Archives Mensuelles: mars 2016

Une école libre?

Par défaut

Particulièrement sensible aux questions de l’éducation et de l’instruction, voilà que je découvre cette école parisienne, l’école dynamique, libérée des programmes, emplois du temps et classes d’âge. Une inspiration de l’école Sudbury Valley.

« L’Ecole Dynamique est un cadre dans lequel les enfants sont auteurs et responsables de leur propre éducation, au sein d’un collectif d’âges mélangés, de 3 à 19 ans. Son organisation s’inspire de l’école Sudbury-Valley, fondée en 1969, et recensant à ce jour plus de 40 écoles dans le monde. Au sein de ce type d’école, les jeunes sont libres de déterminer leurs objectifs d’apprentissage, et l’on confère une même légitimité à toutes les entreprises et tous les domaines de la connaissance. Ils se consacrent à ce qui les intéresse sans contrainte de programme ni de temps. Ils décideront ainsi de jouer, explorer et pratiquer leurs passions. Les parents et les membres du personnel leur font confiance pour s’autoréguler et s’autoévaluer dans leurs apprentissages. Avec la responsabilité de soi comme « compétence pilier » servant de terreau pour développer toutes les autres compétences utiles à la vie, les enfants des écoles Sudbury bénéficient d’une éducation personnalisée à 100% qui leur permet d’entrer dans la vie adulte pleinement outillés pour contribuer à une société en pleine révolution à l’ère du numérique. »

Vous trouverez cette présentation et bien d’autres références sur le site de l’école: www.ecole-dynamique.org et sur le blog ecoledynamiqueparis.wordpress.com

Voilà ce qui me semble important, approprié, pertinent! Parfois tout semble si artificiel dans le monde de l’instruction.

Visitez la page des références ainsi que le site du documentaire Être et devenir!

http://www.etreetdevenir.com

etredevenir

 

Publicités

Exposition photo à Grenade

Par défaut

Encore un mois pour aller visiter l’exposition photo « I have a dream » à la nouvelle salle d’exposition de Grenade, juste à côté de la bibliothèque municipale.

La nouvelle salle d’exposition municipale de Grenade: www.mairie-grenade.fr/au-quotidien/culture/salle-dexposition-municipale/

On y accède par la bibliothèque, l’exposition est donc visible aux heures d’ouverture de la bibliothèque.

expo_photo

L’exposition présente  » la série  »I have a dream » de Sandra Fastré membre photographe du studio de création Hans Lucas. Ce travail raconte le voyage entrepris par la photographe à New York au printemps 2015. Il a été réalisé au polaroid 215 avec du FP3000b Noir et Blanc, film difficile à se procurer car il n’est plus fabriqué. »
Extrait de la présentation trouvée sur Compétence photo.

Pas encore vue, mais ça ne saurait tarder…

 

La saison du blanc

Par défaut

C’est le printemps!!! Les arbres fleurissent et les pétales blanches se posent sur le monde…

Bon ok, mon plafond blanc n’est pas si blanc sur la photo 🙂

Et dans cette série, j’aime bien cette photo prise par ma fille en surexposition.

Complètement surexposée!

D’ailleurs, ça pourrait être rigolo un thème « photos surexposées », non?

 

Comme un vieux pola…

Par défaut

J’ai découvert il y a peu le logiciel Pola, qui permet de créer un polaroïd numérique à partir d’une photo numérique.

http://www.clubic.com/telecharger-fiche367238-pola.html

C’est sympa… surtout si comme pour moi, le polaroïd est magique! Associé à la fête, l’exceptionnel, l’occasion de luxe et la magie de la photo instantanée qui s’affiche progressivement…

Alors de temps en temps, je transforme quelques photos….

Version cadre blanc classique, ou bien cadre noir plus élégant.

 

J’en ai même fait tirer plusieurs, ça donne pas mal sur papier aussi, car avec ce logiciel, on peut choisir la taille (ou la qualité) du pola créé, et la grande taille donne de bons fichiers.

Amusez-vous bien!

Sainte-Cécile d’Albi

Par défaut

La plus grande construction en briques du monde, la plus grande cathédrale entièrement peinte… une réponse en terme de dépouillement aux critiques des « hérétiques » des 13è et 14è siècles qui trouvaient que l’église catholique était trop riche. C’est ce que m’a dit l’audioguide 🙂

Clairement, de l’extérieure, elle est imposante, massive et sobre.

Et l’intérieur est magnifique. Enfin, c’est subjectif, mais personnellement, j’aime vraiment beaucoup les églises peintes, c’est ce que je préfère. Alors là j’étais servie!

Et puis, le bleu de cette voûte… un bleu doux et puissant à la fois.

 

Et dans le grand coeur, au dessus des rangées de sièges en bois, au milieu des enfilades d’anges, il y avait cette représentation… elle m’a émue, même si je ne sais pas ce que c’est, qui ça représente (mince, mon audioguide ne m’a pas aidée sur ce coup là)…

4mars16_5 (534x800)

En sortant, avant qu’il ne commence à pleuvoir, j’ai eu le temps d’admirer la vue sur le Tarn depuis les jardins derrière la cathédrale. Les deux ponts successifs semblaient se superposer. Ils étaient beaux tout en brique rouge (je suis un peu chauvine sur ce coup là) sur leurs grandes arches…

Le temps était terne, pas vraiment de lumière,alors bon, un petit traitement en sépia et contraste pour redonner un peu de l’ambiance que j’ai ressentie…

4mars16_9_2 (800x448)

C’était court, seulement 2h en fait… alors il faudra que j’y retourne! Pour le musée Toulouse-Lautrec, pour les bords du Tarn et pour une plus belle lumière sur la brique!