Accepter… et après?

Par défaut

Bon ben ce soir et cette nuit, j’ai le moral dans les tongs…

Ma névrose, ma blessure, ma dépendance affective, mon truc qui m’embête bien, vient me rendre visite. Angoisse dans le plexus solaire, ça fait mal physiquement, et je rumine.

J’accepte d’avoir un plus grand besoin d’attention et d’affection qu’il est normal de demander, mais après, j’en fais quoi?

Parce que me sentir seule, me sentir mal de ces besoins, ça ne m’aide pas à devenir plus autonome et donc à être mieux.

J’ai déjà embêté tout le monde avec mes histoires, ma famille, mes amis. Et je ne sais pas vers qui me tourner pour être rassurée, reconfortée, qu’on me parle, qu’on me dise tous les mots qui j’ai besoin d’entendre ou de lire. Ces mots qui me reconnaîtraient. Ces mots sur lesquels m’appuyer un instant.

J’en ai marre ce soir d’être comme ça.

J’aimerais vivre autre chose, autrement. Du soutien, de l’amour, les mots qui portent, les gestes de tendresse. Souvent. Ou bien ne plus en avoir besoin.

Mais j’en suis encore là. Ouais encore.

"

  1. Salut Guillemette, j’aimerais t’aider, malheureusement, la tendresse c’est pas facilement mon truc… Bon courage ? C’est tout ce que je peux faire pour toi 😦

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s