cercle de cartes bleues et de bougies orange sur un tapis gris et rond, cartes oranges au milieu
En cercle: cartes Les portes du féminin
Au milieu: cartes des 7 chakras

Quel est le rapport avec l’utilisation des tarots et oracles? Pour moi, utiliser les cartes est une façon de dialoguer avec ma part de lumière, mon cœur, mon intuition. Parce qu’il y a bien des choses, notamment le mental, l’égo et toutes ses peurs, qui parasitent la communication avec notre moi profond, notre cœur. Bien sûr, si je suis dans de bonnes dispositions, si je me suis par exemple bien détendue et que je suis juste là, à l’écoute de moi et du monde, je peux plus facilement avoir des intuitions, parfois des images, parfois des messages. Utiliser des tarots et des oracles permet d’avoir des messages de ma part de lumière, permet de « faire monter » ce qu’il y a au fond de moi auquel je n’arrive pas forcément à avoir accès. Cela m’offre des pistes de réflexion. Et je reste libre de trouver cela pertinent ou pas.

Dans ma pratique personnelle, je ne pose pas de question fermée. Un exemple caricatural qui pourrait venir du magazine pour ado pour comprendre: « m’aime-t-il? ». Non, je pose l’intention d’avoir un éclairage sur une situation qui m’embête, ou bien je « demande » qu’est-ce qui serait bon que je comprenne pour avancer dans cette situation. Ou encore je pose juste l’intention de m’apporter un nouveau sujet de réflexion, une couleur pour la journée.

Nature morte mettant en scène un jeu de carte oracle, des clémentines, une pomme et des noix.
L’oracle du chaman mystique.

Comme certains piochent un livre au hasard ou lisent un article qui leur est transmis et qui justement leur parle. Comme on peut entendre une conversation, un témoignage qui va bien tomber. On peut parler de coïncidences. Ou on peut penser, comme moi, que ce sont autant de pistes à suivre proposées par notre moi profond, celui qui sait, celui qui n’a pas peur, celui qui est relié à la lumière.

Utiliser des oracles et tarots me demande de laisser parler mon intuition, cela parle à mon cœur et cela permet de compenser la forte présence du mental et de l’égo. Je m’ouvre à quelque chose de plus subtil. Cela aiguise mes ressentis, mes sensations en général, ce qui est très appréciable pour une personne comme moi qui aime appréhender la vie avec tous ses sens. Et aussi très utile pour saisir l’ambiance d’un lieu, d’un groupe, ou pour « sentir » une personne pour savoir si on peut être en confiance ou pas.

Ce que j’aime dans les oracles et tarots aussi, ce sont les symboles que l’on y trouve. Ma curiosité intellectuelle sur la connaissance des cultures, des civilisations, de ce qui rassemble les gens est bien servie. Certains étudient les symboles dans des livres ou à l’université ou dans les loges maçonniques, moi je les appréhende avec ma pratique des tarots et oracles.

Cartes oracle de face et de dos sur un châle
Oracle de la Triade

Enfin, je choisis mes jeux de cartes en fonction des dessins. Il faut absolument que le graphisme me plaise, car non seulement cela comble mon goût de l’esthétique, cela me permet d’entrer vraiment en relation avec le message que l’artiste a voulu faire passer, ou mon interprétation de ce message, mais en tout ça, cela a du sens, ce n’est pas juste un dessin, c’est vivant. Cet aspect est évidemment très subjectif…

Si cela vous intéresse, vous pouvez suivre les comptes instagram ou youtube de sorcières qui présentent les jeux, qui font des tirages « couleur du jour » ou même venir suivre la formation d’initiation au tarot de Marseille que je vais organiser sur deux demies-journées en novembre et décembre avec Agathe des éclaireuses holistiques. Contactez-moi pour avoir l’info ou guettez ma lettre d’information!

Dans mon prochain article je parle de la sortie d’un oracle créé par mon amie chère Noono, l’oracle des Chats. Suivez le lien pour voir son blog!

Sourires 67 et 68

Par défaut

Mes chers amis Squeeek et Maëlle, et je n’emploie pas « chers » à la légère, mes amis câlins, mes amis qui ont la porte, leur table et le cœur toujours ouverts pour m’accueillir si je me sens seule ou si j’ai envie de les voir, même à l’improviste. Mes chers amis qui viennent en transport en commun dans ma campagne pour me soutenir pour un vernissage ou créer pour le projet Khaganat. Les amis qui viennent jusqu’à chez moi sont les plus motivés, si en plus ils viennent en transport en commun, je sais qu’ils m’aiment vraiment beaucoup beaucoup ^^ Gratitude.

J’ai d’abord rencontré Squeeek par le réseau de la monnaie libre, il a été très pédagogue et patient. Squeeek a le sens du jeu de mot et de l’humour de référence dont je ne saisis sans doute pas la moitié. Un gars vraiment super, généreux, attentionné.

Portrait en noir et blanc d'un homme blanc souriant.

Et assez vite il m’a présenté Maëlle, une femme pétillante, inspirante par la confiance qu’elle transmet, généreuse aussi et tellement souriante que c’est un grand plaisir de passer du temps en sa compagnie.

Portrait en noir et blanc d'une femme souriante

Continuez à être ces magnifiques personnes qui rayonnent! Je vous aime!

Toutes les photos de Sourires sont aussi sur mon site et sur PixelFed.