Du côté de Maidan

Par défaut

Ce mercredi 1er novembre fut politique et culturel. Je n’avais pas du tout prévu cela, mais mon amie enseignante a reçu avant hier un mot d’ordre pour un mouvement de protestation aujourd’hui, alors je l’ai accompagnée. Comme je lui disais, la vie des gens comme moi m’intéresse, sans doute plus que la vie du gouverneur en 1359, même si cela m’intéresse aussi. Nous avons donc rejoint les autres à Maidan, un peu le symbole des mouvements de contestation maintenant… De là, il fallait faire 300m peut-être pour arriver devant le conseil des ministres. Mais ça nous a pris pas mal de temps car malgré le froid, j’ai trouvé qu’il y avait du monde. 

Devant le conseil des ministres, une estrade, une sono, et différentes personnes qui ont pris la parole tour à tour pendant un bon moment.  L’idée était de protester contre la baisse de salaire des enseignants annoncée par le gouvernement (300€ par mois en fin de carrière, 150€ en début, c’est sûr, c’est un peu trop…). Je ne comprenais pas du tout assez pour comprendre ni les  discours ni les discussions dans la foule, néanmoins régulièrement les cris « honte! honte! » fusaient, les clochettes des enseignants validaient les discours (les clochettes servaient auparavant à donner le signal de début et fin des cours).  

Vera m’a taquinée en me racontant qu’ici on dit qu’en France la grève est un sport national. Une délégation a été envoyée pour discuter, elle n’était pas revenue lorsque nous sommes parties, gelées, et ce soir rien aux infos… Pour ne pas donner des idées aux autres?
Comme nous étions près du parc du palais Maryinsky, nous y avons fait un petit tour. Statues de femmes célèbres ukrainiennes, gros travaux du palais, vue sur le Dniepr…

J’ai fait ma photo « touriste » du jour avec la poétesse Lesya Ukrainka. J’avais juste oublié ma robe longue… 

Et puis en contournant le palais nous sommes tombées sur l’occupation par des activistes d’une partie du parvis du parlement, du parc et de la grande rue qui longe le bâtiment. C’était vraiment impressionnant pour moi… Il paraît qu’il en ont déjà délogés, qu’est ce que ça devait être! 

Ils sont là pour obtenir que soit votée une loi anti-corruption. Ils campent depuis mi-octobre. Une sacrée organisation: tente comme un gros igloo gonflable pour le point presse, générateur pour l’électricité, stand d’information sur la mobilisation, service de sécurité, boîte pour les dons, stand de ravitaillement, et apparemment le maire de Kiev aurait donné une participation… Ca m’a fait un gros effet. 

Devant le bâtiment du conseil, l’injonction « Petia, mange! » Ce qu’on m’a expliqué, c’est que le président s’appelle Petro Porochenko et « Petia » est le diminutif de « Petro ». Les lettres ont été formées avec les gâteaux et confiseries produits par son usine et c’est aussi un jeu de mot, le « mange » est une insulte en changeant la première lettre.

Tout cela m’intéresse vraiment. Parce que des gens qui se mobilisent avec autant de ferveur, ça change du cerveau vide devant la télé qui râle mais ne fait rien… Mon amie est sceptique et inquiète. Sceptique quand à l’efficacité, car si certains se battent fort, d’autres récupèrent leurs actions en intérêts personnels comme après la révolution orange d’après elle. Inquiète car verser son sang s’est déjà produit il y a peu et pour quoi au final? Des jeunes sont morts pour s’être exprimés, des soldats meurent à la guerre encore, quand la violence s’arrêtera-t-elle? 

Nous sommes reparties finalement et avons fait halte à mi-chemin (donc 150m) au musée des beaux-arts ukrainiens. J’y ai trouvé plusieurs tableaux inspirants, j’y ai découvert des artistes dont le travail me plaît vraiment et j’ai bien aimé cette installation sur l’autoportrait de Taras Chevtchenko pour sensibiliser le public à l’absence d’équipements et d’aménagements partout dans toute  la société pour personnes en fauteuil roulant.

Comme artistes découverts qui m’ont vraiment plu il y a Vsevolod Maksymovych avec ses tableaux pleins de spirales, arabesques, lignes, motifs… 

Et il y a Fedir Krychevskyi avec, notamment, ce portrait de femme. 

Dautres que je n’ai pas notés, j’aurais peut-être dû, j’ai pris d’autres photos avec mon reflex, il faudra  que je revienne 🙂

En repartant vers Maidan pour prendre le métro, j’ai revu les 3 portraits graffités sur un immeuble, vus à l’aller, d’ecrivain.e.s et poète.sse.s ukrainien.ne.s détournés en révolutionnaires modernes. Ils symbolisent tous les trois le combat pour l’indépendance et la culture ukrainienne. 

Taras Chevtchenko (l’autoportrait avec la barre d’invalide sur les yeux)

Lesya Ukrainka (la statue avec laquelle j’ai posé dans le parc)

Et Ivan Franko

C’est vraiment une journée à la fois politique et culturelle…

Dans les boutiques sous le Khrechyatik j’avais vu à l’aller une librairie qui semblait vendre des guides et peut-être en anglais ou français. Nous y sommes passées. Outre le guide classique au design rétro que j’ai laissé en rayon, j’ai trouvé deux guides découverte de Kiev et de l’Ukraine qui semblent sortir  un peu des circuits classiques… En anglais mais ça devrait aller. Nous prenons un café à l’un des stands pour nous réchauffer un peu. Je teste un café latte à la lavande. Étonnant mais pas mal du tout. Et la petite barquette à la confiture de lait c’est pas mal non plus. 

Retour des jetons pour le métro, en plastique bleu. C’est toujours aussi rigolo pour moi, ça me fait penser aux jetons des auto-tamponneuses de mon enfance… le jeton coûte 5 hryvnia soit environ 16 centimes d’euro. Bon après vu le salaire des profs débutants, proportionnellement, c’est équivalent à nos tickets par rapport à un SMIC. 

Voilà, journée terminée, je vais bouquiner les guides et un roman peut-être un peu. Bonne nuit!

Une réponse "

  1. Pingback: Kiev, 1er novembre 2017 | Une vie d'allégresse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s