Gris du 4 juin 2019

Par défaut

Un ciel gris comme ma mélancolie,

Le passé me rattrape, le présent me fuit.

Ton regard chiffoné du matin,

La douceur de ta main,

Ton sourire jusqu’au fond des yeux,

Ces instants où c’était merveilleux.

Remontent les souvenirs

Dans ce présent si incertain.

Alors pourvu que demain

Entende à nouveau mon rire.

Car j’aurai à nouveau ouvert mon coeur,

Pour marcher vers demain sans peur.

Guillemette, juin 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s