Archives Mensuelles: mai 2018

Sourire 37

Par défaut

Frédérique, ma grande sœur adorée, avec qui je partage beaucoup beaucoup d’amour (je me répète, non?), une magnifique personne très généreuse, à l’écoute, accueillante, dans les bras de laquelle je peux me laisser aller, mais aussi une femme forte, indépendante, dynamique et volontaire.

Elle m’a rappelé que je lui avais proposé une séance photo alors hier nous avons passé un moment rien que pour elle. Lors de cette séance photo j’ai ressenti plus de douceur et de vulnérabilité que d’habitude. C’était émouvant et la photo que j’ai choisie pour ce sourire du jour me fait entrevoir une autre facette d’elle qui me plait beaucoup. Plus légère, plus vivante, plus sensuelle. Tu es incontestablement belle et je t’aime très fort.

037_frederique_web

Frédérique fabrique, recycle, bricole, réinvente, crée avec différents médium depuis bien longtemps. Elle se consacre en ce moment au textile et a présenté lors du marché des créateurs aujourd’hui des objets en textile originaux, beaux et néanmoins accessibles. Je la soupçonne de ne pas compter toutes ses heures, comme la plupart des créateurs. Elle trouve que j’ai fait de belles photos d’elle, je trouve qu’elle fait des merveilles de ses mains.

Love power!

 

Sourire 36

Par défaut

Caroline, naturelle et authentique, pas la langue dans sa poche, proche de la nature et d’un mode de vie respectueux du vivant, je la découvre petit à petit avec plaisir.

036_caroline_web

Elle proposera très bientôt des week-end de déconnexion du monde et reconnexion à soi, avec du silence, des méditations dans la forêt, entre autres choses pour se sortir la tête du guidon… Je ferai suivre l’info.

 

Y avait du jaune

Par défaut

Condom, dimanche 13 mai 2018

On voulait trouver à manger, on a surtout trouvé la fête des bandas avec bars et buvettes, mais pas de restauration…

Et un fil jaune…

13mai18w_913mai18w_1113mai18w_12

 

Pour visiter la ville et aussi la cathédrale, on tentera une autre fois, là y avait un peu de monde, parfois bien imbibé, même que les magasins avaient recouvert leurs vitrines de plaques de contreplaqué pour éviter la casse…

 

Sourire 35

Par défaut

Marilor, une grande femme, au sens propre et au sens figuré. Rien que sa présence fait du bien. Son sourire fait pétiller ses yeux et empli de douceur et de bien-être quiconque le reçoit. Empathique et bienveillante, drôle, elle a une façon de voir les choses qui m’apporte toujours des nouveaux points de vue, vous l’aurez compris, j’adore sa compagnie même si elle m’impressionne aussi un peu.

035_marilor_web

Marilor propose plein d’outils pour faire du bien: reiki, hypnose, fleurs de Bach, méditation… elle appelle tout cela énergétique intégrative et vous pouvez découvrir plus en détails sur son site www.marilorgregorat.com (avec mes photos, petit moment de fierté).

Moi je suis fan!

Les autres sourires dans le portfolio sur mon site.

 

La danse grande taille

Par défaut

La danse ce n’est pas que pour les minces, j’en suis d’ailleurs la preuve.

Quelques découvertes.

Pretty Big Movement, une compagnie hors normes.

“Akira Armstrong was in two Beyoncé videos, but couldn’t find an agent to represent her as a professional dancer because of her size. To change the narrative around what a dancer’s body should look like, Akira started her own dance company, made up of plus-size dancers. “Pretty Big Movement” is destroying dancer stereotypes,”

Akira Armstrong a tourné dans deux vidéos de Beyoncé, mais n’a pas pu trouver d’agent pour la représenter à cause de son gabarit. Pour changer le regard sur ce que serait censé être un corps de danseur.se, Akira a monté sa propre compagnie de danse, composée de danseur.se.s grande taille. “Pretty Big Movement” démonte les stéréotypes de la danse.

 

Aux Etats-Unis, il y a d’autres exemples de ce genre.

 

En France, à ma connaissance, il y a Olivier Dubois qui a voulu aussi montrer que le corps gros pouvait danser à haut niveau.

Si j’ai bien compris, tant que ça reste contemporain drôle ou décalé, ça passe, mais quand c’est « sérieux », ça choque. Bref, y a encore du boulot…

 

Et je ne trouve pas d’autres exemples en France de compagnie avec danseur.se de gros gabarit.

Il est clair que le physique est important pour travailler en tant que danseur.se et je ne me fais pas d’illusions, entre moi et une bimbo, pour la plupart des gens, ce sera la bimbo, peu importe l’univers artistique ou le niveau.

Je sais que je surprends les gens qui me voient danser pour la première fois, ils ne s’attendent pas forcément à autant de grâce et d’émotion à cause de mon gabarit. Il m’est arrivé d’entendre que je dansais bien même si j’étais grosse. Heu…

Alors bon, je me suis fait une raison, je ne serai jamais invitée/programmée par les structures qui ont pignon sur vue, même si a priori quand je danse je ne laisse pas indifférent.e.

Mais parfois j’en ai un peu marre de la grossophobie.

 

Sourire 34

Par défaut

François-Xavier, un ami cher (avec sa femme Fabienne), un violoniste qui me réconcilie avec la musique classique par son jeu et par la façon dont il en parle. Un homme à la fois sérieux et décontracté, avec beaucoup d’humour et un sourire communicatif, malicieux. Très accueillant et attentionné, empathique, avec un grand coeur. Un super papa.

034_fx_web

Merci d’être mon ami!

Toutes les photos des sourires dans le portfolio sur mon site.