Sociologie de la classe dominante et comment s’en sortir

Par défaut

Je ne parle pas vraiment de politique ici, mais comprendre d’où viennent et comment fonctionnent les gens qui sont censés nous REPRÉSENTER, mais qui ne font souvent que servir leurs intérêts, c’est utile pour savoir à quoi s’attendre. Est-ce vraiment ce qu’on veut?

Qui sont les politiciens et quel est leur objectif ? Ne vous fiez pas au titre de cette vidéo (sur Emmanuel Macron), cela décrit toute cette classe.

Oui, il s’agit bien d’une classe sociale, une classe sociale des plus riches, des sortants de l’ENA, une classe sociale qui se serre les coudes, une classe sociale très solidaire en son sein, une classe sociale qui ne sert que ses intérêts et qui creuse un peu plus chaque jour le fossé avec les classes moyennes et pauvres. Une classe sociale dont l’objectif est la marchandisation de tout, y compris les relations humaines, le travail social et les ressources naturelles. Tout est bon pour faire de l’argent, tout. Une classe sociale qui spécule sur le réchauffement climatique et sur la pauvreté.

On peut se croire à l’abri ou protégé par ces personnes. Mais réfléchissez bien quand même et sortez un peu voir ce qui se dit ailleurs pour être sûr… juste par acquis de conscience envers vos enfants qui vont vivre dans la société de demain et qui n’auront peut-être pas votre « chance » d’être ingénieur avec un bon salaire.

 

Que faire?

  • s’interroger sur la démocratie, sur le rôle de citoyen et sur comment se faire vraiment entendre
  • s’interroger sur les façons de développer des alternatives au maintien du pouvoir dans les mains de ces personnes
  • se responsabiliser par rapport à notre commune, notre quartier, notre immeuble, pour redonner le pouvoir à tous.

 

C’est peut-être un effort, celui de sortir la tête du trou, celui de sortir du troupeau, celui d’aller vers les autres, mais, je vous l’assure, il n’y a pas d’homme ni de femme ni de gouvernement providentielLE sur qui se laisser aller, il y a juste nous, les citoyens, qui devons nous prendre en main pour construire la société qui nous correspond.

(Ou alors vous faites partie de cette oligarchie des plus riches, des sortants de l’ENA, mais je doute en avoir beaucoup dans mes contacts… )

Une piste de lecture sur la démocratie, abordable et plein d’idées, avec des exemples concerts: le magazine Kaizen n°31 avec son dossier sur la démocratie. Kaizen, c’est le magazine du mouvement de Pierre Rabhi, les Colibris.

De nombreuses discussions sur la démocratie et la responsabilité de tous dans comment fonctionne cette société sont proposées lors des rassemblements des collectifs Jour Debout ou Nuit Debout. Ce qui est intéressant, c’est que ces initiatives citoyennes ne sont pas récupérées par des partis politiques, il s’agit vraiment de citoyens comme vous et moi qui s’informent, se forment, partagent, échangent et lancent des idées pour aller vers une autre forme de société, celle où les citoyens sont vraiment force de proposition et peuvent vraiment agir.

Si vous ne savez pas s’il y a des citoyens qui se sentent concernés près de chez vous, vous pouvez toujours voir sur le site des citoyens qui participent à Jour Debout s’il y a des rassemblements près de chez vous: http://jourdebout.net/

Essayez une fois, d’éteindre la télé, de sortir du cocon familial, d’aller voir le monde, de comprendre comment ça marche. Si ça ne vous plait pas, au moins vous aurez essayé. Et dans tous les cas, vous ne pourrez plus vous plaindre des décisions politiques, car maintenant, comme vous savez que vous pouvez agir, vous êtes responsable de la suite, comme nous tous.

 

Voici quelques organisations qui proposent des façons d’agir.

Parlement et Citoyens, une possibilité d’agir, très concrètement, sur la loi, voir BD ci-dessous. www.parlement-et-citoyens.fr

parlementcitoyen

 

 

Regards Citoyens: « le collectif Regards Citoyens est une association constituée de citoyens de tous âges et régions, tous bénévoles, qui se sont rencontrés sur Internet dans un désir commun de proposer un accès simplifié au fonctionnement de nos institutions démocratiques à partir des informations publiques. » Il propose sur son site de nombreux projets citoyens. http://www.regardscitoyens.org

Collectif Pas sans nous: Pas sans nous milite pour une réforme radicale de la politique de la ville impliquant les habitants et la création d’un fonds pour une démocratie d’initiative citoyenne à même de financer l’expression populaire (présentation dans Kaizen). www.passansnous.org

Le Parti Pirate: Défenseur d’internet comme lieu de liberté et des droits qui lui sont associés, le Parti pirate français, comme ses homologues européens, cherche à faire vivre ses débats et ses idéaux en dehors des périodes électorales au nom d’une vision de la démocratie continue héritée du web (présentation dans Kaizen). http://partipirate.org

Cap collectif: Créé sur la base des équipes de Parlement et Citoyens, Cap collectif se veut un incubateur de civic-tech, ces innovations à même d’améliorer la démocratie: consultations, budgets participatifs ou interpellations (présentation dans Kaizen). https://cap-collectif.com

Territoires hautement citoyens: sous la houlette de l’association Démocratie ouverte, le réseau Territoires hautement citoyens accompagne la transition démocratique des collectivités territoriales via des bilans, formations et aides à l’élaboration de plans d’action (présentation dans Kaizen). www.territoires-hautement-citoyens.fr

Il y a des choses à faire, oui, pour ne pas subir la loi des plus forts, des dominants…

 

Publicités

"

  1. Merci ton opinion m’a fait réfléchir. Nos présidents depuis plusieurs années ont fait des études de politique comme bcp d’entre nous avons fait des études pour exercer nos métiers. C’est la question de la reconnaissance des compétences par rapport à celle des diplômes. L’état est une machinerie hyper complexe je ne sais pas si qqun qui n’a pas fait d’études spécifique pourrait s’y dépatouiller par contre je suis convaincu qu’il nous faut chacun dans nos vie penser à nos choix et nos actes pour que celui qui dirige (puisquon dit comme ca) ne puisse pas prendre des décisions à l encontre de nos aspirations

    • Heureusement qu’il y a aussi des personnes qui n’ont pas fait d’études politiques à l’ENA et qui sont directement issues de la population « normale », par exemple les élus locaux, les maires, une partie des députés… des gens un peu plus conscients de ce qu’est la vraie vie et un peu moins intéressés par leurs seuls et uniques propres intérêts ou ceux de leurs copains de la finance et des grandes entreprises.
      Et on apprend à tout âge, et certaines personnes sont autodidactes et très compétentes, il n’y a pas que les spécialistes qui peuvent avoir une vision d’ensemble et de bonnes compétences.
      Surtout, cette vision des études pour gouverner considère que le système actuel entre les mains de quelques personnes seulement est le seul possible. Or, plus le pouvoir sera partagé (par exemple élire une assemblée municipale citoyenne plutôt qu’un maire), moins il y aura de risque d’incompétence. Je préfèrerais avoir au pouvoir une personne qui n’a pas la prétention de savoir mieux que les autres car il a fait des études, mais qui sait s’entourer de gens qui connaissent le sujet dans la réalité de la vraie vie et qui travaillent en collaboration, plutôt qu’un gars qui a vu « un peu de tout » à l’ENA, hors contexte car jamais il n’a fait de « stage » dans la vraie vie mais qui pense savoir mieux que tout le monde ce qu’il faut faire et qui ne demande surtout pas l’avis des premiers concernés, les citoyens.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s