Pourquoi venir voir mon expo?

Par défaut

12mars17_autoportrait

Hier j’ai été interviewé par une correspondante du Petit Journal à propos de mon expo photo. Il m’a fallu répondre à certaines questions et je me suis rendu compte que je n’étais pas très claire. Alors comme ça risque de se reproduire, je tente ici l’exercice d’être claire.

Trois mots pour répondre à la question « pourquoi venir voir mon exposition? »:

RESSENTIR

SOURIRE

REVER

 

C’est simple, intuitif, spontané. Comme un enfant, comme un naïf.

 

Je me suis rendu compte ces dernières années où j’ai feuilleté plus de magazines photo et visité plus d’expositions photographiques et artistiques de tous genres que ce qui est exposé est souvent violent, sombre, torturé et/ou conceptuel. J’ai même posé la question à une photographe contemporaine: « si l’on n’est pas torturé, on ne peut pas être connu? » et la réponse était plutôt « en effet ». J’ajouterais que si l’on n’est pas un.e intellectuel.le qui conceptualise et cite beaucoup de références dans un langage de préférence spécialisé, on n’est pas crédible. J’ai posé la question à quelques amies issues d’écoles d’art comme les beaux arts si je ne noircissais pas le tableau. Et apparemment pas trop, non.

Je ne ferai jamais partie de cette élite intellectuelle. Je ne serai jamais (re)connue par les décideurs de ce milieu.

Je ne nie pas que conceptualiser le monde et montrer la part d’ombre de nous, de tout, soit intéressant et même utile. Mais ce n’est pas mon propos. Ce n’est pas à moi de partager cela.

 

Ce qui m’intéresse sur terre, c’est de ressentir, d’appréhender la vie avec tous mes sens. De rire, de sourire, de pleurer de joie. De voir le beau en tout. Et enfin, de partager tout cela, ce qui me fait vibrer, ce qui m’émeut au premier regard, ce qui m’apaise, ce qui est doux, ce qui est harmonieux et peut-être un peu magique.

Voir le monde avec des yeux naïfs, émerveillés et partager ce regard.

Les gens me renvoient souvent que j’ai un beau sourire, un sourire qui rend heureux. Que j’ai de beaux yeux, des yeux qui révèle la beauté des choses, notamment du quotidien, mon sujet de prédilection. Alors voilà l’essence de ce que je veux partager avec qui voudra: oui, le monde est beau, aussi, et on peut sourire aux gens et à la vie.

Cette exposition « reflets » part d’un jeu, un jeu sur l’image pour la sortir d’un contexte officiel ou réel. J’aime photographier les gens, j’aime qu’ils soient beaux de l’intérieur ou drôles sur mes photos. Utiliser le reflet pour prendre une personne en photo c’est ajouter une composante fragile, éphémère, magique au portrait de la personne. Un peu comme dans un rêve. Un peu comme un rayon de soleil qui perce le ciel nuageux ou fait danser l’air. Les images de cette exposition sont les reflets de mes coups de coeur, mes éclats de rire, mon imaginaire fantastique et naïf.

Il n’y a pas à chercher pourquoi, il y a juste à ouvrir ses yeux, son coeur, son âme, ressentir, sourire j’espère, rêver peut-être, et repartir de bonne humeur et, qui sait, inspiré.

 

Publicités

Une réponse "

  1. Extrêmement clair ! Et comme ça fait du bien : moi qui ne suis pas une intellectuelle fan d’art conceptuel, j’aime que l’art me touche, apporte du Beau dans ma vie, me « transcende », me redonne foi en la vie les jours de doute, me fasse sourire, bref, j’attends de l’art qu’il améliore mon quotidien.
    Je ne nie pas l’intérêt de l’art engagé mais , pas que çabpar pitié !
    Merci Guillemette de partager ce côté lumineux de ta personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s