Archives Mensuelles: mai 2017

Mariage poétique de Marie et Damien

Par défaut

Samedi, j’ai été photographe pour un mariage pour la première fois officiellement.

Mais un mariage pas comme les autres… un mariage sur le thème des contes, mythes et légendes avec des invités costumés et une cérémonie personnalisée menée par Camille Serres de l’Arbre Serpent. Le mariage de Marie, qui fait plein de chouettes choses pour le bien-être, et Damien.

Voici une petite sélection de la centaine de photos prises le samedi après-midi.

J’ai passé une bonne après-midi! Même si c’est un peu stressant de ne pas « rater » les évènements importants et que la lumière n’était pas toujours au rendez-vous, quand on assiste à un mariage émouvant avec des gens sympas, on ne peut qu’être content!

Si ça vous plait et que vous vous mariez bientôt ou connaissez des futurs mariés qui cherchent un photographe, pensez à moi!

Publicités

NOOR, instants de lumière en partage

Par défaut

Impatiente de voir la création en entier maintenant qu’elle est terminée (si une création peut jamais être terminée), tellement j’avais aimé la version du 11 mars.

noor mai17

Si vous êtes dans le coin et que vous aimez les expériences créatives artistiques, spirituelles et inspirantes, n’hésitez pas! Venez vibrer avec Alexia Martin et les frères Mushtaq vendredi 26 mai à la halle Pajol, Paris 18ème.

J’y serai aussi, derrière mon appareil…

 

11mars17w_noor35

DAYMA présente une soirée exceptionnelle dédiée à la musique et à la danse, de la tradition à la création:

NOOR (à partir de 21h00)
Chants de l’âme, danses du cœur, instants de lumière en partage

Portée par le répertoire dévotionnel de Shuaib Mushtaq, Hubaib Mushtaq et Behlole Mushtaq, Alexia Martin brode une gestuelle résonance de la spiritualité de ces trois frères appartenant à la 7e génération de la Gharana de Gwalior, une des lignées les plus renommées du sous continent indien. Echo de la mystique musicale, la danse prend son envol ou installe le recueillement. De la ferveur du Qawwali au lyrisme des Ghazals en passant par l’introspection du chant Khayal se tisse la conversation de quatre artistes en quête du sacré, un échange plus qu’un spectacle. NOOR invite le public à cet échange, comme une porte ouverte. Dans un contexte contemporain traversé de violence et de divisions, NOOR célèbre la fraternité et la quête spirituelle de l’unicité.

11mars17w_noor14

« Ton chant est prière, et cette prière est ma danse.
Loin des mirages, des écueils, des vouloirs, loin des attentes, loin de la pensée même
Ton souffle résonne en mon cœur
Je marche sans savoir que je marche
Je danse sans savoir que je danse  »

Chant, harmonium: Shuaib Mushtaq
Danse: Alexia Martin
Chant, tanpura: Hubaïb Mushtaq
Tabla, dhaama: Behlole Mushtaq

1ere partie à partir de 20h00
Musiques d’Inde du Nord
avec Denis Teste (sitar) et Mosin Kawa (tabla)

Vendredi 26 Mai 2017
Salle de spectacles de la FUAJ Yves Robert
20 rue Pajol 75018 Paris

Tarif exceptionnel en prévente: 10€ sur Weezevent, pour réserver c’est ici: https://www.weezevent.com/noor

Photos: Guillemette Silvand et Hassene Hamaoui
Design: Tania El Khoury

 

Avec et sans fard

Par défaut

Le samedi 11 mars 2017 j’étais à Paris, invitée par mon amie et danseuse Alexia Martin, association DAYMA, pour couvrir en tant que photographe la première publique de Noor, encore en création à ce moment là, en première partie du concert du groupe ASINORA (mes photos de Noor arrivent bientôt).

Mais pour le concert d’ASINORA, je fut également danseuse. Shuaib Mushtaq, l’un des musiciens de la création Noor, mais également photographe à Classy Prod, a capté quelques beaux moments de danse.

Le groupe ASINORA propose une musique métissée du pourtour méditerranéen avec toujours autant d’enthousiasme, de convivialité et de chaleur et tout cela est très contagieux!

Je suis heureuse que les photos prises par Shuaib traduisent cette joie qui nous animait ce soir là.

 

L’après-midi, j’avais fait quelques essais de placement sur scène, sans costume, sans maquillage, un peu fatiguée de ma courte nuit, instants également saisis par Shuaib Mushtaq, qui allait répéter juste après, les rôles photographe/photographié alors inversés… J’aime bien ces quelques clichés de la danseuse que je suis dans la version concentration et danse intérieure.

 

Journée intense, journée enrichissante, journée remplie de bonheur d’être à ma place et de partager cela. Merci Alexia pour ta confiance <3.

 

Copenhague, visite éclair 

Par défaut

Dernier jour au Danemark ce dimanche 7 mai 2017, retour vers Copenhague pour reprendre l’avion, visite éclair dans la capitale avec mon amie. Il faudra vraiment que j’y retourne. 

Sur le parking de Naestved que nous quittions, des salons en palettes de toutes les couleurs du centre culturel. 

Sur le chemin du centre ville, nous longeons le cimetière Assistens, un cimetière pensé comme un parc de détente, pour se promener en famille, courir, pique niquer… et de fait ça fait vraiment parc et nous avons croisé joggers et pouseetes. C’est là qu’est enterré Hans Christian Andersen, mais sa tombe ne mérite pas vraiment le détour. 

Puis nous sommes allées visiter le musée David Samlings près du château et parc Rosenberg, qui proposait une exposition sur l’art islamique et une expo de photos de Syrie en 2001 par un photographe Danois, Krass Clement.

J’ai constaté que beaucoup de motifs et d’objets repris dans les films de fantasy sont largement inspirés de ces motifs et objets utilisés par des peuples musulmans d’il y a quelques siècles. Les grimoires notamment. 

L’ambiance était très intimiste, peu éclairée, cela rajoutait une aura de mystère et de magie. J’ai trouvé cette exposition magnifique.

Les photographies en noir et blanc de Krass Clement montrent surtout les gens, c’est une belle exposition, très riches, plusieurs salles et beaucoup de clichés. 

Petite promenade dans le centre pour que je joue la touriste jusqu’au bout avec mon appareil photo et manger un bout dans un café resto plein d’étudiants, avec des étagères pleines de livres, mais que pour la déco. Le café Paludan.

La fameuse tour en colimaçon…

Les vélos en masse et les maisons colorées, mon image de Copenhague. 

Le café Paludan, chaleureux et très fréquenté, délicieux chaï au lait de soja si on évite le lait de vache… une chouette adresse.

C’est l’heure du retour. À l’aéroport je tombe sur ce présentoir qui vend l’art de vivre danois, ce qui devrait n’être que simplicité et partage est une marchandise, décidément, ce monde ne tourne pas rond.

Merci pour ces 3 jours bien remplis, de partage et de simplicité, d’amitié et de souvenirs inspirants.

Bonjour Paris!