Tard le 24 juin 2019

Par défaut

Tellement tard qu’on est déjà le 25, mais tant que je n’ai pas fermé les yeux, on reste le 24, na!

Si tu pouvais être là près de moi,

Ta main posée sur ma hanche,

Si je pouvais m’ouvrir toute à toi,

Couvrir cette page encore blanche

De mes désirs et mes envies,

Me suivrais-tu dans cette folie?

Dans ce tourbillon de vie,

Cette explosion de sensualité, aussi?

Si je pouvais être là près de toi,

Ma main sur ta joue,

Mes lèvres qui t’embrassent mille fois,

Du bonheur ça aurait le goût.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s